La corde de sécurité

La corde de sécurité La corde de sécurité

A notre conversion, nous pouvons être tiède, chaud, bouillant, tout dépend de la manière dont on veut se donner au Seigneur. Le Seigneur ne nous forcera jamais la main, il répondra toujours selon la demande de son enfant.

Certains, ce fut mon cas, sont très bouillants. Les mois qui suivent, celui qui a soif de Jésus lui pose alors cette question : “Où puis-je te servir Seigneur ?”

Pas de panique, mon frère, ma sœur, ce n’est pas la place qui manque.

Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson.
Matthieu 9.37-38

Commencer petit

“Tout vient à point, à qui sait attendre” nous disent nos parents dès notre enfance. C’est pareil avec notre nouvelle naissance. Jésus vient de déverser son amour dans nos coeurs : “Commençons par le distribuer à notre tour !”

Il y a forcément dans votre entourage, des personnes seules, âgées, malades, dans l’église ou dans vos connaissances, aimez-les ! Pourquoi pas une visite ? Un appel pendant votre pause-café ? Un gentil sms ou Passlemot que vous transférez sur son portable ? Aimez-les et témoignez-leur de ce que Jésus a fait dans votre vie, notre Seigneur s’en réjouira au plus haut point.

Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.
Actes 20.35

Persévérance et fidélité

Attachez-vous à votre service et faites-le de tout votre cœur. Soyez fidèle dans votre engagement avec Dieu et faites tout pour sa gloire. Cherchez toujours à faire la volonté du Seigneur, lisez sa parole et écoutez ce qu’il a à vous dire. Dieu vous connaît car il vous a créé. N’hésitez jamais à lui demander où est votre place et laissez-le vous parler.

Les mauvais jours

Il y a des jours où tout va mal pour vous, où votre vie spirituelle est au plus bas, où votre relation avec Dieu a perdu de la proximité. Vous serez alors bien surpris de vous dire : “Je dois appeler untel qui est sorti de l’hôpital” ou “Je dois aider unetelle qui traverse une période difficile ” et de constater à quel point, une personne pourrait, non seulement vous encourager à son tour, mais également vous laisser un message vocal si touchant que vous verserez des larmes. Les services vous permettent de ne pas perdre Dieu de vue et de ne pas sombrer. Votre service est un lien entre Dieu et vous et il vous maintient connecté à lui.

Et quand les beaux jours reviennent, après avoir vaincu les épreuves, votre moteur, toujours huilé par Dieu à travers votre service, repartira de plus belle.

Imaginez un marin qui traverse en solitaire l'océan, et qui est attaché à une corde de sécurité. S’il est éjecté du bateau par une terrible tempête, il pourra y remonter grâce à elle...

J'ai compris à travers mes expériences et mes épreuves, que finalement, non seulement je sers Dieu à travers ce que je fais pour Lui, mais Dieu me bénit, m'aide et me fait grandir en me gardant toujours en sécurité près de Lui.

Nous avons un Dieu extraordinaire, qui aime, donne, pardonne, forme, ordonne, la liste est si longue et merveilleuse qu’il est impossible de tous les citer, mais il y a un point important, Dieu veut interagir avec nous et nous avons également notre part à faire. Quand un papa apprend à son enfant à rouler à vélo, l’impossibilité de chute n’existe pas, mais le papa veillera de sa personne à amortir celle-ci. Le père ne pourra pas pédaler à la place de l’enfant, mais il pourra le pousser pour le rebooster en cas de faiblesse.

Alors aujourd'hui, mon frère, ma soeur, si vous aussi vous voulez toujours vous sentir connecté au Seigneur, je vous invite à prier, pour savoir où est votre place et demander à Dieu comment Le servir, afin que dans les mauvais jours vous puissiez, vous aussi, avoir votre propre corde de sécurité.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

18 commentaires