Il vous a choisi ! (2éme partie)

Il vous a choisi ! (2éme partie)

« Glorifiez–vous de son saint nom ! Que le coeur de ceux qui cherchent l’Éternel se réjouisse ! » (1 Chroniques 16 : 10)

C’est pour cela que nous chantons ! Je crois de tout mon cœur, que c’est impossible d’offrir à Dieu une louange et une adoration dont lui seul est digne avec un cœur qui n’a pas pardonné, avec un cœur rempli de critique, alors qu’on peut être parfois en train de critiquer l’équipe pastorale sur la place publique. C’est impossible d’être baptisé dans le jus de citron, plein d’amertume, et penser faire plaisir à Dieu. J’ai connu trop de personnes à travers les années dans l’œuvre et surtout dans le domaine de la musique qui étaient là pour se faire plaisir et non pour servir. Si vraiment nous sommes conscients de qui nous recevons nos talents et envers qui nous les offrons, nous allons arrêter d’envier les autres. Vous savez, beaucoup de gens souffrent dans le ministère à cause de cela. Et cela est souvent une question d’attitude !

« Heureux ceux qui placent en toi leur appui ! Ils trouvent dans leur coeur des chemins tout tracés » (Psaumes 84 :6)Ayez recours

Je crois également que s’il y a un endroit où la Parole de Dieu devrait habiter en abondance, c’est dans le cœur du Lévite (adorateur). Dieu désire que l’on grandisse en sagesse, en stature et en grâce devant lui et devant les hommes. Et comment en vient-on à cela ? Lorsque nous devenons des hommes et des femmes de la Parole. Nous ne serons pas facilement vexés, blessés si nous faisons de l’Éternel notre appui. Si nous nous tenons près de lui, nous allons prendre de la maturité spirituelle. Et lorsqu’on prend de la maturité spirituelle, le virus de l’apitoiement nous quitte parce que nous sommes immunisés par un vaccin puissant, celui du Saint Esprit ! Même si les choses ne sont pas faites à notre façon…la motivation est de servir !

« Rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. (Philippiens 2. 2)

Vous savez, Jésus a mentionné un jour sur la scène du monde qu’Il était l’égal de Dieu et cela a bien sûr choqué beaucoup de monde ! Il s’est quand même dépouillé lui-même en prenant une forme de serviteur. Il s’est humilié. Pourquoi ? Pour faire connaître Dieu ! Nous avons ici un modèle en ce qui concerne notre mandat. Nous sommes en formation ! Ne faites rien par esprit de parti ou par esprit de compétition. Paul leur dit : « Rendez ma joie parfaite ». Ma traduction personnelle de cela est : « Voulez-vous me faire plaisir ? » Et bien ayez : un même sentiment, un même amour, une même pensée, une même âme. Il voulait dire : « Soyez unis entre vous, regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. » C’est cela la vie chrétienne ! C’est cela la vie d’un Lévite ou d’un adorateur! Arrêtons de nous comparer ou de nous faire compétition.

Ne soyons pas un corps divisé. Pour être efficace vous êtes d’accord que notre corps a besoin d’être bien coordonné. Alors unissons nos efforts et coordonnons nos efforts cette année afin de rejoindre la Francophonie. Je ressens une belle atmosphère ici. Je vois, je constate qu’il y a des hommes et des femmes prêts à relever le défi du Ministère, qui jeûnent, qui prient et qui soupirent afin de voir le surnaturel de Dieu. Prenons la forme d’un serviteur et servons-nous les uns les autres, encourageons-nous les uns les autres, édifions-nous les uns les autres par des paroles de vie ! Vous êtes condamnés à être des vainqueurs!

« Chantez à sa gloire, et célébrez–le en musique ! Racontez sans cesse toutes ses merveilles ! » (1 Chroniques 16. 9)

Le salut est un miracle en soi ! Lorsqu’on voit la vie de quelqu’un transformé, nous devrions être émerveillé par cela ! Comprenez que nous avons été programmé par Dieu avec la capacité d’être émerveillés et cette capacité d’être émerveillés nous rend capable d’adorer, nous ouvre la porte à l’adoration ! Dieu nous a conçu avec ! Pour qui ? Pour Dieu, afin que l’on puisse l’adorer, afin que l’on soit capable de lui dire : « Seigneur tu es merveilleux par ta splendeur ! » On ne peut pas être des adorateurs et des adoratrices si nous ne sommes pas émerveillés ! Comment peut-on l’être ? La Parole de Dieu est remplie des merveilles de Dieu. On ne peut pas être émerveillés par quelqu’un ou quelque chose qu’on ne connaît pas ! La journée où nous goûtons aux merveilles de Dieu, nous entrons à l’Église avec notre Bible et avec le désir dans notre cœur d’entrer dans Sa présence ! « Racontez parmi les nations sa gloire, Parmi tous les peuples ses merveilles ! Car Éternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable par–dessus tous les dieux. »

(1 Chroniques 16 – 24 à 25)

Vous savez, nous pouvons raconter ses merveilles par notre témoignage, notre style de vie, la façon dont nous nous comportons, la joie que nous reflétons, l’amour que nous dégageons…Nous racontons par nos chants l’amour de Dieu, le caméraman, le technicien de son racontent les merveilles de Dieu alors qu’ils font leur ministère avec passion. Sur la plate-forme le dimanche les gens ressentent qu’il y a une harmonie, une joie que nous ne pouvons pas contenir car nous sommes continuellement émerveillés par Sa présence. Entre les versets 23 & 35 nous pouvons voir 16 raisons de louer et d’être émerveillés par Dieu : à cause de sa création, son salut, sa gloire, ses merveilles parmi les nations, sa grandeur, sa puissance, sa splendeur, sa force et sa joie, son nom, ce qu’Il est face à sa création, son règne, sa présence, son jugement à venir, ses bontés, sa grâce éternelle, ses bénédictions.

En fait Il vous a choisi afin de pouvoir vous bénir et bénir beaucoup d’autres personnes à travers vous. Parfois certaines bénédictions divines vous paraîtront trop lourdes à assumer. Dieu Lui-même a dit: "...et je verse sur vous la bénédiction jusqu’à ce que vous n’ayez plus assez de place !" (Malachie 3.10 Darby).

Si, dans de telles circonstances, vous avez envie de crier: "Ô Seigneur ! Je ne suis pas sûr de pouvoir assumer cela !", rappelez-vous que c’est Lui qui vous a choisi et lorsqu'Il choisit quelqu’un, Il garantit aussi de lui fournir toutes les ressources nécessaires.
Votre devoir est simple: demeurez attentif à Ses ordres et obéissez-Lui en toutes circonstances.

« Ne mettez pas vos membres à la disposition du péché comme des armes au service du mal. Mais puisque vous étiez morts et que vous êtes maintenant vivants, offrez–vous vous–mêmes à Dieu et mettez vos membres à sa disposition comme des armes au service du bien. » (Romains 6.13)

Ajustons nos priorités et devenons des adorateurs ! Oui cela demande des sacrifices pour passer du temps avec Le Roi des Rois ! Je vous met au défi de commencer à prendre des moments d’adoration dans votre chambre ou ailleurs et je vous assure que cela va changer votre façon de vivre ! Pour plusieurs, nous avons besoin de changer notre façon de penser, nous avons besoin de changer nos priorités, et pour certains cela va être douloureux, mais si nous sommes obéissants, nous allons dire comme l’apôtre Paul : « Les choses qui m’étaient un gain je les regarde maintenant comme de la boue » C’est seulement à ce moment là que nous allons connaître la vraie joie du Seigneur.

 

Stéphane Quéry a un cœur d’adorateur et de serviteur. Il oeuvre également comme pasteur dans le département musique de l'Église Nouvelle Vie de Longueuil et il est fondateur et directeur du Ministère Louange Adoration Live, ce qui lui permet d’animer la louange et d’enseigner dans toute la Francophonie.

(en hébreu darash) à l’Éternel et à son appui…Dieu ne se fatigue pas de nous répondre. Il aime cela lorsqu’on se « darash » vers lui : redemander, réclamer, consulter, rechercher.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • Lynna Il y a 5 années, 3 mois

    Le chemin la vérité et la vie ..Notre Père du ciel tout le reste n'est rien ......... DIEU je t'aime à la folie.. un trésor .......merci M.Quéry .....un chef -d'oeuvre que Dieu a mis dans votre coeur pour nous le partager AMEN Lynn
  • UnitedInGod Il y a 10 années, 5 mois

    Wonderfull Stéphane! Dieu vous bénisse abondamment.