LA vérité existe-t-elle ?

LA vérité existe-t-elle  ?

C'est vrai, presque vrai, ça contient une part de vérité, c'est pas faux, on peut aussi le comprendre de cette manière ...
Existe-t-il UNE (grande) vérité ou plusieurs (petites) vérités ?

Cher ami internaute, je vous propose de choisir en introduction entre ces deux propositions, celle qui vous paraît la plus cohérente :

Elle est importante cette question d’une vérité universelle, à notre époque, où il se dit que toutes les religions se valent, où refuser l’opinion de l’autre relève de l’intolérance, où les philosophes qui se veulent les arbitres de l’existence de Dieu, en viennent à nier l’existence réelle de Jésus-Christ, personnage pourtant bien réel et historique…

La vérité est-elle unique ?

On peut se poser la question de l’unicité de cette vérité, car en réalité, elle impacte tous les domaines de la vie. Les sciences, domaine a priori factuel, ne proposent aucune vérité universelle, puisqu’elles évoluent en permanence, reniant les acquis antérieurs au fil des découvertes. C’est d’ailleurs l’immense frustration que ressent tout étudiant ingénieur ou doctorant, au soir de ses études.

En revanche, la Bible affirme une vérité universelle, une seule, révélée dans le texte, qui se veut Parole exclusive de Dieu, le Créateur de l’Univers qui nous héberge. Et l’accès à cette vérité procure en plus l’accès au salut, par la révélation du Sauveur, Jésus-Christ.

Conduis-moi dans ta vérité, et instruis-moi; Car tu es le Dieu de mon salut, Tu es toujours mon espérance.
Psaume 25.5 

Et cette vérité présentée par la Bible se propose d’impacter notre vision du Monde, mais aussi nos relations avec nos prochains, sous la forme de lois, qui ne sont pas du tout périmées par ailleurs.

Tu descendis sur la montagne de Sinaï, tu leur parlas du haut des cieux, et tu leur donnas des ordonnances justes, des lois de vérité, des préceptes et des commandements excellents.
Néhémie 9.13

La vérité des philosophes

La vérité des philosophes en revanche n’est guère réjouissante, car la multiplicité de l’offre dans ce domaine, et l’absence totale de vainqueur, c’est-à-dire de philosophe qui aurait émis une vérité englobant toutes les autres, fait que les philosophies, ne relèvent que de l’opinion, si intéressantes, ou respectables, soient-elles. Donc aucune d’elle n’est universelle, et donc n’est « vérité ».

Ces opinions philosophiques impactent directement l’organisation sociétale des communautés d’individus, et sur ce point, il n’en ressort aucune qui soit supérieure à toutes les autres, au grand dam de ceux qui critiquent les sociétés dites « premières ».

En fait, à nos amis philosophes, je voudrais proposer un retour à la Bible, tellement chaleureuse, par le réconfort qu’elle apporte, là où les pensées humaines échouent.

Ciel, applaudis ! Et toi, terre, réjouis-toi ! Montagnes, criez de joie ! Le Seigneur redonne de l’espoir à son peuple, il a pitié des malheureux.
Esaïe 49.13

La vérité existe-t-elle en science ?

La science, se définit comme un ensemble de modèles (2 + 2 = 4), qui permettent de prédire le résultat d’expériences, lesquelles sont indépendantes du lieu et de l’instant. 

Je ne retiens pas dans mon coeur ta justice, je publie ta vérité et ton salut; je ne cache pas ta bonté et ta fidélité dans la grande assemblée.
Psaume 40.10

La physique quantique qui décrit l’intérieur de l’atome est totalement incompatible avec la physique du visible. Les médias déforment la réalité des expériences, en présentant des images d’exoplanètes, réelles, mais invisibles au télescope. Ils présentent aussi de belles images de particules atomiques, neutrinos et autres, alors que ces bidules ne sont que des solutions d’équations, que personne n’a jamais touché !

En matière de biologie, le désastre dans la recherche d’une vérité universelle est patent, car personne n’a encore su créer la vie à partir de rien. Pire, plus la connaissance des mécanismes de fonctionnement des cellules augmente, plus il reste de choses à apprendre.

Alors finalement, j’ose affirmer la vanité de la science n’offre d’autre alternative que de s’émerveiller devant la perfection de la création divine :

Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains.
Psaume 19.1

Et surtout je mets en garde contre la manipulation de la science, en tant que vérité apparente, qui est utilisée de nos jours pour introduire des fausses-réalités, telles que les extra-terrestres et autres illusions, issues d’erreurs de calculs dans des modèles scientifiques.

Conclusion : 

LA vérité est inatteignable en dehors de celle révélée par la Bible

La vérité, vue de l’homme pensant, se définit comme un modèle englobant la totalité des expériences en sciences, sociologie, philosophie… Mais personne n’y arrivera, pire la communauté scientifique s’en éloigne irrémédiablement, contrairement au dogme du siècle des lumières. 

Et pour répondre à la « défaite de la raison du chrétien » que raillent les philosophes athées, tels Nietzsche ou Kant, je propose de regarder la vie avec un peu de recul, comme le faisait Salomon :

Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.
Ecclésiaste 1.2

Sanctifie-les par ta vérité : Ta Parole est LA Vérité.

 

PS : J’ai tenté de résumer ici une longue démarche personnelle de lecture parallèle de la Bible et de la science, que je pratique au quotidien depuis 35 ans. J’en ai écrit un livre, La Bible et la Science et aussi un long article, qui sera bientôt disponible en ligne.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

20 commentaires