En colère

En colère

Je me retrouvais dans une situation difficile, sans bien comprendre ce qui s’était passé.
Mes pensées se mélangeaient dans ma tête et je ne savais pas par où commencer.
Pourquoi Dieu avait-il permis que mon amie meure de manière si brutale, elle qui était maman d’un petit garçon de trois ans ? Pourquoi Lui qui est juste, bon, tout-puissant ne s’était-il pas manifesté ?

Le temps passait mais les questions continuaient de fuser dans ma tête… Une parole, une image, une pensée, et de nouveau, j’étais submergée par mes questions. Comment cette mort si brutale pouvait coexistait avec ce Dieu que présente la Bible " juste, bon, miséricordieux… " ?

Si Dieu est vraiment tel qu’il est décrit dans la Bible, pourquoi alors ça ne colle pas avec certaines épreuves de la vie auxquelles nous sommes confrontés ?
Petit à petit, la colère grandissait en moi… Plus j’y faisais face, plus elle me faisait peur… Oui, je réalisais que j’étais en colère contre Dieu… Et l’espoir que j’avais mis en lui pour mon existence était remis en question… En même temps, j’avais la profonde conviction qu’il était bien vivant, que sa Parole est vérité, et donc,  que je pouvais lui faire confiance… Mais ça ne collait pas !!!

Quand je pensais à ce petit garçon qui allait grandir sans sa maman, j’étais profondément révoltée. Comment cet enfant pourrait-il grandir sans sa mère ? Comment Dieu avait-il pu permettre cette mort sans penser à ce petit garçon qui se retrouvait maintenant orphelin ?
Dans tout ce combat que je menais à Dieu pour comprendre, pour qu’il se justifie, pour que je puisse enfin accepter… aucune explication ne m’a été donnée. Et pourtant, au bout de 9 mois, j’ai pu lâcher prise.

Au travers du livre de Job dans la Bible, Dieu s’est révélé à moi en tant que Créateur de l’univers. Il a tout créé, c’est par lui que tout subsiste encore aujourd’hui. Il m’a montré à quel point il prenait soin de toutes ses créatures, aussi insignifiantes soient-elles. Alors à combien plus forte raison, il était en mesure de s’occuper de moi au sein de la tempête, ainsi que de ce petit garçon.

Et moi, je me retrouvais, toute petite, créature face à ce Créateur majestueux. Et comme Job, je reconnaissais pleinement : " tu peux tout, aucune réflexion n’est inaccessible pour toi " Job 42.2.

Oui, Dieu a laissé mourir mon amie. Oui, son fils grandira sans elle. Mais ces circonstances n’ont pas été en dehors de la réflexion de Dieu. Son fils n’a pas été oublié ! Et conformément à la Parole, " Si mon père et ma mère devaient m’abandonner, l’Eternel me recueillerait " Psaumes 27.10, Dieu prend soin de cet enfant.
 
Avec plusieurs années de recul, je peux témoigner que cet enfant, malgré un départ dans la vie si difficile, s’épanouit et grandit sous le regard bienveillant de son Père céleste.

Oui, Seigneur, tes pensées sont bien plus élevées que mes pensées. Toutes choses sont entre tes mains. Je sais que tu sais. Et cela me suffit. Je m’abandonne dans tes bras et c’est là que je trouve la paix.

En partenariat avec : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires
  • yshay Il y a 12 années, 4 mois

    comme il est difficile parfois de remercier le seigneur dans certaines situations particulierement face aux deces d etres chers, mais lorsqu on reussit à abandonner la situation entre ses mains alors il peut agir en nous , il fait couler sa paix, et depose ddans nos coeurs 1 baume d amour, si doux , si fort Amen
  • Ayyahh Il y a 12 années, 4 mois

    Je comprends moi aussi ce sentiment. J'ai entendu récemment à la radio la mise à mort d'une musulmane en Somalie, enterrée vive avec la tête hors du trou pour ensuite être lapidée à mort. j'ai été révolté que ce soit encore elle, la femme qui soi "punie" sans l'homme avec qui il y avait eu adultère, révolté qu'elle soit morte aussi violemment, révolté du fait qu'elle n'avait peut être pas entendu l'évangile et sois sans doute morte sans Jésus, depuis je me pose des questions, avons nous fait le bon choix? Au fond je sais qu'il est vivant, mais comme le dit l'article, ça ne colle pas et il faut que ça colle pour que j'avance...Il a répondu à Job, Il vous a répondu, Il me répondra, pour que j'avance...
  • Lynn Marcelle Il y a 12 années, 4 mois

    Père tu es maître de temps et des circonstances! tu es fidèle et juste dans ta sentence, Adonaï qu'il me soit fait selon ta parole amen!
  • Afficher tous les 6 commentaires