Former avant de déléguer

Former avant de déléguer

Pourquoi le Seigneur Jésus multiplie-t-il deux fois les pains ? Et pourquoi l’un de ses miracles est-il raconté quatre fois (dans chaque évangile) ?

Parce que la plupart des adultes ont besoin de plusieurs enseignements avant de réaliser une tâche de façon autonome.

Avant de déléguer certaines actions à ses disciples, le Seigneur Jésus les forme avec soin.

Dans le monde du travail aussi, il est nécessaire de former avant de déléguer.

Premier constat :

La mémoire retient :

10% de ce que nous entendons

30% de ce que nous voyons

90% de ce que nous disons lorsqu'on associe la réflexion et l'action.

En pratique, si vous souhaitez déléguer une tâche précise à un collaborateur, accompagnez-le en trois temps.

La première fois : Réalisez la tâche devant votre collaborateur en lui expliquant chaque étape.

La deuxième fois : Associez votre collaborateur à la réalisation de la tâche en le laissant faire tout ce qu'il se sent capable de faire. Expliquez à nouveau chaque étape. Félicitez-le chaque fois qu'il se souvient d'une étape.

La troisième fois : Laissez votre collaborateur réaliser la tâche sous votre contrôle. Demandez-lui de commenter chaque étape. Répondez à toutes ses questions. Laissez-le faire des erreurs mais reprenez-le avec douceur avant qu'il n'aille trop loin.

Il est souvent bon de répartir cette formation sur plusieurs jours pour laisser à la mémoire le temps d'assimiler.

A l'issue de cette formation en trois temps, votre collaborateur est en principe autonome. N'hésitez toutefois pas à prolonger l'accompagnement si nécessaire. Déléguer ne signifie pas "se débarrasser dans l'urgence". Vous êtes -au moins moralement- responsable des résultats de la tâche que vous déléguez.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires