Elever Dieu pour retrouver ce qui est perdu

Elever Dieu pour retrouver ce qui est perdu

Il y a des choses que l’on perd et qui ne sont pas indispensables dans nos vies : un crayon, un livre, un bijou, un chien, sa direction ou son chemin, sa voiture (cela commence à être gênant), son porte-feuille, ses clés de maison, de voiture, du bureau. Cela n’est jamais amusant de perdre quelque chose.

Mais il y a aussi des choses qui peuvent être perdues et qui ont besoin d’être retrouvées.

Je veux vous parler de certaines situations qui sont arrivées à des hommes de la même nature que nous, avec les mêmes préoccupations, les mêmes tentations, les mêmes combats. Ces hommes nous laissent un héritage de foi dans la façon dont ils sont allés rechercher ce qu’ils n’avaient pas ou n’avaient plus.

Jamais nous ne prendrons trop de temps pour élever Dieu. C’est lorsque nous l’élevons que nous pouvons retrouver ce qui nous a été volé ou ce que nous avons perdu et qui nous est nécessaire.

1. Abraham a retrouvé la provision divine en levant les yeux vers Dieu

« Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l’offrit en holocauste à la place de son fils. Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova-Jiré. C’est pourquoi l’on dit aujourd’hui: A la montagne de l’Eternel il sera pourvu. » (Gen. 22. 13-14)

Abraham a levé les yeux ! C’est toujours cela qui fait la différence. Il faut commencer par lever les yeux !

Abraham vivait :

  • l’assurance que personne ne le comprendrait
  • la souffrance énorme de se séparer de son fils
  • l’incompréhension absolue du plan de Dieu
  • le conflit intérieur cherchant à mettre ensemble la bonté de Dieu, son amour, ses promesses et la demande trop exigeante qui lui était faite· la décision d’obéir malgré tout

Il devait avoir les yeux fixés sur son fils tant attendu et tant aimé, dans l’incapacité de lever les yeux vers Dieu, car finalement, c’était Dieu le responsable de la situation ! Mais voilà, une fois encore, comme il le fait toujours, Dieu invite Abraham, notre père dans la foi, à lever les yeux pour considérer ce qui était préparé pour lui. Oui, Dieu avait préparé une solution, mais il fallait obéir jusqu’à la dernière minute. Combien elle est importante cette dernière minute !

Combien de fois nous échouons à la dernière minute !

Mais gloire à Dieu, qu’à la dernière minute, notre grand Dieu nous invite à lever les yeux pour considérer la solution qui a été préparée pour nous. Dieu nous appelle à lever les yeux pour contempler la solution divine qu’il a préparée pour nous. Abraham a retrouvé la provision divine. C’est lorsqu’on élève Dieu que les choses peuvent changer, que les événements peuvent prendre une direction nouvelle.

2. Nebucadnetsar a retrouvé la raison divine en levant les yeux vers Dieu

 « On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, on te donnera comme aux boeufs de l’herbe à manger; et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît. Au même instant la parole s’accomplit sur Nebucadnetsar. Il fut chassé du milieu des hommes, il mangea de l’herbe comme les boeufs, son corps fut trempé de la rosée du ciel; jusqu’à ce que ses cheveux crussent comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux. Après le temps marqué, moi, Nebucadnetsar, je levai les yeux vers le ciel, et la raison me revint. J’ai béni le Très-Haut, j’ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant: il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise: Que fais-tu? » (Dan. 4.32-36)

Nebucadnetsar avait perdu la raison, il avait perdu son bon jugement, son bon sens, sa capacité de faire la part des choses. Il avait aussi refusé de donner la gloire à Dieu pour tout ce qu’il avait. Combien de fois nous pouvons, nous aussi, perdre la raison en organisant nos vies sans Dieu, en planifiant notre avenir sans Dieu, en croyant que nous sommes capables sans Dieu.

Oui, il nous faut lever les yeux vers Dieu pour retrouver la raison ! Quand mes raisonnements commencent à être loin de ce que Dieu veut, il faut que je lève les yeux vers le rocher de mon secours, il va m’aider à voir clair : « Je bénis l’Éternel, mon conseiller; la nuit même mon coeur m’exhorte. » (Ps. 16:7)

C’est lorsqu’on lève les yeux vers Dieu que nos raisonnements retrouvent « du bon sens ». C’est lorsqu’on élève le Seigneur que les choses peuvent changer.

3. Néhémie a retrouvé la passion divine en levant les yeux vers Dieu

« Lorsque j’entendis ces choses, je m’assis, je pleurai, et je fus plusieurs jours dans la désolation. Je jeûnai et je priai devant le Dieu des cieux, et je dis: O Eternel, Dieu des cieux, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements! » (Néh. 1.4-5)

Néhémie était à Babylone à cause de la captivité. Il ne payait pas directement pour ses fautes mais il vivait les conséquences de l’ensemble des péchés d’Israël. En général, lorsque l’on subit des traitements injustifiés, cela conduit naturellement à l’amertume, à la condamnation des autres, et à la pitié de soi : « Pauvre de moi qui ait à subir les conséquences des péchés d’Israël, pauvre de moi qui ait à subir les choix des autres, pauvre de moi qui ait à subir la mauvaise façon de conduire des autres, pauvre de moi qui ait toujours à payer les erreurs des autres.» C’est très difficile de se sortir de ce genre de pensées.

Malgré cela, Néhémie avait un cœur pour Jérusalem et ses murailles. Il avait néanmoins besoin d’un feu, d’un zèle, d’une passion pour aller de l’avant, pour demander des permissions au roi et oser entreprendre une aventure qui avait besoin d’être dirigée par Dieu lui-même ! C’est en élevant les yeux vers Dieu et en élevant son nom que la passion a pu revenir.

4. Paul et Silas ont retrouvé la liberté divine en levant les yeux vers Dieu

« Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus » (Ac. 16. 25-26)

Il ne faut pas avoir peur de faire le contraire de la logique humaine lorsqu’on sert le Seigneur.

En fait, la folie de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes. Pourquoi Paul et Silas ont-ils commencé à louer Dieu ? Ils ne savaient pas ce qui arriverait. Ils ne louaient pas Dieu comme une technique de délivrance, pour impressionner les prisonniers ou pour obliger Dieu à agir en leur faveur.

Mais ils ont choisi d’utiliser le langage de la foi, de faire ce qui pouvait glorifier Dieu. C’était pour Dieu qu’ils étaient là et c’est pour Lui qu’ils continueraient à vivre. C’est en élevant les yeux vers Dieu que la liberté leur a été donnée.

Lève les yeux vers Dieu au milieu de la tempête, loue Son nom, élève Son nom et regarde ce que Dieu fera. 


Gérald Emery est le doyen académique de l'Institut Biblique du Québec. Il est également pasteur à l'Église Nouvelle Vie où il siège sur le comité des "Soins Pastoraux" et, où il est pasteur des personnes sans conjoints avec le ministère "En toute Fraternité".

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires
  • laurcaz Il y a 1 année, 1 mois

    Père, je veux d'abord lever les yeux vers toi comme je peux. Reçois ma louange avec bienveillance. Qq soit ma situation si insolvable au niveau humain, comme Abraham qui ne comprenait plus rien à tes directives, je ne sais plus quoi faire de bon, mais tu reste le créateur de ce monde et tu a sacrifié ton fils pour mes erreurs, mes souffrances, celles de mes proches, ma mere qui me voient plonger sans fin et necsaventbplus quoi faire, perdent la foi. Tu reste la source de vie, d'amour, tu as crée tout ce qui est bon dans ce monde, ma famille, des gens bien et tu es saint, sans tache, lumineux. Je le reconnais mais je viens aussi comme le fils prodigue, te demander pardon pour mes erreurs et ce que tu sais. Il n'est plus possible que cette situation reste bloquée alors qu'elle me conduirait à un echec qui ferait du mal a mon entourage et a la personne qui m'a offert cette chance de me redresser. Ce que tu fera ensuite de ma vie ne m'importe plus, ce qui importe c'est de pouvoir finir le travail commencé. Plus j'essaie, plus je rate et suis coincé comme ton peuple entre pharaon et la mer. Je dois traverser mais tu sais bien que sans une parole de ta part, je risque de me noyer cad rater ce projet, attrister voire donner honte a celui qui m'a payé si généreusement et fait confiance malgre 1 mois d'echec complet. Puis ne plus me redresser de ces 3 ans de chômage, ce deuil et toutes ces épreuves sans fin. Je te loue et te benis malgré tout car qq soit mes péchés, ma situation, tu est et reste le dieu de l'impossible, tu sais où est la solution. Pris par le temps et les insomnies, je n'arrive plus à faire une seule bonne action dans ce projet. Seigneur si tu sais où la solution, que dois je faire pour prendre ta main, revenir dans tes bras de père et enfin être libéré de cet étau qui dure depuis 2013 et augmente sans cesse ?. Je ne compte plus que sur toi car cette situation n'est plus de taille humaine. Tu es mon seul espoir, répond moi o dieu comme de le psaume de David 143 143 qu'on m'a donné et que je récite depuis 4 mois. o dieu écoute ma priere, prête l'oreille à mes applications.... Si tu ne répond pas alors que tout est parti en vrille, que pensera de toi ma famille ? Pour ta gloire neutralise enfin celui qui a piraté mon ordinateur et joue avec mon travail et le moral de ma famille. Pardonne moi car il ne sait pas ce qu'il fait. Sauvé moi de cette impasse. Soit déjà loue pour ce que tu vas faire et lectemognage que je pourrais donner sur ta puissance. Merci seigneur, soit loué pour tes œuvres. C'est toi qui donné la vie en abondance, pas toi qui vole et egorge
  • brookson Il y a 4 années, 1 mois

    Amen ! Ce message est très édifiant !
  • Al Nyarwaya Il y a 5 années, 11 mois

    Père Célèste, comme Abraham, Nebucadnetsar, Néhémie, et Paul, j'élève les yeux vers toi, avec tout mon Coeur, mon âme et mon esprit, car tu es le Maître Absolu de tout ce qui est sur terre, dans le ciel et dans les mers; tu es le Maître de l'univers. Tout est sous ta dépendence, c'est pourquoi je suis à génoux devant toi ce matin, pour te louer, glorifier ton nom, en te demandant, comme un enfant qui parle à son père, de me pardonner pour tout le mal qui m'a éloigné de toi. J'ai besoin de ton secours pour me sortir de cette situation qui ronge mon Coeur. Je veux te retrouver, te servir dans un esprit saint et dans la joie. Merci d'entendre ma prière, de l'exaucer et de me purifier de tout mal. A nom de Jesus, Amen.
  • Afficher tous les 5 commentaires