La vie en solo : Attendre ou avancer à toute vitesse ?

La vie en solo : Attendre ou avancer à toute vitesse ?

Summer est célibataire—et très heureuse, merci Seigneur !

Cette jeune américaine , qui porte un grand amour à la France, vit  bien un état que d’autres considèrent souvent comme un fardeau. Quel est son secret ?

« Quand j’étais une petite fille j’ai toujours pensé que je me marierais…mais il vient un moment où tu dois t’abandonner totalement à Dieu, le laisser vraiment, vraiment être le Seigneur de ta vie. Tu lui permets de te diriger et de te guider et quand il le fait, il comble les parties de ta vie qu’il veut remplir. »

La vie en solo génère quelques challenges redoutables (la vie en couple nous offre aussi quelques défis, mais c’est un autre sujet…).

Pour le jeune chrétien célibataire, plusieurs facteurs se combinent pour rendre sa vie plus difficile. Il y a parfois l’impatience de la famille. « Mais, marie-toi ! Qu’attends-tu ? J’avais déjà deux enfants à ton âge ! » Les amis qui taquinent sur le sujet ne réalisent pas que leurs plaisanteries piquent profondément, même s’ils reçoivent un faible sourire en réponse à leur blague.

Il y a des moments de solitude douloureuse, des tentations sexuelles, et même des questions sur soi-même. « Suis-je bizarre ou quoi ? » Dans la Bible, même l’apôtre Paul a été touché par les flèches de l’isolement : « Personne ne m’a soutenu la première fois que j’ai présenté ma défense ; tous m’ont abandonné » (2 Tim. 4.16).

Summer reconnaît que ce n’est pas toujours facile : « Les moments difficiles sont quand vous revenez dans une maison vide ou quand vous mangez seul. Je déteste manger seule. Mais aussi quand vous voyez les gens qui forment des couples.  Vous vous dites : ‘Bon, je suis aussi contente, mais cela est-il une autre sorte de bonheur ? Quand vos amis se marient, cela touche une corde sensible. »

Le monde favorise les gens mariés. « Il semble que le monde soit structuré pour les couples, pour les familles. Quand tu n’es pas en couple, tu es un peu gêné et tu te demandes où est ta place. »

Il arrive d'ailleurs que les gens se marient simplement pour échapper à ce qu’ils perçoivent comme l’opprobre du célibat. 

Tout n’est pas noir

Il y a des côtés positifs du célibat. Summer en note un sans hésitation : « la Liberté. J’aime la liberté de venir et aller comme je le désire et quand j’en ai besoin. » Elle vient de terminer ses études à l’école biblique. Elle a déjà participé plusieurs fois à des équipes d’évangélisation en France (elle parle couramment le français).

Le célibat lui donne l’occasion de suivre la direction de Dieu pour sa vie. « J’aime la Parole de Dieu. J’aime faire partie de ceux qui influencent les jeunes afin qu’ils cherchent Dieu de toute leur force et de tout leur cœur, et qu’ils aiment Dieu plus que toute autre chose. »

Son amour pour la France va au-delà d’un intérêt pour ses ancêtres français qui émigrèrent aux USA. La France est-elle dans son futur ? « Je ne suis pas sûre. Quand j’avais environ 19 ans, le cœur brisé, j’ai dit à Dieu que je resterai ici toute ma vie s’il le voulait. Les portes s’ouvrent pour moi et j’irai où Dieu me dirige. Il ne m’a pas donné le plan de toute ma vie, alors j’y vais un pas à la fois. »

Cela fait déjà plusieurs fois qu’elle intègre des équipes d’évangélisation dans l’hexagone. 

Elle sait que pour suivre Son plan, il faut des priorités. « Je ne peux pas me permettre d’avoir une relation avec un homme qui n’a pas le même appel au ministère parce que nos appels ne seront pas les mêmes et cela ne marchera pas. Je n’aimerais pas commencer une relation où je ne peux pas aller jusqu’au mariage.

Je dois faire confiance à Dieu, s’il veut que je me marie dans le futur. C’est seulement lui qui peut amener cette personne dans ma vie, parce qu’il faut que ça soit quelqu’un avec le même cœur et la même vision…J’ai une direction et j’ai un appel dans ma vie, je sais où je veux aller. » Elle note qu’il y a des hommes qui sont intimidés par cette attitude. « Je me suis abandonnée à la vie en solo, si Dieu le veut. Je suis ouverte pour le mariage, si Dieu le veut. »

Passer à une autre vitesse !

La clef pour une vie célibataire épanouie se trouve dans l’état d’esprit. « Tout d’abord tu dois avoir une bonne façon de voir les choses en ce qui concerne la vie de célibat » dit Summer. Tu ne « vis » pas en ce moment car pour toi la vie c’est après le mariage. Mais tu vis maintenant ! Tu vis chaque jour parce que c’est un cadeau de Dieu. Tu ne dois pas gaspiller un seul jour en attendant autre chose.

Ce serait terrible d’attendre le mariage toute la vie, et qu’à la fin tu ne te maries pas ! Tu aurais gaspillé le temps pendant lequel tu aurais pu être actif. Dieu nous a appelé à donner notre vie pour quelque chose, soit dans un ministère pour les enfants, ou pour les adultes, ou pour les jeunes. Il y a un service où nous pouvons servir.

Si nous attendons dans un coin, en espérant que la personne qui nous rendra heureux va venir… Je connais des femmes qui sont en attente, espérant qu’elles vivront enfin quand elles se marieront…cette mentalité me rend folle ! Dieu nous comble. Qu’attendons nous? Soyons actifs maintenant. Utilisons ce temps pendant que nous l’avons.

Il est important aussi que le célibataire se joigne à d’autres d’un même cœur dans le service. Paul travaillait en équipe, le Seigneur Jésus aussi. Il semble que la joie se multiplie quand on travaille ensemble. Chacun a besoin de sortir de son cocon. Même si vous n’êtes pas mariés, cela ne veut pas dire que vous êtes condamné à être seuls ! Beaucoup de célibataires ont beaucoup de gens importants dans leur vie.

Priez pour que le Seigneur vous donne des amis qui l’aiment de tout leur cœur, puis ALLEZ VERS EUX ! Soyez ouvert aux autres.

Il y a des richesses cachées dans la vie en « solo. »  « Dieu m’a donné la plénitude » conclut Summer. « Il m’a mise dans des endroits où je n’avais jamais pensé que je serais, simplement parce que je lui ai dit : ‘Dieu, ma vie n’est pas à moi mais à toi. Tu peux faire ce que tu veux’…Tu ne sais jamais comment Dieu va t’utiliser. Il peut être dans des petites ou des grandes choses, mais vis ta vie chaque jour simplement ! »

Nous publions ce témoignage avec l'aimable autorisation du Magazine Victoire, que nous remercions chaleureusement. 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

18 commentaires