En route pour Bethléem Éphrata

Noël, saison où tout le monde se donne le droit de rêver, mais aussi saison où la solitude, les souffrances et les souvenirs de tout genre sont plus douloureux. Dieu est-Il silencieux, apportera-t-Il un soulagement?

Lisons cette semaine le livre de Luc chapitre1 verset 26 à 56 et chapitre 2 verset 1 à 20 

Il y a plus de deux mille ans, Joseph et Marie ont vécu la solitude et la souffrance. Cheminons donc avec eux.

Quand ils apprennent la volonté de Dieu, ils sont troublés. Dieu, dans sa parfaite connaissance et compréhension de qui ils sont, envoie des anges pour les apaiser individuellement (Marie en Luc1verset 30 et Joseph en Matthieu1verset 20).

Il leur donne la liberté de demander plus d’informations quant à Son plan. Marie n’hésite pas à interroger l’ange afin d’être rassurée (versets 34 - 36).

Dieu respecte le besoin de partager de la femme, il donne à Marie l’information qui l’encouragera. L’ange lui annonce qu’elle n’est pas seule dans sa situation, qu’Élisabeth vit la même expérience. Elles pourraient se comprendre et se soutenir (v.36).

L’ange rappelle à Marie le caractère de Dieu afin de l’asseoir dans sa position de femme bénie (v.37), elle confesse sa soumission à la volonté de Dieu et se met en action : visite de sa cousine (v39, 40)

A leur rencontre, Élisabeth confirme la promesse de Dieu, Marie est encouragée par ses paroles et certainement par le miracle qu’elle voit!
La foi de Marie est renforcée mais n’empêche pas les épreuves.

L’incompréhension de son futur conjoint, qui lui-même est rassuré par Dieu ( Matthieu 1versets 18 - 25).

Neuf mois d’attente (cela semblait long puisqu’elle était la première à vivre une telle expérience), de curiosité et d’interrogations sur le bébé.

Le décret de César Auguste contraint Marie enceinte, à parcourir plus de cent kilomètres sur des collines et des sentiers escarpés sur le dos d’un âne, sans amortisseurs, ni airbag! Pendant le voyage, elle a dû se battre contre le sommeil, le doute, la peur de perdre le bébé, la fatigue, l’inconfort et nous pouvons allonger la liste de nos émotions de femmes enceintes ou non!

Ils vivent le rejet, l’isolement et l’inconnu face à l’impossibilité de trouver un hôtel pour se reposer. La pauvreté et l’absence d’une femme (mère, sœur, cousine, tante ou sage-femme) à son accouchement (versets 6, 7) ont dû être douloureux pour Marie.

Dans la solitude et la souffrance, Dieu les soulage par l’affection et l’amour des bergers (verset 9 - 18). Joseph et Marie tiennent ferme; Dieu les soutient et approfondit sa relation avec eux en devenant Emmanuel, Dieu est avec nous (Matthieu 1 : 23).

Dans l’effervescence de Noël, souvenons-nous que la volonté de Dieu est que dans nos rencontres chacun rentre chez lui, comme les bergers, en Le glorifiant et en Le louant. Car le seul message de Noël est qu’un Sauveur nous est né. Il est tous les jours avec nous, quelle que soit la route où nous nous trouvons, avec la Bonne Nouvelle pour changer nos ténèbres en lumière.
.

Ma prière : O Seigneur, je te prie de me donner la grâce de repasser tes paroles et tes promesses chaque jour dans mon cœur durant cette période de fin d’année.

Verset-clé : Luc1 verset 45 : «…Tu es heureuse : tu as cru que le Seigneur accomplira ce qu’il t’a annoncé! »

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire