Et si c'était nous les pauvres...

Et si c'était nous les pauvres...
Et si c'était justement de notre pauvreté spirituelle que nous pourrions tirer des leçons quant au comportement à adopter vis-à-vis des plus pauvres ?
Attention ! Il ne faut pas ici tout mélanger et spiritualiser dangereusement le terme de pauvreté. Comme le souligne bien Jacques Blandenier ( « Les pauvres avec nous », p19) le dénuement matériel extrême, les inégalités, les exclusions, cela existe et c'est dramatique.

Mais celui qui accède à la grâce infinie de Dieu comprend son propre dénuement, et change son regard sur ceux que l'on appelle « les pauvres » !

Dans son chapitre « Solidaire car conscient de sa propre pauvreté » (p 25), Jacques Blandenier explique que dans la Bible, celui qui, riche, se sait pauvre devant Dieu mais au bénéfice d'une grâce imméritée, peut s'ouvrir à la solidarité avec celui qui est confronté directement à l'épreuve du dénuement.
Ainsi, quand Israël est appelé à la générosité envers les démunis, le Seigneur l'appelle à se souvenir:


« Souviens-toi ! »


- de ta misère en Egypte et de la délivrance de ton Dieu

Souviens toi que tu étais dans la misère la plus noire du temps de l'esclavage en Egypte, et que ton Dieu t'en a délivré. Deutéronome 8.10 18 appelle Israël parvenu à la prospérité dans la terre promise à être conscient d'où il est sorti, plus exactement d'où son Dieu l'a sorti.

Autrement dit : « Garde toi d'oublier le Seigneur, ton Dieu, de ne pas observer ses commandements, ses règles et ses prescriptions. » (verset 11)


- des durs travaux d'Egypte dont ton Dieu t'a délivré

Appartenir au Seigneur, c'est agir envers autrui comme lui l'a fait envers toi.

Un précepte qui s'applique aussi pour le jour du repos, quatrième des commandements (Deutéronome 5.12 15) que paraphrase Jacques Blandenier:

Souviens toi du jour du repos, sache te reposer. Car tes pères ont terriblement souffert en Egypte du travail forcé, et je les en ai délivrés pour qu'ils puissent vivre en hommes dignes et libres et non en esclaves.
Dès lors, si c'est vrai pour toi, c'est vrai aussi pour tous ceux qui dépendent de toi : ta famille, tes ouvriers, et même ton bétail : accorde leur le repos du sabbat auquel ils ont droit.



- de ton dénuement et de la bienveillance de ton Dieu à ton égard.


Le chapitre 24 du Deutéronome développe ce motif:

« Tu ne porteras pas atteinte au droit de l'immigrant et de l'orphelin, tu ne prendras pas en gage le vêtement de la veuve. Tu te souviendras que tu as été esclave en Egypte et que le Seigneur, ton Dieu, t'en a libéré ; c'est pourquoi je t'ordonne d'agir ainsi. » (v.17 18)

Le texte continue en évoquant les moissons, la cueillette des olives et les vendanges : dans chaque cas, il faut en laisser pour que puissent glaner l'immigrant, l'orphelin et la veuve (« trilogie de la pauvreté »); le même motif est alors répété:

« Tu te souviendras que tu as été esclave en Egypte ; c'est pourquoi je t'ordonne d'agir ainsi. » (v. 22)


Ces extraits qui s'adressent au peuple d'Israël ne seraient-ils plus valables pour nous, chrétiens du 3ème millénaire?

Dieu a délivré le peuple d'Israël, a exercé une libéralité sans borne envers son peuple. De même, la grâce accordée à travers son fils Jésus-Christ a été offerte gratuitement, à nous pécheurs, à nous spirituellement appauvris par le péché!

Dès lors, nous qui vivons dans l'abondance de sa grâce et souvent dans l'abondance matérielle, nous avons le devoir, en tant que chrétiens, d'exercer la libéralité dont Notre Seigneur a fait preuve envers nous.

N'est-ce pas là le sens de ce « Souviens-toi » ? N'est-ce pas cela, mettre en pratique « les commandements, les règles et les prescriptions »  de Dieu?


Alors souvenons-nous de notre propre pauvreté et soyons généreux, en fonction de nos moyens et avec joie!

D'après le livre de Jacques Blandenier « Les pauvres avec nous » Editions LLB/Défi Michée
SEL

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

1 commentaire
  • DominicroiT Il y a 7 années, 12 mois

    N'est-ce pas là le sens de ce « Souviens-toi » ? N'est-ce pas cela, mettre en pratique « les commandements, les règles et les prescriptions » de Dieu?Si bien - sur ,, merci frère