Faiblesse humaine

Faiblesse humaine

Un notable, aimé de ses administrés, dit un jour : "Je sais déjà ce qu’est un honnête homme. Que doit donc être un misérable ?"
Il aurait pu ajouter ce que déclare la Bible : "Tous sont sous l’emprise du péché… Il n’y pas de juste, pas même un seul… Tous sont égarés, tous sont pervertis" (Romains 3.9-11). Ou encore : "Il n’y a pas de juste parmi les hommes… Le meilleur d’entre eux est comme une ronce, le plus droit pire qu’un buisson d’épine" (Michée 7.2 et 4).
Pourtant, rare est celui qui est prêt à reconnaître sa folie. Car trop souvent, face à nos bêtises manifestes, nous préférons le silence ou le mensonge à la vérité. Nous nous esquivons, prétendant ne faire de mal à personne, n’avoir ni tué, ni volé. Peut-être avons-nous prié comme le pharisien de la parabole : "Ô Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont accapareurs, injustes, adultères..." (Luc 18.11). Eh bien, non ! Pleurons plutôt sur nous-mêmes, nous laissant convaincre par la Parole : "Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre ire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera" (Jacques 4.8-10).



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire