Engagé Non-Stop?

Engagé Non-Stop?

Une récente prédication au sujet de nos engagements dans l'église m'a amené à réfléchir. Selon les explications du prédicateur, c'était son oncle qui était à l'origine du message qu'il voulait nous partager ; et je me suis sentie tout à fait concernée par le sujet.

 

Après une longue période de réflexion et de questionnements, cet oncle avait décidé de prendre un peu de recul vis à vis de son service et de ses activités dans son église. Il se posait plein de questions : Pourquoi donnions-nous une telle importance au pasteur ? Pourquoi l'équipe de ménage ne durait pas très longtemps ? Pourquoi l'équipe de louange – en plus des réunions – devait venir s'entrainer 2 fois durant la semaine ? Pourquoi les responsables lançaient sans cesse de nouveaux projets, alors qu'il n'y avait personne pour s'en occuper ? Et aussi, pourquoi c'était toujours les mêmes qui portaient la lourde charge de plusieurs ministères. Oui, en effet, pourquoi tout ce planning non-stop ?

 

L'oncle se posait aussi des questions sur l'argent qui était aujourd'hui dépensé pour les lieux de culte, au détriment des pauvres et des oeuvres sociales. Evoquant les débuts de l'ère chrétienne et les premières églises qui établirent certains principes de fonctionnement, son neveu, notre prédicateur, évoquait avec nostalgie cette forte implication de l'église primitive envers les nécessiteux.

 

Oui, je me sentais concernée par cette prédication. Parce qu'à un moment donné, dans une des églises où nous étions membres (on a pas mal déménagé!), j'étais tout compte fait, moi aussi, trop engagée. En confondant talent et don, je me suis trouvée à servir tout à la fois, à l'accueil, dans la cuisine pour les repas d'après-culte, co-responsable du comité des dames, conseillère en relation d'aide et dirigeant la bibliothèque. Ajoutez à tout cela, la nécessité de bien préparer et d'assister aux différentes réunions de l'église. Comme nous habitions à 50 minutes en voiture de notre église, je vous laisse imaginer l'organisation... Je ne me suis pas posé les mêmes questions que l'oncle de notre prédicateur, mais je me suis quand même posé des questions. Et en particulier sur mon vrai appel.

 

Bien entendu, il n'en est pas ainsi dans toutes les églises. Je me rappelle par exemple que, dans ma première église, notre pasteur 'renvoyait' chez elles les personnes qui se trouvaient à l'église plusieurs soirs par semaine. Il disait : 'Vous avez une famille à la maison : vous devez vous occuper d'elle !' Et quand quelqu'un pensait qu'il fallait démarrer un groupe pour les célibataires, ou pour les personnes âgées, etc... il disait simplement : 'Bonne idée, Vous vous en occupez !'


 

Je crois sincèrement que Dieu n'est pas du tout impressionné par le nombre de ministères que nous dirigeons ou dans lesquels nous sommes impliqués. Peut-être que je me trompe, mais je doute que nous ayons plusieurs appels en même temps. Dans ma vie, je sais que j'ai eu plusieurs appels, mais chacun à des moments différents.

 

Alors, cher oncle – vous qui étiez engagé non-stop – Merci pour vos réflexions, qui nous aident à réfléchir, nous aussi.

 

Love,

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

22 commentaires
  • Arfaxad Il y a 6 années, 6 mois

    Parade, merci beaucoup pour votre aimable commentaire. J'ai prié et j'ai pardonné cet homme.Je suis tout à fait d'accord avec vous, et c'est ce que le Seigneur me montre: ce n'est pas le moment, et il y aura d'autres choses. Merci:-)
  • parade Il y a 6 années, 6 mois

    Tout compte fait "Arfaxad" ce que je pense c"est que ce n"est plus votre place L"important , c"est de plaire à Dieu plutôt qu"aux hommes ..Ne vous sentez pas coupable ..respirez tout simplement et demandez au Seigneur de vous guider par Le Saint-Esprit ..pour qu"Il vous trouve un endroit dont vous aurez pleine liberté .car là où est est l"Esprit du Seigneur , là est La Liberté ! 2 Corinthiens 3:17 ! Soyez bénis et vraiment dirigés ! Amen..Alléluia !
  • Arfaxad Il y a 6 années, 6 mois

    Moi je passe par un moment dur. Le pasteur m'avait confié la direction de la louange, mais il controlait tout ce que je faisais, et il ne me laissait pas respirer; tout devenaitt très compliqué, alors que ça aurais pu être simple. Du coup, un dimanche je n'ai pas pu aller au culte, car j'ai fait une crise d'axieté à la vue de rencontrer cet home là. Quelques jours après, sans rien me dire, de ne pas me donner la possibilité d'en parler ensemble, il m'a envoyé un mail: il à décidé que je n'allais plus être dans le groupe de louange. Je me sens blessée et maltraitée, comme si j'étais une pièce d'échec qu'on peut retirer à sa guise. Je me sens découragée. Je demande à Dieu de me montrer sa volonté.
  • Afficher tous les 22 commentaires