La surprise de la Mer Morte

La surprise de la Mer Morte

J’ai eu le privilège de passer dix jours en Israël au mois de novembre dernier.  Parmi les centaines de choses intéressantes et remarquables à voir, j’ai découvert avec fascination les vérités concernant la Mer Morte et j’en ai conclu qu’elle était très mal comprise. Combien de fois ai-je entendu des prédicateurs (et moi inclus !) utiliser la Mer Morte pour illustrer la non-productivité et la stérilité. Ils (et moi) disaient que la Mer Morte ne produit pas la vie parce qu’elle n’a pas d’issue. Selon eux (et moi) elle reçoit beaucoup mais ne donne rien, d’où son absence de vie et donc, son inutilité.

À ma grande surprise j’ai découvert le contraire. La Mer Morte produit beaucoup. Il est vrai qu’elle ne contient aucun être vivant mais elle est productive quand même. Elle fait du bien à des milliers de personnes à chaque année par son huile thérapeutique. La Mer Morte est entourée de grands hôtels luxueux qui utilisent ses ressources sous forme de spas, de bains thérapeutiques et de cures bénéfiques pour des personnes souffrant d’arthrite et de diverses maladies de la peau. Elle est la source de plusieurs produits de beauté et de soins pour le corps. Dix minutes à flotter sur ses eaux laissent une huile sur la peau qui la rend lisse et souple. 

Pourquoi est-ce que je vous partage tout cela me direz-vous ? Aurais-je des parts dans l’industrie engendrée par la Mer Morte ? Quel est le lien entre celle-ci et la vie spirituelle et le ministère ?

Comme je l’ai dit, la Mer Morte est mal comprise. Elle a une mauvaise réputation non méritée et elle souffre d’un jugement non fondé par ceux qui sont ignorants de ses bienfaits. Combien de fois sommes-nous la cible de critiques non méritées ? Combien de fois souffrons-nous d’être mal compris par ceux qui ne nous connaissent pas vraiment ? Dès que nous nous retrouvons dans l’arène publique ou sur une plate-forme, que nous sommes visibles et placés en évidence, nous devenons vulnérables et ouverts aux opinions et aux critiques de tous et chacun. Dès que nous nous risquons à ouvrir notre bouche ou tentons quelque chose pour Christ, nous devenons des cibles faciles pour les attaques de personnes qui ne nous comprennent pas ou qui nous comprennent mal. 

Alors, ce que j’ai appris de la Mer Morte c’est de ne pas m’inquiéter de ceux qui ne me connaissent pas vraiment et qui me critiquent ou disent des mauvaises choses à mon sujet. Si Jésus a vécu cela (voir Luc 4.18-19 et par la suite Luc 4.28-29, quel accueil au ministère !), il est certain que je le vivrai aussi personnellement. Ne nous soucions pas pour ceux qui ne nous connaissent pas et qui portent un jugement négatif à notre égard mais soucions-nous plutôt de ceux qui nous connaissent vraiment ! Quelle opinion eux ont-ils de nous ? Notre souci ne devrait pas être dirigé envers les critiques ignorantes de qui nous sommes et de ce que nous faisons mais plutôt à l’égard de celles provenant de ceux qui nous connaissent très bien. De quelle façon sommes-nous perçus par eux ? Tout comme il faut s’approcher de la Mer Morte pour en connaître et apprécier toutes ses richesses et y découvrir tous ses bénéfices, il est bon de s’interroger sur ce que les gens trouveront et découvriront sur nous lorsqu’ils s’approcheront. 

Ce n’est pas l’opinion de ceux qui ne me connaissent pas qui compte réellement pour moi mais davantage l’opinion de mon épouse, mes enfants, mes amis, le personnel et les étudiants de l’IBQ ainsi que mes collègues dans le ministère. Que pensent-ils, eux de moi ? Voilà ce qui importe ! Tout le monde peut être critiqué par ceux qui ne les connaissent pas mais ma prière consiste à être une source de guérison et de rafraîchissement pour ceux qui sont proches de moi. 
Qu’est-ce que les gens trouvent lorsqu’ils s’approchent de moi et me découvrent ? Un homme de Dieu ou un hypocrite ? 
Est-ce que ces critiques sont justifiées ou bien suis-je une source de bénédictions et un homme de bien ? 
Des questions très importantes pour tous et chacun !

Tout comme il faut s’approcher de la Mer Morte pour l’apprécier et la connaître en découvrant ses nombreux avantages et bénéfices, ma prière est que tous ceux qui s’approcheront de moi puissent découvrir quelqu’un qui leur fera du bien.  Que Dieu puisse utiliser chacun de nous pour bénir nos proches car à quoi sert-il d’avoir une bonne réputation parmi « la multitude » si nous sommes méprisés par ceux qui nous connaissent le mieux ? Notre premier ministère devrait être exercé envers nos proches.  Soyons un remède et une thérapie pour eux avant tout. Si notre famille et nos amis nous aiment, nous serons prêts à ignorer toutes les critiques et les murmures qui viendront de ceux qui ne prennent pas le temps de s’informer à notre sujet comme il se doit.

Voici la surprise de la Mer Morte, ainsi que la leçon à en tirer.

Que cette année 2005 soit remplie de la présence et de la paix de Jésus-Christ dans nos vies.

Mark Lecompte



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire