La prière (2)

La prière (2)

Lecture Act 2 : 37-47; Rom 12 : 12; 1 Thes 5 : 17.

1) INTRODUCTION.

Le 11 septembre 2001 est une date gravée dans la mémoire à cause des événements dramatiques qui ont frappé les Etats-Unis. Plusieurs centaines de personnes ont perdu la vie, des milliers ont été traumatisées et le resteront pendant longtemps, les dégâts matériels ont été considérables. Cet attentat a également marqué une certaine escalade au niveau des actions terroristes. La puissance américaine a été défiée et déstabilisée, mais en élargissant la pensée, on peut considérer que c'est certainement le style de vie occidental avec son hégémonie planétaire et son impérialisme qui a été condamné. Un représentant du réseau ferroviaire américain a dit : "Pensez à ceci : nos deux symboles de puissance et de prospérité ont été frappés en une heure".

La bible affirme que Dieu parle tantôt d'une manière, tantôt d'une autre. Job 33 : 14 . L 'essentiel est d'y prendre garde. Lorsqu'une nation est confrontée à de cruels événements, elle est invitée à réfléchir, à se remettre en question et à considérer ses voies, ses choix, sa position vis à vis du Seigneur. Cette remarque est aussi valable pour l'individu. Dans chaque situation, il est précieux de chercher et de découvrir l'intention divine : volonté de conduire à la repentance, à changer de mentalité, interpellation pour répondre à l'appel du salut et à se donner à Jésus, invitation à recevoir la guérison et la restauration…Tous ces éléments conduisent à s'approcher du Créateur et à développer une authentique vie de prières.

2) UNE EGLISE IMPREGNEE D'UNE VIE DE PRIERES.

Nous avons besoin d'être animés d'un esprit de prière afin de permettre au Saint-Esprit de parler plus librement et d'agir avec efficacité. Plusieurs jours avant les attentats du 11 septembre 2001, l'église située à proximité du World Trade Center a été avertie de l'imminence d'un événement grave. Voici un commentaire du pasteur de cette assemblée, David Wilkerson :

"Times Square Church avait été prévenue qu’une calamité allait se produire. Nous sommes maintenant dans la septième semaine d’une visitation du Saint-Esprit qui a poussé le corps pastoral ici à tout annuler. Nous avons annulé la Conférence pour la Mission, nous avons annulé les Conventions de la Jeunesse, nous avons annulé tous les orateurs. Nous avons annulé tout ce qui était prévu et nous avons appelé ce corps à la prière. Nous avons commencé avec deux semaines de prière et ces semaines de réunions continuèrent également cette semaine-ci :mardi, mercredi, jeudi et vendredi, nous arrêtant uniquement quand Dieu nous dit de nous arrêter. Mais quelque chose d’indescriptible est arrivé dans cette église au cours de ces sept dernières semaines. A chaque service, un calme saint, un silence provenant du trône est tombé sur cet auditorium. Il y a eu une nuit où nous sommes restés assis dans un silence total pendant une heure et personne ne pouvait bouger. Je me souviens avoir mis mes mains sur mes genoux pour les arrêter de trembler en raison de la puissante présence de Dieu. Quand les pasteurs ont commencé à prier, vous avez vu les pasteurs pleurer et gémir. J’ai vu le pasteur Neil allongé ici, pleurant devant Dieu. Nous nous repentions. Nous criions à Dieu et ensuite le Saint-Esprit nous a dit clairement que nous nous repentions parce qu’une tragédie allait se produire – une calamité allait survenir sur cette ville et sur cette nation, et nous ne savions pas ce que cela allait être. Soudain, une calamité frappa notre nation, et plus précisément ici, à New York City".

Après le drame, l'assemblée de Times Square Church a continué de prier pour que les américains cherchent Jésus de tout leur cœur, se repentent et expérimentent une vie chrétienne authentique.

Act 2 : 38; 3 : 19-20 . Pendant les semaines qui ont suivi, les églises se sont remplies.

La prière favorise et facilite la conduite de l'Esprit. Nous avons besoin d'une plus grande sensibilité spirituelle. Celle-ci s'acquiert lorsque des disciples font de la recherche de leur Seigneur une priorité. Comme nous l'avons vu précédemment, la prière nécessite de développer une écoute sérieuse et des temps de silence. Elle permet de recevoir les indications du divin Berger sous différentes formes (pensée, parole intérieure, vision, songe, don spirituel, circonstance…) afin de s'orienter correctement selon les désirs et la volonté du Maître.

Marc 1 : 35-39 Þ Jésus a commencé sa journée tôt le matin en se réfugiant dans la présence de Son Père pour prier. Il sentit certainement la direction qu'Il devait emprunter par la suite. Ainsi, contre toute attente, Il a choisi de ne pas rester à l'endroit où Il était pour se rendre dans les villages voisins afin d'y prêcher. Cette décision a du déconcerter les disciples mais elle était inspirée par la prière. Le chrétien a ainsi besoin de confier sa vie au Seigneur et de Lui soumettre dans la prière tous les domaines de son existence : spirituel, service dans l'assemblée, impact positif sur l'entourage, affectif, vie intérieure, besoins du corps, relations familiales, éducation des enfants, études, professionnel, retraite…

Comme Jésus, l'enfant de Dieu doit réussir à se dégager de la pression des activités quotidiennes pour des moments de mise à part. Ainsi, les déserts personnels sont essentiels, non pas ici dans le sens d'épreuve, mais de lieu privilégié pour s'abandonner dans la présence du Père .

Luc 6 : 12-16 Þ Avant d'effectuer un choix important, c'est-à-dire sélectionner les 12 apôtres, le Seigneur a passé du temps dans la prière. Son souci et Sa préoccupation étaient de "coller" à la volonté du Père et de l'accomplir parfaitement. Jean 4 : 34; 6 : 38; Jean 8 : 28-29; 8 : 38. Il convient de préciser que découvrir les désirs de Dieu n'est pas toujours évident, limpide, clair tout de suite. Cette recherche s'effectue parfois en tâtonnant, en étant animé de doutes, d'interrogations, d'incertitudes et d'hésitations. Act 17 : 27. Le croyant a alors besoin d'être rassuré et souhaite recevoir des signes extérieurs de la volonté de Dieu pour sa vie. Cela arrive, à l'exemple de Gédéon et de David : Juges 6 : 36-40; 2 Sam 5 : 22-25. Néanmoins, le Saint-Esprit éclaire souvent et apporte des confirmations en déposant dans le cœur des convictions et la paix qui garantissent au disciple qu'il marche selon la voie divine.

Dans Son amour de Père, le Seigneur tient aussi compte des aspirations de Ses enfants, de leurs souhaits, de leurs aptitudes en vue de leur épanouissement. Jésus ne vit donc pas notre vie à notre place, imposant de façon tyrannique Sa volonté, mais c'est à chacun d'inscrire les pages de son existence.

Paul était extrêmement sensible au Saint-Esprit car c'était un homme de prière. Ses choix dictés par la logique de sa stratégie missionnaire ont parfois été contrariés car le Seigneur avait une autre direction pour son ministère et l'annonce de la Parole. Act 16 : 6-10. Il a su voir dans le changement d'orientation le doigt divin. L'éducation du chrétien pour atteindre une plus grande maturité consiste à apprendre à discerner dans les contrariétés, les oppositions, les difficultés un enseignement du Seigneur et une opportunité de faire une expérience spirituelle.

Sa fine perception des choses de Dieu lui permettait d'être avertis des épreuves qui l'attendaient et de s'y préparer. Act 20 : 22-23. Sa communion avec le Seigneur dans la prière lui procurait de la sérennité, des certitudes, des garanties et l'assurance du secours divin et de la réalisation du plan céleste pour sa vie. Act 27 : 21-25.

Quelques jours avant la destruction des 2 tours, l'église de David Wilkerson, parce qu'elle avait en son sein des hommes et des femmes de prières, a senti par l'Esprit la gravité d'un événement à venir. Le programme prévu a été annulé et la recherche collective du Seigneur dans la prière s'est intensifiée.

3) LA PRIERE COLLECTIVE.

Si la prière est avant tout un exercice individuel, elle s'inscrit aussi naturellement dans le cadre de la vie de l'Eglise. La naissance de cette-dernière le jour de la Pentecôte a eu lieu au travers d'un rassemblement de prières. Act 1 : 12-14; Act 2 : 1-4. Les 120 disciples ont été fidèles dans leur assiduité et ont persévéré dans l'attente de la manifestation de la puissance divine. De la même façon, les chrétiens volontaires et persistants dans la prière voient leur foi récompensée. Héb 11 : 6.

Une des raisons pour lesquelles l'Eglise du premier siècle vivait un réveil était l'engagement et la détermination des chrétiens pour la prière en commun. Act 2 : 43-47; 4 : 23-24; Act 4 : 31; 12 : 12. Dans ces conditions, l'œuvre de Dieu se fortifie, se développe : Act 9 : 31, les chrétiens s'enracinent dans la foi et font des expériences, les inconvertis sont convaincus de péché, se repentent et reçoivent le salut divin, des guérisons et des délivrances sont manifestées.

L'assemblée est très impliquée dans plusieurs services et démontre ainsi un certain dynamisme. Cependant, il est essentiel que l'activité principale demeure la prière, base et fondement de tout l'édifice. Sans cela, l'église risque d'être très occupée mais sans porter beaucoup de fruits et sans vivre de croissance. Un piège est donc de considérer la prière comme secondaire. Un autre consiste à être convaincu de la priorité à accorder à cette activité mais sans se donner les moyens de s'engager et de s'impliquer activement. Sans mobilisation dans la prière, les actions entreprises ont une portée et une efficacité restreintes, limitées. Par contre, la ferveur et le zèle dans ce domaine libèrent la puissance divine et le plan du Seigneur se réalise.

Que chacun prenne en considération la nécessité d'être zélé et tonique pour prier à titre individuel tout en s'investissant activement au niveau des rassemblements de l'assemblée pour chercher la face de Dieu.

Citation de Paul Tournier, mèdecin genevois : "Dans la bible, la prière et le recueillement, dans la communion avec le Christ ressuscité, nous trouvons les plus sûres indications du plan de Dieu pour notre vie."

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire