J'ai Failli Tuer Sushi

J'ai Failli Tuer Sushi

Les deux pipettes anti-tiques et anti-puces attendaient sagement sur le comptoir : une pour le chien, et l'autre pour le chat. C'était une façon de me rappeler avec l'âge, vous savez, on a besoin d'user de petites astuces comme celle-ci... - de les appliquer trois jours après le vaccin administré à mes chers animaux. Ne vous inquiètez pas, ce n'est pas un cours de médecine vétérinaire ! Quoique...

 

Je suis éleveuse de chiens depuis une quarantaine d'années. On peut dire que j'ai une certaine connaissance dans ce domaine.

Le matin 'fatidique' prévu pour les applications, j'ai pris la pipette la plus grande pour le chien car, bien entendu, mon chien est plus gros que mon chat. Mais tout compte fait, j'étais quand-même un peu étonnée par le peu de liquide que contenait cette pipette; normalement, il y en a beaucoup plus.

 

Puis je suis passé au suivant, à notre petit Sushi, le chat, le maître de la maison c'est ce qu'il pense et il n'y a que ça qui compte de surcroît redoutable bagarreur du voisinage. Ses frais vétérinaires nous ont poussé, de temps en temps, à finir le mois en mangeant des spaghettis. Par contre, la petite pipette de Sushi avait beaucoup de liquide. Perplexe, j'ai décidé de jeter un coup d'oeil à la pipette, ce que j'aurais du faire même avant la première application au chien. En la regardant, j'ai lu “pour chat”. J'étais soulagée. Ce que je n'avais pas remarqué, c'est que mon doigt cachait la mention juste avant, qui disait “pas”.... ce qui fait qu'en réalité c'était marqué, “PAS pour chat”. Le contenu de cette pipette est mortel pour un chat. Ce n'est pas le contraire pour un chien, heureusement. Oui, vous avez raison, c'est un petit cours vétérinaire, mais patientez un peu... je vous amène quelque part.

 

Le matin même, j'étais allée chercher mon mari à l'aéroport, de retour de son voyage de deux semaines à l'étranger. A la fin de la journée, fatigué et prêt à se coucher, il appela le chat pour le faire entrer pour la nuit. Sushi rentra et courut vers l'escalier mais mon mari entendit un grand 'Boum' : il constata alors que Sushi s'était cogné et qu'il n'arrivait pas à monter les escaliers. Au moment de se coucher, il me fit part de cet incident. Je me mis à réfléchir et je me dis que le chat faisait probablement une mauvaise réaction entre le vaccin et le produit de la pipette.

 

Si vous doutez une seconde qu'il n'y a pas un St-Esprit dans notre vie, je suis là pour vous dire que vous vous trompez ! Je fus poussée à me lever et à fouiller dans la poubelle pour récupérer les pipettes; quand j'eus lu les étiquettes, je compris immédiatement que je m'étais trompée et que notre chat allait mourir : j'avais interverti et administré les mauvaises pipettes aux animaux; celle pour le chien stipulait qu'il ne fallait surtout pas administrer ce produit sur un chat...

 

Il était passé minuit. Vite... Appel aux Urgences : le vétérinaire nous conseilla de ne pas perdre une minute. La clinique était à 25 minutes de chez nous ; dans ces cas-là, 25 minutes ça ressemble à une éternité! Le pauvre chat miaula et bava tout le long de la route ; il était dans un état épouvantable.

Résultats de mon manque de vigilance : trois jours de soins intensifs, la culpabilité, les frais qui nous ont replongé dans les spaghettis. Et un Sushi qui a frôlé une bien triste fin.

 

Je sais pertinemment que c'est juste un animal, mais quand on s'occupe d'un animal cela devient une responsabilité, et j'étais responsable de cette situation, par manque de vigilance; trop sûre de mes connaissances !

 

Autant que possible j'aime toujours tirer les leçons de mes mésaventures. Mais parfois, il n'y a rien à en retirer, la vie est tout simplement comme ça ; on ne peut pas tout 'spiritualiser'.

Par contre, quand tout redevient normal, le temps de réflexion resurgit.

Est ce que la même chose peut aussi arriver dans notre mariage, par exemple, ou encore dans notre relation avec Dieu ? Tant d'années avec Dieu, les habitudes, la routine, qui s'installent... Est-ce que c'est possible que ça nous arrive de devenir 'tiède', de perdre 'ce premier amour' qu'on avait au début, de nous reposer sur notre propre 'intelligence' ?

 

Nous sommes exhortés à mettre notre confiance en l'Eternel de tout notre coeur, à rester vigilants (même après quarante ans de vie avec Lui), raffermis, persévérants......

 

Aujourd'hui, quand je regarde mon petit chat, resplendissant de santé, je ne suis pas tout simplement reconnaissante; pour moi, c'est un rappel à ne pas oublier de faire de l'Eternel mes délices.

 

Love,

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

19 commentaires
  • Sharmion Il y a 10 années

    Merci Sunshine d'avoir partagé cette histoire. Et figurez-vous que les raisons ne sont pas bons non plus! God bless
  • ELIO Il y a 10 années, 5 mois

    autrement dit, il faut rester vigilant, même dans les petites choses de la vie, car on le sait bien, l'habitude a tendance à distraire l'attention. Ce n'est pas sans raison que la Parole nous recommande d'être vigilant afin de "sonder les esprits", surtout dans le domaine de l'enseignement que nous avons reçu afin de marcher dans la fidélité, ce qui a un lien avec "l'Amour"; Sachant que l'Amour de notre Seigneur, toujours attentif à nos faiblesses, sait nous donner, dans sa fidélité, le remède qui nous convient pour nous relever et nous mettre à l'abrit des "tiques" de ce monde . Bonne continuation dans la réflexion.
  • Exhortation Il y a 10 années, 6 mois

    Bien ma sœur aimé Dieu te bénisse pour cette histoire de chat qui semble inutile mais pleine de sens car Dieu utilise les choses vaine pour nous instruire ou nous devons veiller à ne point nous relâcher dans le seigneur ou nous devons prier sans cesse ou nous devons persévérer et être intègre Dieu te bénisse une fois encore
  • Afficher tous les 19 commentaires