Du deuil à la destinée Partie 3

Du deuil à la destinée Partie 3

« Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés. Lorsqu’ils traversent la vallée de « Baca », Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions. Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à Sion. »

(Psaume 84.6-8)

Le deuil est l’expérience de la perte.

Ce peut être la perte d’une relation aimée, d’une situation passée ou d’un état antérieur.

Heureusement, la Bible ne tait pas ce sujet incontournable de l’existence humaine. Bien au contraire, elle l’aborde sans détour.

Par exemple, il est intéressant de noter que, pour l’auteur de ce Psaume, l’expérience du deuil n’était pas une simple éventualité ou une possibilité, mais bien une réalité indissociable de l’expérience humaine.

Le deuil, symbolisé ici par la vallée de « Baca » (pleurs) se présente en quelque sorte comme un passage obligé, une étape difficile mais nécessaire dans notre pèlerinage spirituel.

Que nous ayons la foi ou non, nous expérimentons tous à différents niveaux, la réalité du deuil, mais la promesse de ce Psaume, c’est que pour ceux qui choisissent de croire en Dieu, il y a non seulement la notion d’un sens trouvé à notre existence (illustré ici par l’expression « chemins tout tracés ») mais aussi l’annonce d’une transcendance qui, au milieu de nos vallées de larmes, transforme le lieu de notre souffrance en bénédiction.

Cette bénédiction nous est présentée sous 2 formes : des sources et de la pluie.

Ces 2 images étaient pleines de significations pour les contemporains de ce Psaume, qui étaient cultivateurs et vivaient principalement de l’agriculture.

En effet, les sources permettaient d’irriguer quotidiennement les champs de culture afin que les plants ne se dessèchent pas, mais la pluie était également nécessaire afin que les sources ne tarissent pas.

Sur le plan spirituel, ces 2 images nous parlent de 2 éléments : la Parole de Dieu et la Présence de Dieu.

Les sources évoquent cette profondeur intérieure qui désormais habite le cœur de celui qui a été sujet aux larmes et aux « pourquoi » qui l’accompagnent. Au fond de lui, jaillit des sources trouvant leur origine dans le questionnement des promesses de Dieu, portail ultime vers l’expérience profonde et personnelle de la révélation. Chaque parole de l’Écriture, lorsqu’elle est méditée encore et encore, devient pour celui qui s’y exerce une source intarissable de richesses spirituelles intérieures, alimentant une foi indépendante des circonstances, et transformant de l’intérieur vers l’extérieur.

La pluie quant à elle, nous parle de la présence de Dieu qui, telle une pluie abondante tombant du Ciel, vient transformer la terre aride et desséchée de nos cœurs en un jardin riche et verdoyant.

Car, si la Parole est comme une source qui se doit d’être creusée encore et encore jusqu’à ce que l’eau de la révélation jaillisse, la présence de Dieu est comme une pluie tombant du Ciel qu’il faut simplement accueillir.

Il nous faut simplement accueillir et célébrer comme le faisaient ces agriculteurs qui fêtaient la saison des pluies et se réjouissaient parce que cela augurait une belle moisson.

Car la pluie, c’est à la fois, la promesse d’un changement de circonstances, l’annonce d’un changement de saison mais aussi l’inauguration d’un nouveau momentum Divin dans notre marche avec Dieu. La pluie de la présence de Dieu annonce un temps de fruit miraculeux et de multiplication.

Comprenez ceci : Derrière la vallée désertique du deuil se cache l’oasis de la présence et de la parole de Dieu, et le sommet de la destinée.

Êtes-vous dans le deuil aujourd’hui? Souvenez-vous de ceci :

Abraham reçut la vocation après la mort de son Père, devenant ainsi le Père de tous les croyants à travers toutes les générations.

Naomi entra dans la lignée généalogique du Christ après avoir enterré son mari et ses deux fils!

Jésus monta au Ciel et prit place à la droite du Père après avoir souffert la mort de la croix! C’est pourquoi, ayez confiance : Dieu utilise ce que vous avez perdu pour vous conduire vers votre destinée.

En effet, celui qui a marché suffisamment longtemps avec Dieu sait qu’il y a des saisons dans nos vies qui peuvent s’apparenter à des vallées de larmes, des temps où le doute tiraille notre cœur et où le futur semble incertain ou obscurci.

Mais pour autant, ces moments difficiles font aussi partie de ces « chemins tout tracés » dont nous parle ici l’Auteur sacré. Bien plus, ils sont annonciateurs de bénédictions.

C’est pourquoi, prenez courage, votre souffrance d’aujourd’hui est la chrysalide à travers laquelle Dieu vous donne des ailes pour voler et vous élever vers votre destinée. 

Vous pouvez avoir une opinion différente voire même divergente de celle de l'auteur de ce texte. Cependant, nous vous demandons de rester fraternels et respectueux dans vos commentaires et de viser d'abord à encourager chacun et chacune, comme nous le faisons nous-mêmes au TopChrétien.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire