Foi et nouvelle alliance

Foi et nouvelle alliance

L’expression populaire « Je ne crois que ce que je vois ! » montre du doigt Thomas.

Est-il le disciple le plus incrédule ?  Pour répondre à cette question, rappelons les événements de cette journée de la résurrection de Jésus :

Le matin même, Jésus apparaît premièrement à des femmes, celles-là mêmes qui lui sont restées fidèles jusqu’au tombeau. Puis il apparaît à deux disciples inconnus sur le chemin d’Emmaüs.

Les autres apôtres sont dans le plus grand trouble. Ils ne croient pas les femmes qui affirment avoir vu Jésus ; ni même ces deux disciples qui reviennent d’Emmaüs.

Enfin, le soir même Jésus se présente au milieu d’eux. Ils sont onze apôtres et disciples réunis en cachette à Jérusalem ; Thomas n’est pas là.

Ils sont saisis d’une grande frayeur et d’épouvante croyant voir un esprit. Il leur montre alors ses mains percées et son côté. Ils doutent toujours, jusqu’à ce que Jésus réclame à manger, et mange avec eux.

Ils n’ont pas eu une meilleure réaction que celle qu’aura Thomas huit jours plus tard quand il s’écrie : « Si je ne vois les marques de ses clous en ses mains, et si je ne mets mon doigt dans la plaie des clous, je ne croirai point ». Il ne fait qu’exprimer ce que tous ont pensé avant d’avoir vu et mangé avec Jésus.

Lorsque Jésus rencontre Thomas avec les autres disciples, Jésus ne le blâme pas pour cette parole ; mais il lui dit simplement, comme il le dit à tous les hommes : « Ne sois pas incrédule, mais fidèle ». Alors, confus et transporté de joie Thomas s’écrie : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » C’est la plus belle déclaration de foi qu’un homme puisse faire !

Alors s’adressant aux hommes de tous les temps, Jésus conclut et dit : « Heureux ceux qui n’ont pas vu mais qui ont cru ».

En fait lorsque Jésus dit à Thomas : « Ne sois pas incrédule », littéralement il dit : « Ne deviens pas incrédule mais croyant ».

On ne naît pas croyant ou incrédule, on devient l’un ou l’autre. Dieu a voulu que nous soyons libres de faire des choix et que nous en soyons responsables. Dieu n’impose rien à l’homme. C’est l’homme qui se contraint. Croire est premièrement une décision personnelle, un choix, une volonté déterminée.

« Je décide de croire que la Parole de Dieu, la Bible, est la vérité et pour cela, je décide d’obéir à ce qu’elle me dit », parce que croire c’est agir.

Suite à cette décision, Jésus par le Saint-Esprit se révèle et fait naître la vraie foi et la confirme jour après jour. Elle est alors un don de Dieu. Elle devient alors une évidence, une démonstration, une réalité incontestable de ce que l’on espère et ne voit pas. La réalité n’est pas matérielle, la réalité est spirituelle. Elle est au-delà du visible, alors que la matérialité est condamnée à disparaître.

C’est pourquoi, dans la rencontre avec les disciples, Jésus pose le principe éternel de la foi.

La foi est le cœur de la nouvelle alliance. Tout est possible à celui qui croit. Sans la foi rien n’est possible. 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent. Des enseignements, des vidéos, etc. pour vous encourager, vous enseigner et par dessus tout annoncer l'Evangile. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire