La purification de la lèpre

La purification de la lèpre

"[Jésus] lui dit : Garde-toi de rien dire à personne ; mais va te montrer au sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage

" (Marc 1.44)

Quelles étaient ces prescriptions de Moïse que le lépreux guéri par Jésus devait offrir pour sa purification, et comment cela pouvait-il leur servir de témoignage ? Il s'agit du rituel mosaïque sur la purification de la lèpre, qui, dans l'Écriture, est le symbole du péché. (Nb. 12.1-10 ; 2 Sam. 3.27-29 ; 2 Rois 5.25-27 ; 2 Chr. 26.16-19).

Si vous lisez Lév. 14.1-7, vous découvrirez ce rituel, qui, à première vue, semble bien bizarre, mais qui vaut le détour. On y trouve Jésus presque à chaque ligne !

Le sacrificateur, v. 2 : "... nous avons un grand souverain sacrificateur Jésus, le Fils de Dieu..." (Héb. 4.14).

Il est sorti du camp, v. 3 : "C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte."(Héb. 13.12). "On l'amènera…", v. 2 : Le pécheur a besoin d'être amené à Jésus, (But de l'évangélisation).

Nature humaine de Jésus, v. 4 : l'hysope (Plante insignifiante).

Nature divine de Jésus, v. 4 : le cèdre (Roi de la forêt). "Il (Salomon) a parlé sur les arbres, depuis le cèdre du Liban jusqu'à l'hysope qui sort de la muraille..." (1 Rois 4.33).

Perfection de ces deux natures, v. 4 : Deux oiseaux vivants et purs.

Cramoisi, v. 4 : symbole de l'identification au péché. "Si vos péchés sont comme le cramoisi..." (És. 1.18) ; Jésus a été fait péché pour nous. "Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous..." (2 Co. 5.21).

Un oiseau égorgé, v. 5 : son sacrifice physique et sanglant.

Vase de terre, v. 5 : son humanité. "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi..." (Matt. 27.46).

Eau vive, v. 5 : Présence du Saint-Esprit. "... des fleuves d'eau vive Il dit cela de l'Esprit..." (Jn. 7.38-39).

Oiseau, cèdre, cramoisi et hysope trempés dans le sang, v. 6 : nécessité absolue du sacrifice sanglant de Jésus. "… sans effusion de sang il n'y a pas de pardon." (Héb. 9.22).

Aspersion du sang, v. 7 : Purification de tout péché. "... le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché." (1 Jn. 1.7) ; "... élus afin qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus-Christ..." (1 Pi. 1.2).

L'oiseau vivant lâché, v. 7 : symbole de la résurrection et de l'entrée de Jésus, Souverain Sacrificateur dans le Lieu Très Saint, avec son propre sang : (L'oiseau est couvert du sang lorsqu'il s'envole). "Christ est venu comme souverain sacrificateur et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, avec son propre sang..." (Héb. 9.11-12).

Un "témoignage" mystérieux, que le sacrificateur de l'époque n'a sûrement pas dû très bien comprendre !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
1 commentaire
  • VDubois Il y a 14 années, 4 mois

    La parole de Dieu est très détaillée et très parlante. Merci de porter à notre connaissance la signification profonde de ces symboles. Je reste quand même admirative devant l'obéissance sans restriction aucune des serviteurs de l'époque. Peut-être était-ce dû au fait que Dieu a bien souvant montré sa puissance dans l'ancien testament. Est-ce à dire qu'il ne punis plus aujourd'hui, que nous comptons trop sur la grâce, que nous nous trouvons de trop de nombreuses fois en situation de compromis, et que nous manquons à nos responsabilités. Puisse Dieu nous aider à être aussi obéissants.