La mort d’un grand chef

La mort d’un grand chef

Bernard Loiseau n’est plus. Lundi 24 février 2003, les médias annonçaient le suicide vraisemblable de ce grand chef. Le monde de la gastronomie française, Paul Bocuse en tête, pleure sa disparition qui laisse un grand vide...

Selon le témoignage de son épouse, le cuisinier renommé travaillait sans relâche, sept jours sur sept ! Quand il quittait les fourneaux ou la table de son célèbre restaurant bourguignon à Saulieu, c’était pour se rendre à Paris dans l’un de ses autres restaurants, jouissant eux aussi d’une grande notoriété. Pensez donc, trois étoiles et 19 sur 20 au "Gault et Millau" - excusez du peu - ça s’entretient !

L'effort est salutaire et ses conséquences heureuses pour l’être humain. De nombreux textes bibliques mettent en valeur le travail : "Le précieux trésor d’un homme" ne réside-t-il pas dans son activité (Proverbes 12.27) ? Aussi, la Bible met en garde, maintes fois, contre la paresse : "Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas" (2Thessaloniciens 3.10), etc.

Pourtant, toute activité -même spirituelle- peut devenir un piège, une idole impitoyable qui nous asservit. N'oublions donc pas le 4ème commandement : "Souviens-toi du jour du repos… pour le sanctifier" (Exode 20.8-11).

Et les paroles du sage manifestent l'équilibre divin : "Mieux vaut une main pleine avec repos, que les deux mains pleines avec travail et poursuite du vent" (Ecclésiaste 4.6).

La mort du grand chef, il y a vingt siècles, nous introduisait dans le "repos de sabbat réservé au peuple de Dieu" (Hébreux 4.9). La puissance de l’œuvre de la croix apporte à celui qui se repent, le pardon, la délivrance de tous ses péchés et la paix divine.

Un repos physique, moral et spirituel qui nous fait dire comme David : "Tu mets dans mon coeur plus de joie qu’ils n’en ont quand abondent leur froment et leur moût. Je me couche et je m’endors en paix…" (Psaume 4.8-9).

Hébreux 12.2
Fixant les yeux sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire