Jésus est vivant !

Jésus est vivant !

A plusieurs reprises, Jésus annonce qu’après sa mort il sera dans le ventre de la terre 3 jours et 3 nuits, comme Jonas l'a été dans le ventre du poisson.
Effectivement, 3 jours après la mise au tombeau, Dieu le Père ressuscite Jésus par le Saint-Esprit.

Comment cela s’est-il passé ?

Dans la nuit de Samedi à Dimanche après la crucifixion, un ange roule la pierre qui condamne l’entrée du tombeau où le corps de Jésus a été déposé. (Matthieu 28)

A l’aube du premier jour de la semaine, le dimanche matin, deux femmes, appelées toutes deux Marie, fidèles disciples de Jésus, se rendent au tombeau. La pierre est roulée, Le corps de Jésus n’y est plus…
Des anges sont assis là où le corps de Jésus était allongé, Ils disent : « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? ».

Effrayée, une des deux femme court vers Jérusalem prévenir les disciples ; pendant que l’autre, Marie de Magdala, reste seule et, ne sachant que penser, se retourne, et parle avec un homme qu’elle prend pour le jardinier ; sur le coup, elle ne reconnaît pas Jésus.

Pendant ce temps en apprenant la nouvelle, Pierre et Jean se précipitent vers le tombeau. Pierre entre dans le sépulcre et constate que les linges qui enveloppaient le corps de Jésus sont là où il était couché. 
Le linge qui était sur son visage est plié à part… 

Jésus est-il réellement ressuscité ? En vérité, Il l’est !

Progressivement, pendant 40 jours, les disciples vont rencontrer le Seigneur ressuscité qui, comme un bon berger, regroupe ses brebis après l’orage qui les avait dispersées. Ils sont des centaines à l’avoir vu. 
Ils lui ont parlé, mangé avec lui. Ils ont même touché les marques des clous dans ses mains et son côté percé.

La résurrection de Jésus est le deuxième événement le plus considérable de tous les temps avec la mort sur la croix le jour de pâques. Elle est la proclamation que la mort est vaincue et que le prince de la mort, le diable, est dépossédé de ses prérogatives. L’enfer a trouvé son vainqueur et son juge : Jésus-Christ.

Jésus est vivant ! La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ?  (1 Corinthiens 15.54)

Dieu seul est l’auteur de la résurrection et il n’y a aucun témoin oculaire du moment même du retour à la vie de Jésus. La résurrection s’est opérée par la puissance de Dieu par le Saint-Esprit.  Elle est un gage de notre propre résurrection puisque le Saint-Esprit qui ressuscita Christ habite en nous et c’est par ce même Esprit que nous reviendrons à la vie.

Jésus est vivant. Il est à la droite du Père, et il intercède pour nous. Non seulement il intercède pour nous mais ayant connu la condition humaine il nous comprend parfaitement et peut compatir à nos faiblesses. 

Et parce qu’il peut compatir à nos faiblesses, c’est avec assurance que nous pouvons nous approcher du trône de la grâce pour être secourus dans nos besoins, adorer, louer sa grandeur, sa divinité, son amour parfait avec de continuelles actions de grâce.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire