Entendre des jugements défavorables n'est jamais agréable...

Critiquer, c’est porter un jugement défavorable
en faisant ressortir les défauts,
c’est désapprouver, censurer, condamner….
c’est en tout cas ce que nous dit le Larousse.

Entendre des jugements défavorables sur soi, directement ou indirectement n’est jamais agréable.
Encore, cela dépend-il de qui les prononce… selon les personnes, cela nous touche plus ou moins.

Nous ne devrions pas trop nous étonner d’entendre des critiques à notre encontre.
En effet, nous savons que nous sommes faillibles, que nous avons des défauts, que nous ne faisons pas toujours le bien, que nous aussi nous portons des jugements défavorables sur autrui, leur personnalité, leur conduite… donc nous pouvons admettre que d’autres le font aussi facilement que nous.

Cela devrait nous inciter à recevoir les critiques pour ce qu’elles sont :
un reflet de nos disfonctionnements, de nos défauts de la propension communément répandue à relever ce qui ne va pas chez l’autre.

En les recevant ainsi, elles peuvent nous aider à nous remettre en question (en principe, la critique ne sort pas du néant) pour changer en nous ce qui doit l’être à veiller sur notre propre langue pour ne pas juger (Mat 7/1).

Elles peuvent nous aider à nous placer au même niveau que l’autre dans notre commune humanité faillible et…à user de grâce.

Est-ce que pour autant il ne faudrait jamais réagir aux critiques ?

Je pense qu’elles devraient nous pousser non pas tant à réagir qu’à agir.
Agir dans le sens d’une meilleure compréhension et estime mutuelles dans une attitude d’humilité.

L’apôtre Paul, dans plusieurs de ses épîtres, en particulier dans la deuxième lettre aux Corinthiens,
a répondu aux critiques qui lui étaient adressées.
Nous pouvons répondre et je pense qu’il est sain de le faire.
Restons vigilants en ce qui concerne la motivation et le contenu de la réponse.
Relisons les évangiles et les épîtres dans cette perspective :
comment Jésus et les apôtres ont-ils répondu aux critiques ?

Ensuite mettons en pratique, dans notre couple, notre famille,
notre église et notre travail tous leurs enseignements sur l’amour, la grâce et la miséricorde.

Les critiques devraient moins nous affecter et certainement aussi diminuer en fréquence,
tout au moins pour ce qui nous concerne.

Jésus a dit :
Ce n’est pas pour juger le monde que je suis venu,
c’est pour le sauver.
(Jean 12/47b)


En partenariat avec www;famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

6 commentaires