La Grâce réconfortante 3/10 - (Message)

La Grâce réconfortante 3/10 - (Message)

LA GRACE RECONFORTANTE

Bonne Nouvelle Au sujet de la Grâce– Partie N° 3 sur 10

Phil 1.6 ; 1 Pierre 5.12

Rick Warren

RECONFORTANTE DE DIEU

1. FAITES APPEL À ______________________________

2. REMPLISSEZ VOTRE ESPRIT ______________________________

3. ACCEPTEZ LE SOUTIEN ______________________________ AGRIPPEZ-VOUS AUX _____________________________

 

LA GRACE RECONFORTANTE

Bonne Nouvelle Au sujet de la Grâce– Partie N° 3 sur 10

Phil 1 :6 ; 1 Pierre 5: 12

Rick Warren

Il y a trois choses dans la vie qui peut vous faire trébucher, qui peut vous faire chavirer hors de la piste de course, qui peuvent faire en sorte que vous ne finissiez pas bien dans la vie. La grâce réconfortante de Dieu dit : Je vous aiderai dans chacune de ces trois situations.

1. Je peux compter sur la grâce réconfortante de Dieu pour m’aider à continuer à résister quand je suis tenté

.


La tentation est la première chose qui nous fait trébucher. La bible dit dans 1 Pierre 5:8 "Prenez garde aux attaques provenant du diable, votre grand ennemi. Il rôde alentour comme un lion rugissant, cherchant une victime à dévorer. [En d'autres termes, Satan veut manger votre déjeuner.] Tenez ferme contre lui, [ Encerclez" Tenez ferme "] et soyez fort dans votre foi."

Vous pouvez ne pas le constater mais, à l’instant où vous devenez un croyant, une bataille commence dans votre vie. Vous n’êtes plus la propriété de Satan. Il a enlevé sa main de sur vous et maintenant vous êtes dans les mains de Dieu. Mais il n’aime pas cela et il y a une bataille pour votre vie chaque jour de votre existence. Vous êtes confronté aux choix moraux. Vais-je bien ou mal faire? Le bien ou le mal ? Vais-je être égoïste ou altruiste ? Ces choix moraux s'appellent des tentations.

La bible dit que nous tous sommes tentés. Tout le monde est tenté. Vous ne deviendrez jamais trop grand pour la tentation. La bible dit que Jésus également a été tenté. Elle dit qu'il a été tenté en tous points comme nous le sommes mais il n’a jamais péché. La bonne nouvelle est la suivante : Si Jésus a été tenté et il n’a jamais péché, la tentation n’est donc pas un péché. C’est un péché de céder à la tentation. Quelques chrétiens, quand ils sont tentés, "Oh, non ! Comment pourrais-je jamais avoir pensé pareille chose!" ; Comme si j’étais une personne malfaisante, mauvaise, radine, méchante et tordue parce qu'une telle pensée a traversé mon esprit. Vous ne pouvez pas contrôler toutes les pensées qui traversent votre esprit. Mais vous pouvez contrôler et choisir de ne pas demeurer selon elles. Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de voler au dessus de votre tête mais vous pouvez les empêcher de construire un nid dans vos cheveux.

Satan vous donne toutes sortes d'idées. Vous ne devez pas vous sentir intimidé ou embarrassé ou honteux par rapport à cela. Il met juste ces idées dans votre esprit. C’est quand vous les validez qu’elles deviennent mauvaises. Elles deviennent péché.

Considérez un domaine de tentation – la tentation sexuelle. Dieu vous a fait pour être une personne sexuelle, un être sexuel -- homme ou femme. Il vous a donné des sentiments sexuels. Ces sentiments ne sont pas erronés, ils ne sont pas mauvais, ils ne sont même pas péchés à moins que vous ne les employiez d’une manière mauvaise ou ne les appliquiez à la mauvaise personne. Beaucoup de gens comprennent mal et confondent l'attraction et la convoitise. Ce n’est pas la même chose. Ou elles confondent même l’excitation et la convoitise. Ce n’est pas la même chose. Si un homme est assis dehors et une jolie femme passe par là et qu’il pense, "Waouh ! Voilà une belle femme", ce n’est pas de la convoitise. C’est de l’attraction, de l’excitation. Il est en train de dire "Regarde cette merveille de Dieu!" Ce n’est pas de la convoitise. Si vous êtes un homme, soyez content d’avoir ce sentiment. Si vous n’avez ce sentiment, nous devons avoir un petit entretien ! Si vous êtes une femme et vous voyez un bel étalon d’homme et vous vous sentez attirée par lui, vous pouvez même être excitée, "Regardez ce bel homme!" ce n'est assurément pas péché.

Qu’est la convoitise ? La convoitise n'est pas l’excitation. La convoitise n'est pas l’attraction. La convoitise c’est quand vous prenez une pensée et commencez à cogiter là-dessus dans votre esprit, et vous commencez à avoir mentalement une liaison avec cette personne, vous commencez à fantasmer sur cette personne et à imaginer "Comment ça pourrait bien être avec cette personne?"

 C’est là que vous franchissez la ligne. Mais ce n'est pas un péché d’être tenté. C’est un péché que de céder à la tentation.

 

Jeudi soir, Larry King a interviewé Billy Graham. Ils parlaient des scandales de Clinton. Enfin, il dit à Billy Graham, "Vous avez 80 ans et vous avez été sous les feux de la rampe publique votre vie entière et vous n’avez jamais eu de scandale. Vous avez une histoire d'intégrité. Comment avez-vous réussi à ne pas avoir de scandale dans votre vie?" Billy Graham a cité le verset suivant, 1 Corinthiens 10:13 " Les tentations que vous avez sont les mêmes celles des autres. Mais vous pouvez faire confiance à Dieu. Il ne vous laissera pas être tenté au delà de vos forces. Quand vous êtes tenté, Dieu vous donnera également une manière de vous en sortir. Alors vous serez capable d’y résister.»(ndt : paraphrase) C'est la grâce réconfortante de Dieu.

C'est une promesse terrible et fantastique. Elle dit ici que Dieu ne laissera jamais plus de tentation sur vous que les forces qu’il vous donne pour la supporter. Quand vous dites, " Je ne pouvais simplement m’empêcher " vous ne dites pas la vérité. Dieu dit "Je pourvoirai à la grâce réconfortante pour vous donner toujours une manière de vous en sortir." Ca peut signifier changer de chaîne. Ca peut signifier s’enfuir. Ca peut signifier changer la manière de pensée. Des toutes les façons, il fournira un moyen de vous en sortir.

Je sais que ce verset affirme que Dieu nous donne la capacité de gérer la tentation et il dit qu’elles sont les mêmes que tout le monde. Nous avons tous l'exacte même tentation. Elles sont communes aux êtres humains. La bonne nouvelle c’est que si les tentations sont communes à l'homme, ça veut dire qu’il y a des solutions communes. J’ai entendu des gens dire "Ma situation était unique. Et parce que c'était une circonstance unique c’était ok pour moi de transgresser les règles un peu et ignorer un peu ce que Dieu dit parce qu’Il comprenait que dans ma situation, c'était une pression particulière. " Dieu dit non, Ce n’est pas vrai. Vous n’avez aucune tentation singulière. Nous avons tous les mêmes tentations communes. N’utilisez pas cette excuse. Il dit, "Dieu trouvera une voie de sortie." La grâce réconfortante de Dieu m'aide à tenir ferme quand je suis tenté.

2.

La grâce revigorante de Dieu m'aide à continuer à résister quand je suis fatigué.

Parfois je ne suis pas tenté. Parfois je suis juste fatigué. La vie est souvent épuisante. Cela demande beaucoup de force, beaucoup d'énergie pour vivre particulièrement quand vous essayez de faire ce qui est juste plutôt que la chose la plus facile. Il y a un bon nombre de gens dans la vie qui n’essaient pas de faire ce qui est juste ; ils veulent juste faire tout ce qui est la chose la plus facile. Il n’ y a aucun problème du tout. Vous pouvez avancer sans difficulté dans la vie si vous faites toujours la chose la plus facile. Mais quand vous avancez sans difficulté, vous allez toujours en dégringolant. Vous chutez toujours quand vous avancez sans difficulté.

D'autre part, quand vous essayez de faire ce qui est juste quoique ce ne soit pas la chose la plus facile, ça demande de l'énergie. Ca requiert de l'effort, de la force. Bon nombre d'entre vous sont le seul croyant où vous travaillez. C’est dur. Vous fatiguez-vous jamais de faire ce qui est bien ? Sûr. Puisque se déplacer à contre courant, nager vers l’amont est dur. Quand toute la culture va dans un sens et que vous vous évertuez à faire ce qui est juste, c’est dur. C’est difficile d’être la seule personne dans le bureau quand quelqu'un commence certaines plaisanteries de mauvais goût et vous ne voulez pas prendre partie. Plus vous essayerez de faire ce qui est bien, plus vous aurez besoin d’énergie. Pourtant Dieu dit, "Ne nous lassons pas de faire le bien car nous récolterons une moisson de bénédiction si nous n’abandonnons pas." Mais où obtenez-vous le pouvoir de faire ce qui est bien et vous n’avez pas le sentiment d’être mort de fatigue quand vous le faites. Parfois je ne veux pas être plaisant avec ma famille, je veux être grincheux. Parfois je ne veux pas gentil avec un fonctionnaire, je veux être grognon.

Parfois je veux être grossier de nouveau avec des personnes qui sont grossières avec moi. D'où obtenez-vous l'énergie pour faire ce qui est juste ?

2 Corinthiens 1 " C’est Dieu qui nous donne... la capacité de tenir ferme pour le Christ. Il nous a commissionnés, et il nous a identifiés comme les siens en plaçant l'Esprit Saint dans notre coeur... « ; encerclez "Saint Esprit" et " tenir ferme" ; et tracez une ligne entre eux. Ces deux vont ensemble. La clef pour avoir la capacité de ne pas être fatigué et ne pas abandonner et de faire ce qui est juste quand vous savez que c’est juste, c’est d’avoir le Saint Esprit dans votre coeur. C’est lui qui vous revitalise, pas vous par votre propre pouvoir.

La raison pour laquelle certains d’entre vous sont en tout temps fatigués, c’est parce que vous essayez de vivre la vie chrétienne et ça ne marche pas. Vous essayez d'être semblable à Jésus. Vous essayez de faire du bien. Vous essayez de garder les Dix commandements. Vous essayez d'être une personne intègre. Vous essayez, essayez... Et vous vous fatiguez.

Les gens disent " C’est tellement dur d’être chrétien aujourd’hui !" Ce n’est pas dur. C’est impossible. La seule personne parfaite qui n’ait jamais vécu, c’était Jésus Christ. C’est le seul qui a vécu la vie chrétienne à la perfection. Ce que vous devez faire, plutôt qu'essayer d'être comme Jésus, laissez Jésus être Jésus en vous. Laissez Jésus être Jésus à travers vous. Arrêtez d’essayer et d’essayer et commencez simplement à faire confiance et à faire confiance. La clef de la vie chrétienne, ce n'est pas d’essayer, c’est de faire confiance. Ce n’est pas vous remonter psychologiquement, travailler vraiment dur, essayer de donner le meilleur de vous-même afin que Dieu vous sourie. C’est la détente, la confiance et laisser Christ vivre en vous. Et il vous donnera la puissance que donc vous avez besoin.

Ce dernier jeudi, j'étais au studio Dreamworks à Hollywood. Durant la dernière année, j’ai été consultant avec la compagnie de Spielburg-Kattenburg. Ils sont en train de faire un film sur la vie de Moïse. Ce sera un film animé de quatre vingt dix minutes. Le type qui a fait " le Roi Lion " Jeffery Kattenburg, qui était d’habitude avec Disney, et Stephen Spielburg montent ensemble le film. Ils ont travaillé là dessus trois et demi, deux cents animateurs. Ca va sortir en décembre prochain. Ils m'ont appelé et m’ont demandé de venir m’assurer que le film est conforme à la Bible. Je l’ai vu plusieurs fois.

Cela m’a frappé de voir dans la version la plus récente que l'homme le plus endurant dans la bible était probablement Moïse. Il a eu une endurance incroyable. Comment a-t-il continué à maintenir le cap, malgré le fait que il a passé quarante ans à attendre dans le désert et puis quarante ans à errer dans le désert, menant un groupe de bébés spirituels à travers le désert. Comment n'a-t-il pas abandonné, comment ne s’est-il pas lassé et délaissé. La bible dit qu'il avait la grâce réconfortante de Dieu dans sa vie. Voilà comment on continue à avancer quand on est fatigué.

Savez-vous combien d’années il a fallu à Noé pour bâtir l’arche ? La bible dit 120 ans. Pouvez-vous imaginer attendre 120 ans pour quelque chose ? En ces jours, ils vivaient de loin plus longtemps. Mais le fait est que Noé a attendu 120 ans. Comment a-t-il eu la capacité de continuer à maintenir le cap quand il était fatigué ? Il devait sûrement s’être épuisé à bâtir l'arche. La bible nous dit dans Genèse 6, "Noé a trouvé grâce aux yeux du Seigneur."

Dieu veut vous donner Sa puissance pour le faire. Pour faire ce que vous devez faire.

Philippiens 2:13 "Parce que Dieu est à l’œuvre en vous, vous donnant la volonté et la puissance de réaliser Son but." Volonté et puissance. La vie chrétienne n'est pas une question de puissance de volonté -- votre puissance de volonté. Mais une question de volonté de Dieu et de puissance de Dieu dans votre vie. Quand Dieu vous donne la volonté et la puissance de faire quelque chose, vous serez capable de le faire. Dieu ne vous demande jamais de faire quelque chose qu’Il ne vous donne la puissance de faire. Conviendriez-vous que Dieu a plus de puissance que vous ? Évidemment.

Dieu a fait le soleil. Le soleil produit plus de puissance dans une simple seconde que toute la race humaine n’a employée dans toute l'histoire. Plus d'énergie est produite en une seconde que celle que nous avons utilisée à travers l'histoire. Le soleil a assez d'énergie pour brûler pendant trente milliards d'années supplémentaires. Pourtant Dieu a fait le soleil. Voilà le genre de puissance qu’Il a. Puis il vient à vous et dit, "Avez-vous besoin de puissance ? Je vous donnerai la volonté et la puissance de la gérer." Parce que la puissance de Dieu est illimitée, Il ne se fatigue jamais. Quand il est dit au sujet de la création qui le septième jour, Dieu se reposa, ce n’était pas parce qu'Il était fatigué. C’était parce qu'il avait fini. Il avait fini avec la création.

Dieu dit, "Je revitaliserai ceux d’entre vous qui me font confiance."

Voilà une autre manière par laquelle Dieu nous accorde Sa grâce réconfortante. Pas simplement quand je suis tenté et pas simplement quand je suis fatigué.

3

En d'autres termes, quand j'ai des problèmes, quand j'ai des difficultés. Jésus dit, "vous aurez des tribulations dans le monde" Il a dit : envisagez-le, ne soyez pas étonné, n’en soyez pas déboussolé. Vous allez avoir les difficultés, vous allez avoir des obstacles. Vous aurez des situations que vous ne pourrez gérer. Il dit, "Je vous donnerai la puissance."

Il y a trois genres d'ennuis. Il y a le genre d'ennui qui vous balaie loin comme du vent. Il y a le genre d'ennui qui pèse sur vous comme un sac de pommes de terre. Il y a le genre d'ennui comme un tapis que l’on tire de dessous vos pieds.

Mais les ennuis les plus difficiles à gérer sont les ennuis, les problèmes de la vie, qui sont imprévus, récalcitrants et immérités. Il y a des choses que je m’inflige moi-même. Je me dis, "J’ai mis le bazar. Je dois mettre de l’ordre." Ca ne me gène pas de résoudre des problèmes que j'ai créés. Je me dit ça va de pair avec le processus. Je l'ai fait. Je dois mettre de l’ordre.

Mais les problèmes les plus difficiles à gérer dans la vie sont les problèmes injustes. Vous êtes une partie innocente. Que s'est-il passé ? Vous ne l’avez pas prévu. Vous n’avez pas le sentiment de mériter cela. Vous n’avez pas sollicité ou provoqué cela. Ce sont ceux qui sont difficiles à gérer.

Ils sont spécialement difficiles à gérer quand ils sont non seulement immérités mais aussi récalcitrants. La plupart d'entre nous pouvons gérer les problèmes si nous pouvons voir une issue en perspective, de la lumière à la sortie du tunnel. Si je peux voir que le problème se résoudra dans six mois, huit mois -- je peux gérer n'importe quoi pour cette durée de temps, d’année ou quoi que ce soit. Mais il y a des choses dans votre vie qui vous blessent, vous font mal qui sont insolubles, avec lesquelles vous allez devoir vivre le reste de votre vie. Et rien jamais ne va changer cela. Voilà quelques situations dans la vie. Il y a des handicaps, des incapacités, un passé – vous ne parviendrez jamais à changer votre passé -- vous avez grandi dans ce passé. Il y a des maux que tous les souhaits au monde ne pourront faire partir. Il y a des choses dans la vie qui sont imprévues, récalcitrantes, et immérités. Et elles font le plus mal.

Que faites-vous dans ces situations? Vous cessez d'abord de jouer au jeu du" Si seulement…" Si seulement j’avais d’autres parents... Si seulement j'avais épousé quelqu'un d'autre... Si seulement... " Ca ne marche pas. Ca ne résout pas vos problèmes et ça ne soulage pas votre douleur.

Au lieu de cela vous devez vous concentrer sur Christ. Focalisez-vous sur sa puissance réconfortante. La bible dit dans Esaïe 41 "Ne vous faites pas du souci, je suis avec vous. N’ayez pas peur car je suis votre Dieu. Je vous rendrai fort. Je vous aiderai. Je vous soutiendrai avec ma main droite qui vous sauve." Entourez toutes les choses que Dieu a promis de faire pour vous : Il dit "Je serai avec vous... Je vais vous rendre fort... Je vous aiderai... Je vous soutiendrai... Je vous sauverai." ; Ce morceau choisi couvre tout.

" Dieu est notre refuge et notre force, toujours près à aider en période de trouble."

Voilà comment vous obtenez la grâce réconfortante.

Il y a cinq ans, Bret et Dee Eastman ont eu des triplets. C'était un jour merveilleux. Mais quelques mois plus tard, ils ont entendu le mot redouté paralysie cérébrale. La paralysie cérébrale n'est pas un problème que vous résolvez durant la nuit. C’est quelque chose avec lequel vous vivez le reste de votre vie. Je veux que vous entendiez leur histoire de Grâce Réconfortante aujourd’hui.

D'abord une vidéo filmée il y a environ trois ans quand les filles étaient beaucoup plus jeunes et puis nous allons vous donner une mise à jour sur la façon dont Dieu les a aidés à gérer la douleur et les problèmes quotidiens et quotidiens d'avoir affaire avec des enfants frappés de paralysie cérébrale.

Vidéo :

Dee :

Durant un processus de six ou huit mois nous avons découvert qu’une autre des triplets avait également la paralysie cérébrale. Le cas de Megan est une forme grave. Le cas de Michelle est une forme plus modérée. Melody va très bien. Mais çà a été difficile. Megan a maintenant deux ans et demi et elle a l’air d’avoir trois mois dans son développement physique ce qui signifie qu’elle a des difficultés à tenir sa tête. Elle ne peut s’asseoir. Elle peut de temps en temps rouler ou bouger un tout petit peu mais elle ne peut pas ramper du tout. Voilà un gros morceau à avaler. Elle a déjà sa première chaise roulante. Que faites-vous ? Une famille de cinq enfants dont deux avec des incapacités graves.

Bret :

Nous ne voulions simplement pas croire que quelque chose se passait. Mais j'ai pensé qu'il devait y avoir une solution, il devait y avoir un moyen d’en sortir. Et voilà mon genre naturel de mode opératoire – Détecter le problème, détecter la solution puis se mettre au travail et ce sera bien mieux que cela ne l’est. Pourtant il devint de plus en plus clair que ce n’était pas le cas. Du début jusque à, franchement, plus récemment, je n’ai simplement pas permis à toute la nouvelle de me toucher. Je ne veux pas simplement dire que je comprenais que j’avais des enfants avec des besoins particuliers, mais je ne le ressentais pas. Quand je regarde de l’autre côté de la table, je vois que j'ai une fille qui peut me regarder dans les yeux. Avec Michelle, elle rampe simplement encore sur le plancher. Tandis que le reste court tout autour.

En tant que père, c’est vraiment difficile. Megan est vraiment un cas pour moi. Pourtant c’est elle qui a l’impact le plus profond sur moi. Quand je suis assis dans un culte et quelqu’un chante une chanson... Je craque. C’est le point le plus faible de ma vie. Des pensées tragiques traversent mon esprit. Je disais à Dee la nuit dernière, parfois je pense ce serait ok si le Seigneur choisissait de la reprendre. C’est triste pour moi en tant que père de dire cela. Dur à admettre. Mais je sens cela parfois.

Megan est très raide et Michelle est l'exact opposé, très molle. Quand j'essaye de l'aider à marcher avec sa petite poussette de bébé, je la regarde dans les yeux et lui dit, "Michelle ! Qu’est ce que tu es en train de faire?" et elle répond, "Je suis en train de marcher." Je dis, "Tu vas marcher un de ces jours. Comme qui?" ; elle dit, "Comme Mel" ; -- l'une des triplets qui marche. Je la porte et la tiens dans mes bras et lui dis, "Cà va être un grand jour!"

[Fin de la vidéo]

Bret :

J'ai fini la vidéo en disant à la petite Michelle, "Oh, quel jour ce sera quand tu marcheras!" Elle est un petit poussin si dur ! Après des mois et des mois d’utilisation à chutes répétées de son petit trotteur, elle s’en est finalement séparée et elle est venue courant dans mes bras pour la toute première fois. Et maintenant, elle marche.

Dee : Et puis, il y a notre fille Megan. Elle est mon petit rayon de soleil. Elle est notre fille dans le fauteuil roulant. Son histoire est très différente de celle de Michelle. Sur la vidéo, j'ai mentionné qu'elle en était à trois mois dans son développement physique. Après trois ans et beaucoup de travail pénible, la thérapie physique hebdomadaire et toutes les choses que nous avons essayées pour l'obliger à progresser, elle n’a réussi qu’un développement de quatre à six mois. Ce qui veut dire qu’elle est toujours dans sa chaise roulante. Elle ne peut pas se passer de l’assistance. Elle ne rampe pas. Elle peut manger un peu avec sa main gauche mais elle ne peut pas utiliser les couverts et elle ne peut pas boire dans un gobelet. Elle est ma petite fille ! Et c'est dur et ça continue à être dur.

Comment donc gérons-nous cela? La vérité est que c’est couci couçà. J'ai mes jours heureux et j'ai mes mauvais jours. Mais un thème qui est amplement mis en relief à travers les luttes et le chaos c’est que Dieu nous observe. Et que sa Grâce est une partie toute réelle de notre vie de tous les jours.

Quand je pense à toutes les choses qui m’ont aidée à traverser ces cinq dernières années, je dis l’un des domaines les plus marquant c’est Dieu m'aidant à me façonner une habitude d’honnêteté. C’est vraiment facile d’être honnête quand tout va bien. Mais c’est toute une autre histoire quand nous sommes dans le chaos. J'ai découvert que la chose la plus grande qui puisse me faire vaincre c’est faire courageusement face à la vérité. -- la vérité sur moi, ma vie, et les problèmes qui sont devant moi. J’ai eu besoin de d’avoir de la volonté pour affronter mes peurs, ma colère, mes faiblesses et certains mes doutes et confusions. J’ai eu besoin d’honorer ce qui est bien à mon sujet et j’ai commencé à développer ces domaines et à ne pas les étouffer. Ce que j’avais fait toute ma vie. J’ai eu besoin de reconnaître qu’il y a un processus qui s’y implique. J’ai eu besoin d’être aimable envers moi-même parce qu’un processus est en cours. Ce processus a été lent pour moi. C’était le bazar. Il n’ y a pas eu de solutions éclairs ou des réponses faciles. Je veux que cela soit correct. J’ai besoin d’apporter le coté sombre à la lumière -- dans la lumière de l'amour de Dieu et dans la lumière du partage avec d'autres dans le corps du Christ. J'ai constaté que c'est là qu’Il oeuvre. Quand je l’étouffe et essaye de le réaliser par moi-même et puis forger ainsi ce que je pense être un chrétien parfait, je suis simplement coincée. Mais quand je peux prendre ce qui est sombre et le porter à la lumière -- à quelques amis, un petit groupe, quand je peux y vivre, je trouve que Dieu me rencontre là. Il me rencontre, Il m'accepte, Il me pardonne et Il est à l’oeuvre, alors, à travers ma vie.

L'expression ultime de l'honnêteté pour moi s'est produite quand j'habitais Chicago. Elle s'est produite dans une retraite de cinq jours où j’étais. C'était un moment où j'ai ouvert grand mon cœur à Dieu par des larmes, dans la confession, dans certaines des réunions de groupe que nous avions là bas. J'ai commencé à déverser la colère et la douleur et la déception que j’avais et une quantité si énorme d'incertitude au sujet du rôle de Dieu dans ma vie. J’avais tant d’émotions refoulées. Je me suis rappelé quand Dieu permit à notre première fille Krisna de mourir quand elle était âgée de quatre mois et je n’avais jamais digéré cette pensée à ce moment-là. Je ne savais comment. Les choses n’étaient pas en place dans ma vie et des gens pour m’aider à être honnête, pour ouvrir grand mon cœur devant Dieu. J’ai comme déchiré le voile et tout a été mise en exergue. De Kristen à tous les événements dans ma vie jusqu’à la naissance des triplets et toutes les déformations médicales qui se sont produites autour de l’accouchement des triplets. Le leader dit que c'était l’expression ultime de ma foi en Dieu, que j'apprenais à apporter tout ce que j'étais à Dieu. Je voulais vraiment avoir de la foi au milieu de ma douleur. Je voulais vraiment apprendre à tirer de la force de Dieu pour où j’avais le plus besoin. Je veux que vous sachiez que de chaque chose que j’ai dite ce week end-là était l'un des tournants majeurs de ma vie chrétienne, parce que j'ai senti qu'un leader là-bas m’aidait à apprendre comment marcher avec Dieu d'une nouvelle manière, qu'il m'a aidé à apprendre comment marcher avec Dieu dans des difficultés quand Dieu choisit de ne pas enlever les difficultés. Il a commencé à m'enseigner comment avoir une petite fille comme Megan et comment être sa maman et comment marcher avec Dieu et ne pas chasser Dieu et la douleur mais comment harmoniser cela. Je lui serai pour toujours reconnaissante pour la manière dont Dieu l'a utilisé dans ma vie.

J'étais si revigorée par ce week-end que je décidai de joindre un groupe de soutien. Il était semblable aux groupes de soutien que nous avons ici au Saddleback, appelé Célébrer la Guérison (Celebrate Recover). C'était comme un souffle d'air frais. Cà a continué à m'aider à traverser toutes les amertumes et tous les ressentiments que j'ai eus dans ma vie pour les médecins et finalement pour Dieu pour avoir laisser tout cela se produire. Le processus était lent. Je dirais que je suis encore dans le processus. Mais le résultat de ces années à Chicago et les groupes que j’ai fréquentés, c’était que le vrai pardon s'est produit dans mon coeur et un réel travail de guérison dans ma vie. Environ trois ans après la naissance des triplets, j’étais à même d’aller rencontrer le docteur qui s’est occupé de l’accouchement des filles. Nous eûmes à travers des larmes une rencontre de deux heures et je pouvais le regarder dans les yeux de l’autre côté du bureau et ne pas avoir toute cette amertume qui vraiment me pourrissait la vie. Je suis pour toujours reconnaissante. C'était vraiment de l’honnêteté comme mon point de départ qui m'a aidé à y arriver.

Le deuxième domaine où j’ai vraiment vu la grâce réconfortante de Dieu est qu’Il est vraiment en train de m’aider à Lui faire confiance. Quand je peux Lui ouvrir mon coeur et appeler un chat un chat, et Il se révèle à moi, me rencontre, je suis à même de faire ce petit pas de foi. Tout est question de petits pas pour moi.

Il y a une prière qui le résume en un mot et c’est la prière de sérénité. "Dieu, accorde moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse de connaître la différence." Ceci continue à être le cri de mon cœur. C’est clair que Dieu veut m'enseigner à Lui faire davantage confiance pour me pencher sur Lui dans des manières que je n’avais pas avant et c’est clair que j'ai plus que jamais davantage besoin de Lui dans ma vie.

C'est une chose continue dans ma vie, jour après jour. Ce n’est pas simplement au sujet de Megan. C’est vraiment au sujet de la façon dont je gère ma vie ! Avec les cinq gosses, avec tout le chaos dans ma vie, avec les luttes de la vie qui viennent sur notre chemin, avec le mariage, avec les finances, avec des programmes chargés, avec la vieille vie monotone. J'essaye et continue de faire des efforts pour laisser aller mes espérances et c’est dur parfois de laisser certains de ces rêves mourir. Mais je les rassemble et les dépose devant Lui et j’essaye de leur laisser aller.

Il y a environ deux semaines, j'ai eu quelque chose de difficile se profilant à l’horizon. Il n’y avait aucun lien avec Megan. Simplement des choses qui arrivent un jour. Je suis sortie tôt pour une petite promenade à Dana Point J'étais là marchant et j’ai eu l’impression que Dieu y est venu à ma rencontre. Au moment où je lui élevais mes prières, il y avait un bateau – Laisse Aller. C'était une manière douce pour lui de me rappeler encore, "Dee, apporte-le devant moi. Soit honnête. Ouvre ton cœur et laisse faire." Comme j’apprends petit à petit à faire confiance, je découvre aussi que je suis à même de venir et de me reposer en Lui. Je n’ai pas besoin d’être forte, celle qui commande, celle essayant de rassembler cette vie. Mais il peut y avoir un repos, une cache à l'ombre de Ses ailes. Il rappelle ainsi qu’Il est mon rocher, qu’Il est ma forteresse, qu’Il est mon refuge. Bien qu'Il n’ait pas changé certaines des épreuves le long de mon chemin, il promet d'être un Dieu de consolation et un Dieu d'amour, qu'Il m’aidera à surmonter toute embûche qui se trouve sur mon chemin et qu’Il me portera quand j’en aurai le plus besoin.

Ma dernière théorie est sur une petite note plus légère. Je peux trouver de la joie dans le voyage. Il m'enseigne que si j'attends jusqu'à tout soit parfait et calme et sain autour de ma maison pour trouver de la joie, je ne vais sûrement jamais la trouver. Je peux trouver la joie juste au milieu. Au coeur des défis et du chaos dans ma vie, il y a une grande joie. Je constate que ma vie contient tant de richesses et d’amour. Il y a tant de joies simples à trouver le long du chemin si je peux juste ralentir et les remarquer. Ralentir, jouir plus de ce que j'ai, prendre un grand plaisir dans les moments ordinaires de la vie. N’est-ce pas là de toutes les façons que la grande partie de la vie se vit? Il y a une chanson de Amy Grant. J' y aime une ligne. Je la chante à mes enfants tout le temps. Elle dit, "Ne sais-tu pas comment çà marche, que tune sais pas ce que tu as jusqu'à ce que tu ne l’ais plus." Je ne veux pas attendre de ne plus l’avoir. Il y a des joies simples dans ma maison simplement d'avoir l'amour que cinq enfants apportent, celui d’avoir un mari qui s’est fortement engagé pour moi, d'observer les couchers du soleil ensemble, de bâtir des tentes dans notre maison, d'être idiot avec notre chien, de faire ce que nous appelons " combats de chatouillis " dans notre maison, de préparer des gâteaux ensemble, de longues étreintes, des plaisanteries idiotes, des moments de partage de la vie ensemble. Ces jours-là, je ralentis suffisamment pour saisir ces moments, les intérioriser et y trouver de la vraie joie.

Bien sûr, mon plus grand professeur de tous au milieu de cela est Megan. Le petit ange dans ma vie, qui, parce que sa vie est lente, remarque plus. Elle puise dans ces joies simples. Elle m'enseigne au sujet d'elles. Nous l'appelons dans notre maison le radar d'amour. Quelque soit la personne qui embrasse, qui fait quelque chose d’amical dans la maison, Megan est là. Elle ne peut pas beaucoup tourner sa tête mais elle est dans son fauteuil roulant et tourne ses yeux partout, elle voit que j’embrasse Bret ou que Josh et Bree s’embrassent et que quelque chose de sain est en cours et elle commence simplement à rayonner de joie. Je puise de l’espoir dans cela. Juste devant moi Il y a tant d'amour que Dieu a mis sur mon chemin.

Et voila. La vie au milieu. Joie au coeur. Et la joie de la grâce réconfortante de Dieu dans ma vie.

Bret :

Ceci est épuisant. Je suis content de ce que ceci soit le quatrième service, je dois l’admettre. Vous avez simplement rencontré le facteur numéro un de la grâce réconfortante dans ma vie dans cette femme. Je ne sais pas comment je pourrais m’en sortir sans elle. Elle est peut être minuscule mais elle est comme Rambo dans mon foyer. Elle est si solide.

Pour moi il y a plusieurs facteurs primaires qui ont aidé à pourvoir à la grâce réconfortante. Le premier ce sont les nouvelles proportions de ma marche avec Dieu qu'il m'a données comme cadeau. C’est si facile de voir un Dieu dans Sa dimension, je pense dans la vie, et les ennuis s’installent. Il a été dit que Dieu chuchote dans notre plaisir mais Il crie dans notre douleur. Pour moi, comme j’ai connu et expérimenté Dieu, Il a élargi ma compréhension de qui Il est -- la largeur de Ses épaules et la taille de Son coeur envers moi.

Dee a passé quelques mois à l’hôpital. J'étais à une heure de route avec les autres enfants. Les deux que j'avais étaient petits. Nous ne savions pas si les triplets allaient vivre ou mourir. Il y avait une femme dans le lit voisin de Dee qui avait également eu une grossesse multiple qui avait perdu ses trois enfants et nous ne savions pas si les nôtres allaient survivre. Quand ils étaient nés prématurés, ils pesaient une et deux livres. Melody est descendu à 1.2 livre. Je pouvais prendre mon alliance et la glisser sur sa cheville et la faire monter jusqu’à son genou, elle était si petite. Incroyable.

J’étais effrayé. J'étais confus. J'essayais juste de survivre. Alors j'ai commencé à ressentir de la colère. Cela ne me ressemblait pas. J'ai commencé à écrire mes pensées dans un journal qui est devenu un tel trésor pour moi, où j'ai simplement tout dit à Dieu. J'étais profondément honnête avec Lui. Ce n’était pas joli. En fait, il c’était vraiment laid parfois. Inutile de dire, cela n’avait rien à voir avec votre prière pastorale typique du dimanche matin. Mais la chose qui était si bien, c’est qu'Il ne semblait pas blessé. Ce n’était rien qu’il n’ait entendu auparavant. C'était la raison pour laquelle Il a donné Son fils unique afin que je puisse Le connaître de façon si douce.

A travers tout cela, j’ai simplement embrassé le grand mystère de tout. J’ai été au séminaire et au ministère pendant des années. Mais j'ai beaucoup de questions sans réponse. Un jour, j’aimerai m’entretenir avec Lui à ce propos. Mais j'ai appris dans cette vie que Ses voies ne sont pas mes voies et Ses pensées ne sont pas mes pensées. Je ne savais pas pourquoi Il permet que les blessures et les faiblesses de l’un servent de ministère aux besoins des autres. Hier, j'étais avec quelqu'un qui était passé par des luttes semblables de la vie. Je l’ai étreint et j’ai dit,"Vous comprenez." Je n’avais point besoin d’en dire plus. C’était le cas. Vous pouvez toujours dire si quelqu'un " comprend " ou s'ils ne comprennent pas. Ceux qui ne comprennent pas parlent simplement trop. Ils essayent de rendre des choses complexes très simples....

Rick dit que je suis un pleurnichard. Je mange de la quiche aussi. La chose triste, c’est qu'il y a cinq ans, je n’avais jamais pleuré. Vous pourriez compter sur une main le nombre de fois que j’ai pleuré jusque là. J'étais trop tranquille.

Mais quelqu'un – le père de Rick—a plaisanté : J’ai l’impression que mes yeux sont reliés à ma vessie. La mystérieuse façon dont Dieu emploie la peine de l’un et en fait une bénédiction pour un autre dépasse ma compréhension. Mais ça se produit. C’est arrivé plusieurs fois à moi et par moi. La chose que j’ai apprise et que je sais, c’est qu'Il m'aime. Il veut me connaître de mieux en mieux chaque jour. Cela est aussi vrai que je suis là debout en ce moment !

Le deuxième fait que Son aide octroie la grâce réconfortante est ma nouvelle manière d’entretenir des relation avec des gens dans ma vie Je suis une personne très autosuffisante, optimiste, volontaire, le genre de personne pleurnicharde. Mais je ne pouvais pas faire ceci tout seul. L'église s’est simplement révélée. Les gens sont venus et ont coordonné vingt-quatre heures sur vingt-quatre – Avec du baby-sitting, des repas, de la prière. C’était incroyable. Après la première année nous avons pensé à une fête : "Nous avons réussi". Nous avons fait une liste de toutes les personnes qui ont fait des investissements significatifs dans notre vie et la liste comptait de 100 personnes. Nous avons décidé que nous n’étions pas prêts pour faire une fête d’une telle envergure. Mais nous avions cinq gosses de moins de cinq ans et quatre d'entre eux étaient encore dans les couches-culottes. Nous utilisions plus de 100 couches-culottes par semaine. Ce n’était pas une belle image. Brianna était encore dans des couches-culottes à ce moment-là. De temps en temps, franchement, j'avais besoin de changer ma propre couche-culotte. Je suis allé du type qui satisfait les besoins de tout le monde au type le plus nécessiteux du coin. Ce n’était pas un endroit très confortable pour moi. C’était nouveau.

Comme je commençais à montrer ce besoin aux gens, ils m'ont rencontré. J'ai appris et je suis en train d’apprendre c’est l’un des désirs les plus profonds de mon coeur comme c’est le cas pour beaucoup, que quelqu'un prenne soin de moi parfois et m’aime. C’est encore très risqué et je me sens vraiment indécis à propos. Mais c'est le chemin vers la santé que je viens de trouver. C’est une grande expression de la grâce réconfortante de Dieu dans ma vie.

Les cinq dernières années de ma vie pourraient être mieux caractérisées par « rassembler sa vie. » Dee et moi sommes dans un petit groupe qui est une image incroyable du corps du Christ. Ils sont devenus une famille pour nous. Nous avons ri. Nous avons pleuré. Nous avons ensemble célébré les moments précieux de la vie. Nous avons même assisté aux réunions de semaine, au service de 7:00 ensemble. Après avoir été avec eux pendant environ quatre années, la scène de notre départ fut comme une scène de Jimmy Stewart dans C’est une vie merveilleuse. C’était l'un des moments les plus heureux que nous n’oublierons jamais. C’est pourquoi nous sommes si engagés à aider les autres à se lier à une petite communauté de groupe parce que nos vies ne seront jamais les mêmes. Ce n’était pas parfait, mais ce que nous fîmes était entièrement évident et faisait de cela une communauté sûre en apportant notre vérité dans l'image.

Je me rappelle une fois où j’étais vraiment blessé et l’un des gars s’est montré un peu trop poignant et un peu trop un rapide avec un couple de versets de la bible à propos de ce qui avait l’air d’être un problème et un moment très complexe pour moi. Je l’ai juste regardé et j’ai dit, "Bon ! J’ai l’impression que tu ne m’as pas compris. Tu ne comprends pas où j’en suis. Ce n’est peut-être pas une surprise mais j’ai juste voulu être entendu, écouté. Je ne veux pas être réparé. En ce moment de toute façon, je veux juste que vous m’aimiez. Je veux que vous m'entendiez. Je veux que vous m’étreigniez." Et ça nous a amenés à tout un autre niveau. Comme résultat de ma déclamation avec d’un coté mes besoins et de l’autre plus de véracité et d’honnêteté dans les relations que j'ai eues dans ma vie.

Mon fils m'a demandé une fois, "Papa, si tu pouvais avoir un souhait quelconque, lequel serait-ce?" ; Je dis : Facile. Je ne veux pas gagner le loto. Je n’ai pas besoin de millions de dollars bien que ce soit amusement pour un jour ou deux. Je ne veux pas d’une villa quelque part dans les collines. Ce que je veux, c’est que cette chose affreuse soit enlevée des membres de mes petites filles. C’est ce que je veux. Cependant, je ne peux pas nier la réalité et la bénédiction ultime que Megan et Michelle sont pour moi dans ma vie et pour chaque personne qui entre en contact avec elles. Elles sont toutes les deux angéliques. Une balise de vie. Un témoignage des buts plus grands de Dieu qui ne sont pas Sa faute mais qui sont un résultat du péché dans un monde perdu et brisé duquel je suis aussi bien un joueur important. Maintenant je veux dire que pour moi, c’est de la grâce réconfortante.

Que faites-vous quand vous ne pouvez pas trouver une solution à un problème irréparable ? Que faites-vous quand vous ne pouvez résoudre une énigme insoluble ? Que faites-vous quand vous ne pouvez changer une circonstance inchangeable ? Que faites-vous quand vous ne pouvez pas contrôler quelque chose qui vous blesse profondément dans votre vie ?

Vous vous jetez sur la grâce réconfortante de Dieu.

Notre culture aime à nous enseigner l’auto confiance. Nous pensons que nous pouvons gérer toute chose. Je sais que tout autour de vous, vous êtes élevé dans la pensée du "Je suis le maître de mon destin." C’est un tas de bleuf. Ce n’est pas vrai. Vous ne pouvez pas contrôler les événements majeurs de votre vie. Vous n’avez pas contrôlé votre naissance. Vous n’avez pas choisi vos parents. Vous ne savez où vous allez mourir. Vous ne connaissez pas la plupart des choses qui vont se produire entre maintenant et alors. Vous allez vous éveiller un jour au constat du fait qu'il y a des limitations dans votre vie que vous ne pouvez pas contrôler. Ca s’appelle la crise de la quarantaine. Un jour, vous vous réveillez et vous constatez que vous n'êtes pas Dieu. Et vous ne pouvez pas contrôler tout qui se produit autour de vous. Que faites-vous quand ça fait si mal et que vous ne pouvez pas changer la situation ?

Vous vous appuyez sur la grâce réconfortante de Dieu.

Comment est-ce que je l'obtiens ? Comment obtenez-vous ce genre de grâce pour continuer à aller malgré des tentations, des épreuves, la tension, la fatigue et des ennuis ? Vous faites quatre choses :

1-Faites appel

Vous vous approchez de Dieu et vous criez à Dieu.

Priez à Dieu. Priez sincèrement. Priez ardemment. Priez passionnément. Priez avec intégrité. Priez avec émotion. Dites "Dieu, ça fait mal ! Au secours" Dieu écoute le ton de vos prières. Il sait que vous ne voulez vraiment pas tout que vous demandez. Quand je demande à mes enfants à Noël, "Qu’est ce que vous voulez?" ; Ils disent "Ceci" ; ou "Cela" ; -- Je n’en prends pas note. Mais quand ils disent, "Papa, J’ai vraiment, vraiment besoin de ceci" Voilà ce que je note. Dieu ne répond pas à des prières superficielles où vous dites juste des mots, réalisant le mouvement, sans y mettre du coeur. Il veut que vous Le priiez passionnément, ardemment. Si vous voulez un bon exemple, allez lire le livre des Psaumes. David le fit. Criez à l'aide de Dieu.

2-Remplissez votre esprit de la Parole de Dieu

David prie, "Je suis complètement découragé. Rétablis-moi... " ; En regardant la télé ? " Rétablis-moi par ta Parole." Il y en a un conseil qui circule aujourd'hui que je suis si fatigué d’entendre. Il est dans chaque film, chaque prise de parole publique, dans chaque livre. C'est la réponse standard du Nouvel Age à vos problèmes. Cela a commencé dans le film Star Wars( La Guerre des étoiles) il y a environ 25 ans, où ce grand théologien Obie-one-kanobi dit au jeune Luc Skywalker quand il subit sa crise, "La réponse est en toi, Luc. Regarde en toi-même."Tout le monde est porté à penser que depuis 25 années voilà la grande réponse. Il n’y a rien de neuf au sujet du Nouvel Age. Tout le Nouvel Age est un vieil empaquetage de vieux mensonges. Ils n’ont pas marché il y a mille ans, ils ne marchent pas plus aujourd'hui. Ceci -- "Regarde à l’intérieur de toi quand tu as des problèmes." Voilà le problème ! J'ai regardé à l’intérieur de moi et me suis égaré ! Je n’ai pas aimé ce que j’ai vu. J'ai été déprimé quand j'ai regardé. Je n’ai pas besoin de regarder en moi-même. La réponse est : Ne regarde pas en toi-même. Si c’était le cas, vous seriez déjà transformé. Ça ne marche pas.

Vous devez regarder à Dieu Il est le seul qui peut vous transformer. Il est le seul qui peut vous aider. Il est le seul avec la force réconfortante. Vous devez regarder, pas à l’intérieur de vous. Vous devez regarder hors de vous-même au Créateur qui vous a fait. Parce que les réponses ne sont pas en vous. Les réponses sont en Dieu. Ça ne marche pas de l'autre manière.

De la section des affaires du Registre : "Le réseau des amis psychiques ont déposé le bilan " Leur avocat dit, ` Ils ont apparemment pris quelques mauvaises décisions dues à un certaines circonstances imprévues.'" Ils auraient peut-être du les voir venir ? Les gens payent de grosses sommes d’argent pour ce genre d’imprévus. Vous devez entrer dans un livre qui a été là pendant des milliers d'années – La Parole de Dieu.

Criez à l’aide de Dieu. Remplissez votre esprit de la Parole de Dieu.

3-Acceptez le soutien du peuple de Dieu

4-Agrippez- vous aux promesses de Dieu

"Ainsi nous ne considérons pas les peines que nous pouvons voir en ce moment ; nous envisageons plutôt avec intérêt ce que nous n’avons pas encore vu. Parce que les peines que nous voyons bientôt ne seront plus, mais les joies à venir dureront éternellement." Dans le ciel Il n’y aura aucun problème. Dans le ciel Il n’y aura aucune douleur. Dans le ciel Il n’y aura aucune tristesse, aucune peine, pas de vies gâchées Dans le ciel les petites filles comme Michelle et Megan auront des corps entiers. N’oubliez jamais cela.

Pendant "Bâtir Pour La vie" (Building for life), la scène que je n'oublierai jamais c’est le jour nous avons donné notre offrande, afin de passer à la phase deux de la construction de ce campus, pour atteindre ce comté et le monde pour Jésus Christ et les enfants sont entrés et ont fait leurs offrandes. À la toute fin de la file, vous pouviez voir sur l’écran, Michelle donnant son offrande et la dernière était la petite Megan. Elle a apporté des offrandes à Jésus. Je n'oublierai jamais cela. Ces belles petites filles donnaient ici leur part pour répandre la bonne nouvelle de Jésus Christ et pour bâtir les infrastructures de l’Eglise, afin que longtemps leur mort et dans le ciel avec les corps entiers, elles seront toujours en train de partager la bonne nouvelle de la grâce rédemptrice et de la grâce réconfortante. Il n'y a rien plus important dans la vie que ce message.

Où avez-vous besoin de la grâce réconfortante de Dieu aujourd'hui ? Où êtes-vous découragé et avez vous l’impression d’abandonner? Êtes-vous tenté ? Subissez-vous une forte oppression et ne pouvez-vous vous débarrasser d'une tentation ? Ou êtes-vous fatigué et vous dites, "Je ne pense pas que je puisse encore mettre un pied devant l’autre." Ou êtes-vous sous la tension, dans les épreuves et les ennuis que vous ne pouvez résoudre? Peu importe la situation que vous endurez, la grâce de Dieu vous soutiendra si vous le permettez.

"Trois fois, j’ai prié le Seigneur d’éloigner ce problème loin de moi. Mais il m’a dit, ma grâce te suffit. Quand tu es faible, c’est alors que ma puissance est rendue parfaite en toi."

Prière :

Je voudrais clore avec une prière spéciale pour ceux d’entre vous qui êtes découragés. Vous pouvez être en train de vous battre avec les ennuis. Il peut arranger cela. Vous pouvez être en train de lutter avec la culpabilité et la honte. Il peut gérer cela. Vous pouvez expérimenter de la dépression ou un conflit financier ou être en conflit dans votre maison. Ou vous pouvez être au chômage ou souffrir de stérilité ou quelque chose que vous ne pouvez pas contrôler. Il peut le gérer.

Dites- Lui donc en ce moment ce qui vous décourage. Dites-Lui passionnément. C’est bien de couler une larme. Dites-Lui ce qui vous décourage. "Jésus Christ, Tu connais chaque besoin simple représenté ici aujourd'hui. Tu sais ce dont nous avons besoin avant que nous ne le demandions. Tu connais nos maux et Tu connais nos craintes. Tu connais nos luttes et Tu connais nos péchés. Tu connais notre solitude. Tu connais notre peine. Pour ceux qui souffrent ici ce matin, puissent-ils trouver le soulagement. Pour ceux qui sont découragés, puissent-ils expérimenter Ta grâce réconfortante. Puissent-ils sentir Tes bras d'amour les enlacer aujourd'hui. Pour ceux qui portent une charge lourde, puissent-ils comprendre que Ta puissance et Ta paix sont disponibles. Pour ceux qui sont tentés, pour ceux qui sont drogués, pour ceux qui ne peuvent arrêter ce qu'ils ne veulent pas faire, puissent-ils trouver un soulagement en Christ. Pour ceux qui sont stressés, puisses-Tu restaurer leur joie. Pour ceux qui sont séparés d’un bien-aimé, pour ceux qui sont en conflit avec un mari ou une épouse, puissent-ils ils trouver la restauration ou la réconciliation. Pour ceux qui sont coupables et honteux, aide-les à sentir la liberté de la rémission que Tu donnes avec tant de miséricorde. Pour ceux qui manquent de but et d’explication et de salut, puissent-ils Te trouver.

Maintenant c’est à votre tour de prier. Priez ce qui est dans votre esprit. "Jésus Christ, j'ai besoin de Ta grâce réconfortante dans ma vie." Si vous n’avez jamais sollicité Sa grâce rédemptrice, dites "J’ai besoin de Toi pour me sauver et me soutenir ensuite. Je me donne à Toi. Aide-moi à crier à toi pour du secours et de ne pas essayer de le faire moi-même. Aide-moi à remplir mon esprit de Ta parole. Aide-moi à accepter l'aide et le soutien de Ton peuple et aide-moi à m’accrocher à Tes promesses. Merci de ce que je vais franchir la ligne d'arrivée dans le ciel. Pas en raison de ma performance mais en raison de Ta grâce réconfortante. Je T'aime et voudrais Te faire confiance. Au Nom de Jésus. Amen"

Quand vous endurez un problème que vous ne pouvez résoudre, n’abandonnez pas, gardez l’espoir!
. Il y en a plus de 7000 dans la bible attendant d’être réclamées, attendant que vous vous les arrachiez comme des chèques en blanc. En voici une, Esaïe 40 "Il donne de la force au fatigué et augmente la force du faible. Même la jeunesse se fatigue. Mais ceux qui espèrent dans le Seigneur [entourez ceci] renouvelleront leur force. Ils monteront sur des ailes comme des aigles ; ils courront et ne serons pas fatigués ; ils marcheront et ne s’évanouirons pas." ; Maintenez votre espoir dans le Seigneur. Encore plus que cela, maintenez vos yeux rivés sur l'espoir du ciel, pas simplement sur ici et maintenant. Concentrez-vous sur l’espérance du paradis.
. Avez-vous entendu combien important était un petit groupe pour Bret et à Dee dans leur crise ? Ils ont tous deux dit, "Nous n’aurions pas réussi sans l’aide des amis chrétiens." La bible dit qu’en vous aidant les uns les autres avec vos ennuis, vous obéissez vraiment à la loi de Christ. Quelle est cette loi ? "Aime ton prochain comme toi même." Le grand commandement. Si vous n’avez pas de solides amis chrétiens, des croyants mûrs, et vous n’êtes pas dans un certain petit groupe où vous pouvez avoir un suivi et du soutien quand la crise est en cour, j’ai de la pitié pour vous. Nous n’insistons pas continuellement semaine après semaine sur ce problème "Entrez dans un petit groupe" juste parce que c’est une idée. C’est essentiel pour votre santé physique, spirituelle et mentale. Vous avez besoin d'un groupe de soutien. Dieu n’a jamais voulu que vous meniez la vie tout seul. Vous n’êtes pas un forestier solitaire. Dieu intentionnellement, la bible l’affirme, met des faiblesses dans nos vies pour que nous réalisions combien nous avons besoin les uns des autres. Vous ne pouvez pas réussir seul. Vous devez accepter le soutien du peuple de Dieu.. Que ce livre, vous soulage, vous renforce, vous remplisse, vous calme, vous donne de l'énergie dont vous avez besoin pour continuer à avancer. Entrez dans ce livre, chaque jour de votre vie. Obtenez une traduction moderne -- Nouvelle Version Vivante ou quelque chose comme çà et commencez à la lire et à l'entrer dans votre esprit. . Criez à Dieu. Criez à l'aide de Dieu. Aussi longtemps que vous feignez d’être autosuffisant, vous court-circuitez la puissance de Dieu dans votre vie. Vous devez admettre votre insuffisance et dire, " Dieu, je ne peux pas gérer ceci!" et vous criez à l'aide de Dieu. La bible dit que le " Dieu accorde la grâce aux humbles." ; encerclez "humbles"; "Abandonnez vous donc complètement à Dieu. "Approchez-vous de Dieu et de Dieu s’approchera de vous." Remarquez qui obtient la grâce. Les humbles. Ceux qui admettent qu’ils ne peuvent pas le faire eux-mêmes.La grâce réconfortante de Dieu me donne la force de continuer à avancer quand je suis troublé 

 

Pendant les deux semaines à venir les yeux du monde se tourneront vers le Japon et les Jeux Olympiques. Pour aller aux Jeux Olympiques, vous devez avoir trois choses : la vitesse, la compétence et, la plus importante de toutes, vous devez avoir de l’endurance. Si vous ne parvenez pas à la fin de la course, vous ne gagnerez aucune médaille.

 

La bible nous dit que Dieu finit toujours ce qu'il commence. Toujours. "Dieu qui a commencé le bon travail en vous, continuera son travail jusqu'à ce que ce soit enfin accompli... "

Encerclez "continuera". On ne dit pas, Dieu pourrait le finir, on ne dit pas, Dieu espère le finir. On dit Dieu le finira. Qu’est ce que cela signifie ?

Cela veut dire si vous avez véritablement donné votre vie à Jésus Christ, si vous vous êtes ouvert à Dieu et dit : "Christ, soit le numéro un de ma vie, " vous irez au Paradis. Il n’y a aucun doute là dessus. Sujet clos. Affaire réglée. Produit fini. Vous franchirez la ligne d'arrivée. Parce que cela ne dépend pas de vos performances, cela dépend de la grâce réconfortante de Dieu. La seule question, c’est comment vous finirez la course. Vous savez aussi bien que moi que certains finissent la course mal tandis que d'autres la finissent bien.

En tant que votre pasteur, je ne veux pas simplement vous conduire au ciel. Je ne veux pas seulement vous aider à franchir la ligne d’arrivée. Mon but est de vous aider à bien achever la course de la vie. Je veux que vous jouissiez de la vie, de la vie en abondance, pour comprendre ce pourquoi Dieu vous a fait et vous a mis ici pour le faire. Dieu dit, "Je vous aidera à finir la course."

Comment pouvons-nous être sur de finir ? Par la grâce réconfortante de Dieu. Il y a deux semaines nous avons examiné la grâce rédemptrice de Dieu. Mais Dieu ne veut pas simplement vous sauver. Il veut vous soutenir pendant la vie. Il veut que vous réussissiez.

Qu’est-ce que la grâce réconfortante?

La grâce réconfortante, c’est le pouvoir de continuer à avancer quand j’ai le sentiment de l’abandon. Avez-vous jamais besoin de cela ? La grâce réconfortante est le pouvoir de faire ce qui est juste quand vous n’avez pas le sentiment de faire ce qui est juste.

Il y a beaucoup d’embûches dans le marathon de la vie. Nous en parlerons ce matin. Mais indépendamment de ce que vous vivez, peu importe ce que vous affronterez l’année prochaine, vous pouvez compter sur la présence de la grâce réconfortante de Dieu.

1 Pierre 5:11 " Le but pour moi d’écrire c’est de vous encourager et de vous assurer que la grâce de Dieu est avec vous quoi qu’il arrive."( ndt : paraphrase) Encerclez " quoi qu’il arrive ". Quoi qu’il arrive, la grâce réconfortante de Dieu va être avec vous. Elle va être là.

"En aidant les uns les autres avec vos ennuis, vous obéissez vraiment à la loi de Christ." Gal. 6:2

4.

Il donne de la force au fatigué et accroît la force du faible. Même les jeunes gens se fatiguent ... mais ceux qui espèrent dans le Seigneur renouvelleront leur force. Ils s’élèverons sur des ailes comme des aigles ; elles courront et ne pas lasserons pas, elles marcheront et ne s’évanouirons pas."

Nous ne considérons donc pas les ennuis que nous pouvons voir présentement, nous attendons plutôt ce que nous n’avons pas vu. Parce que es ennuis que nous voyons se dissiperont bientôt, mais les joies à venir dureront pour toujours."

"Trois fois j’ai prié le Seigneur d’éloigner loin de moi ce problème. Mais Il m’a dit, "Ma grâce te suffit. Quand tu es faible, alors ma puissance est à la perfection en toi.

" Cor 2. 12:8-9 Cor 2. 4:18 Esa. 40:29-31

"Je suis complètement découragé... ravive-moi par Ta Parole

." Ps 119:25

" Dieu accorde sa grâce aux humbles. Donnez-vous donc entièrement à Dieu... Approchez- vous de Dieu, et Dieu s’approchera de vous."

Jacques 4:6-8

"Dieu qui a commencé le bon travail en vous, continuera son travail jusqu'à ce que ce soit enfin accompli... "

" Le but pour moi d’écrire c’est de vous encourager et de vous assurer que la grâce de Dieu est avec vous quoi qu’il arrive."

LA GRACE RECONFORTANTE DE DIEU

1. M’AIDE À RESTER DEBOUT ______________________________

"Prenez garde aux attaques provenant du diable, votre grand ennemi. Il rôde alentour comme un lion rugissant, cherchant une victime pour dévorer. Tenez ferme contre lui, et soyez fort dans votre foi."

" Les tentations que vous avez sont les mêmes que les autres ont. Mais vous pouvez faire confiance à Dieu. Il ne vous laissera pas être tenté au delà de vos forces. Quand vous êtes tenté, Dieu vous donnera également une manière de vous en sortir. Alors vous serez capable d’y résister." 1 cor. 10:13

2. CA M’AIDE À CONTINUER À RESTER DEBOUT ______________________________

" C’est Dieu qui nous donne... la capacité de tenir ferme pour le Christ. Il nous a commissionnés, et il nous a identifiés comme les siens en plaçant l'Esprit Saint dans notre coeur...

"Parce que Dieu est à l’œuvre en vous, vous donnant la volonté et la puissance de réaliser Son but." Phil. 2:13

3. CA M’AIDE À CONTINUER À RESTER DEBOUT

"Ne vous faites donc pas du souci, car je suis avec vous, Ne prenez pas peur, car je suis votre Dieu. Je vous rendrai fort et vous aiderai : Je vous soutiendrai avec ma main droite qui vous sauve."

Isai. 41:10

" Dieu est notre refuge et notre force, toujours près à aider en période de trouble."

 

COMMENT RECEVOIR LA GRACE

Ps. 46:1 ______________________________ "Cor 2. 1:21-22 1 Pierre 5:8 ... ; 1 Peter 5:11 Phil. 1:6

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • Séraphin Il y a 6 années, 2 mois

    Très réconfortant pour ce que ma famille et moi sommes entrain de vivre. Seigneur je veux compter sur ta grâce. Que Dieu vous bénisse serviteur du Dieu vivant