Éphémère ou éternel ?

Éphémère ou éternel ?

« L’herbe sèche, la fleur tombe ; mais la Parole de notre Dieu subsiste éternellement ».
Esaïe 40.8

Ce texte est venu percuter mon cœur alors que je me croyais invincible, fort et en route vers un succès durable, au moins, le temps de ma carrière professionnelle. Gravissant tous les échelons jusqu’au sommet, je me suis retrouvé très rapidement le nez dans la poussière après avoir tout perdu en un instant à cause de mon orgueil et de mes prétentions vaniteuses. Le Seigneur lui-même est intervenu pour mettre fin à cette ascension fulgurante et me remettre à ma juste place !  

Un mot est venu alors remplir mon cœur, et il est à partager largement : « éphémère » ! C’est ce qui passe, ne dure pas, arrive et s’en va comme un souffle, une vapeur… La fleur passe, elle a été, elle n’est plus ! 

Je me dis alors : pourquoi dire « non » au péché ? Parce que le plaisir qu’il apporte est éphémère tandis que le bonheur que nous recevons dans la communion du Seigneur dure tout le temps, quelles que soient les circonstances. 

Je me rappelle, quand j'étais encore esclave de ce qui avait triomphé de moi, lorsque j'étais dans l'addiction, tenté de faire « ces choses », oui, l'excitation était bien présente. Toutes mes émotions étaient bousculées, les tensions, les pulsions, tout était en route pour que le plaisir soit immense. Au moment de la « consommation », oui, c'est vrai, il était bien au rendez-vous et parfois, avec abondance. Mais, (parce qu'il y a un "mais" qu'il faut souligner !) juste une poignée de secondes à la fin de « l'acte », il y avait comme un vide qui s'emparait de moi. Une angoisse prenait alors le relais de ce qui précédait, ainsi qu'un profond sentiment de dégoût et de haine de moi, puis une peur, une culpabilité, un malaise… C'était terrible ! J'avais envie de me cogner la tête contre un mur, de me détruire. Je m'enfermais dans mon silence. J'avais honte. Je me réfugiais dans ma cachette. J'avais peur. C'était horrible !! Mon plaisir avait été éphémère, même s’il avait duré plusieurs minutes ou quelques heures !

J’ai découvert un livre qui parle de l'addiction à l'alcool : "la mort pour un verre". On pourrait titrer d’autres ouvrages ainsi : « la mort pour une relation sexuelle illicite », « la mort pour l'impudicité », « la mort pour l'immoralité », « la mort pour une dose de cocaïne »... Oui, au bout de la consommation du péché, on ne trouvera rien d'autre que la mort ! Voilà pourquoi il faut en sortir. Le diable nous promet monts et merveilles, or, celui ou celle qui devient esclave de la pornographie (par exemple), vous dira qu'il lui faut des images toujours plus fortes pour satisfaire ses plaisirs. La réalité est que l'impudicité est une drogue qui vous détruit à petits feu. Celui qui boit, qui fume, qui se drogue, ressent les mêmes effets, même celui qui est esclave des jeux, des réseaux sociaux ou autres…

Détournons-nous de ce qui est éphémère pour nous tourner vers ce qui est éternel, vers ce qui a une valeur inestimable et faisons-nous un trésor dans les cieux, là où il n'y aura jamais de ruine.

En fait, tout ici-bas est éphémère y compris vous et moi puisque nous sommes de passage sur la terre. Voilà pourquoi nous avons intérêt à nous préparer pour la rencontre de notre Dieu. En effet, qui sait si ce soir il ou elle sera toujours vivant sur la terre ?

Il y a une seule réalité qui ne soit pas éphémère. « Le ciel et la terre passeront mais ma Parole, dit le Seigneur, ne passera pas ». La foi passera mais l’amour demeurera…

Attention : même si nous sommes éphémères et que nous allons certainement décéder un jour, nous savons que nous ressusciterons et que nous rencontrerons le Seigneur pour lui rendre des comptes sur la manière dont nous aurons vécu notre vie sur la terre.

Nous sommes concernés par l’éternité et nous savons que celle-ci se vivra dans la présence merveilleuse du Seigneur ou dans un lieu de perdition.

Voilà où le Seigneur attire notre attention et où il nous appelle à être sérieux dans notre façon de vivre. Pourquoi ? Parce que, si le plaisir vécu pendant la pratique de notre péché est éphémère, les conséquences de celui-ci sont éternelles.

Que le Seigneur nous aide à faire de sages et bons choix !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires