L’ALLIANCE DE JONATHAN OU L’AMITIÉ QUI ENRICHIT

L’ALLIANCE DE JONATHAN OU L’AMITIÉ QUI ENRICHIT

« David avait achevé de parler à Saül. Et dès lors l’âme de Jonathan fut attachée à l’âme de David, et Jonathan l’aima comme son âme. Ce même jour Saül retint David, et ne le laissa pas retourner dans la maison de son père. Jonathan fit alliance avec David, parce qu’il l’aimait comme son âme. » (1 Samuel 18.1-3)

 

Comment réagissons-nous lorsque nous rencontrons quelqu’un qui semble avoir reçu quelque chose de spécial de la part de Dieu ? Nous sentons-nous menacés, insécurisés, voir dérangés? Ou y voyons-nous au contraire, l’occasion de développer une amitié et un partenariat?

À l’instar de Jonathan, Dieu enverra vers nous des personnes appelées par Lui afin de nous tester dans nos dispositions intérieures et notre caractère.

Jonathan incarnait le futur du Trône d’Israël, il était le fils du Roi et appartenait à ce titre, à l’élite sociale et politique de cette époque. De par sa naissance, il était sous les feux des projecteurs et vivait une vie où il était respecté et reconnu par tous.

À l’inverse, David était un anonyme au milieu du peuple, et avant cette victoire incroyable sur Goliath, il était l’objet du mépris et du rejet, et ce, à commencer par les membres de sa propre famille.

Jonathan  était un officiel qui occupait une fonction élevée parmi les hommes de son époque, et David était un jeune homme de condition modeste inconnu de tous. Pourtant, malgré le fait que tout semblait les séparer, cette rencontre fut le début d’une amitié sincère et à toute épreuve.

Que serait devenu David si Jonathan l’avait jalousé et combattu comme Saül son Père?

La réponse est qu’il serait sans doute mort bien avant d’entrer dans son règne.

Vous voyez, Jonathan a été un ami exceptionnel de loyauté, d’attachement et de désintéressement.

De nos jours, beaucoup recherchent l’amitié par intérêt en s’approchant de personnes ayant quelque chose qui pourraient les aider à obtenir ce qu’elles poursuivent dans la vie. Il y a beaucoup de calculs, de compétitions et de relations intéressées...

Jonathan n’était pas comme cela. Au contraire, c’est lui qui avait beaucoup de chose à offrir à David et non l’inverse. D’ailleurs, dans ce passage qui relate leur première rencontre, Jonathan va offrir à David son manteau, ses vêtements, son épée, son arc et même sa ceinture!

Il va littéralement se dépouiller et « se mettre à nu » afin de revêtir David. Quant à lui, David n’avait rien à offrir à Jonathan si ce n’est d’accepter son amitié et ses présents qui étaient les gages d’une très grande sincérité et d’un cœur pur.

Les armes de Jonathan avaient une très grande valeur lorsque l’on considère le contexte de cette époque où le développement de la métallurgie était contrôlé par les Philistins à un tel point qu’il n’y avait pas d’épée en Israël du fait de l’absence totale de forgerons (1 Samuel 13.19-23). De plus, ce sont ces mêmes armes qui permirent à Jonathan de faire un exploit contre les Philistins lorsque ceux-ci établirent des postes contre Israël afin de l’envahir (1 Samuel 14.1-23).

Ces armes avaient été utilisées par Dieu pour délivrer son peuple, mais au lieu de vouloir les conserver comme un souvenir ou une relique témoignant d’une gloire et d’un miracle passés, Jonathan va choisir d’offrir tout cela à David.

Remarquez qu’ils ne se connaissaient pas encore. De plus, il s’agissait de leur première rencontre. Cependant, dès que David eut achevé de parler à Saül, l’âme de Jonathan s’attacha à David et ce, à partir de ce jour jusqu’à la fin de sa vie.

En agissant ainsi, Jonathan va faire alliance avec David. Ces dons, offerts à David, en définissaient les termes et en illustraient la portée.

Cela est intéressant, car cette alliance n’est pas sans nous rappeler les différentes alliances que Dieu a faites avec l’humanité et où à chaque fois, c’est Dieu qui fait des dons spécifiques aux hommes sans que ceux-ci n’aient quoique ce soit à lui offrir en retour.

En ce sens, cette alliance me fait penser à l’alliance que Dieu a faite avec chacun d’entre nous, notamment en nous donnant Christ afin qu’il offre sa vie sur la croix pour la rédemption de nos péchés. Car Christ s’est littéralement dépouillé afin de nous revêtir. Il nous a aimé le premier alors que nous étions encore des pécheurs. Son amour a été le plus désintéressé qui soit.

Ainsi, Christ est devenu notre manteau de justice, enlevant la nudité du péché originelle héritée de la chute en Éden, nous identifiant aux yeux de tous comme fils et filles du Roi des Rois. Cela signifie qu’en tant qu’amis nous devrions partager nos privilèges et en faire profiter ceux qui nous entourent comme Christ l’a fait avec nous.

Il est aussi devenu notre vêtement de joie et de Salut, chassant la honte et la condamnation dont nous étions couverts en Adam.

Christ est également devenu notre épée de vérité par sa Parole, une épée vivante, tranchant une à une les chaines de l’ignorance qui nous tenaient asservis dans l’avilissement du péché : « vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira ».

En Christ nous avons aussi trouvé un arc puissant de foi par la prière, cette capacité d’atteindre et de toucher des « cibles » à distance, sans avoir à même nous déplacer, seulement en invoquant le nom de Jésus : Ô que la prière faite dans le nom de Jésus peut être une arme redoutable! Placée entre les mains de l’enfant de Dieu, elle devient comme un arc tendu qui décoche des flèches de délivrance et de Salut jusque dans le camp de l’ennemi!

Finalement, Christ est devenu une ceinture de force pour notre volonté, nous attachant fidèlement à lui parce qu’il s’est lui-même attaché à nous, nous rendant capable de fidélité parce qu’il est lui-même fidèle, et nous communiquant la force au milieu de nos faiblesses pour rester droit et non courbé, malgré le poids des épreuves et l’accablement des fardeaux que nous pouvons avoir à porter.

Oui, Christ est tout pour nous, il est notre « Jonathan » spirituel, celui dont la mort nous permet d’entrer dans le règne de Dieu et dont les souffrances à la croix nous ouvrent les portes du Ciel.

C’est pourquoi, nous ne devrions pas entrer en compétition les uns avec les autres, mais nous devrions offrir notre vie les uns aux autres.

Offrir sa vie ne se limite pas au don unique du martyr qui ne peut être employé qu’une fois. Il s’agit d’offrir aussi son temps, sa disponibilité, ses ressources, ses dons, ses relations, son soutien, ses prières, son cœur afin que tous ces anonymes qui nous entourent, ces « David potentiel » puissent entrer dans le règne de Dieu.

Il n’y a pas de David sans Jonathan, tout comme il n’y a pas d’Église sans Christ, de même qu’il n’y peut y avoir de véritables disciples de Christ sans amour, car c’est à notre amour les uns pour les autres que le monde reconnaitra que nous sommes véritablement ses disciples. 

N’oublions pas que Jonathan était le fils de Saül, ce même Saül qui chercha à faire mourir David à plusieurs reprises. Ainsi, nous avons le choix d’être un Saül qui trahit ou un Jonathan qui s’allie.

Nous pouvons nous sentir menacés par ceux que Dieu appelle au point de chercher à les détruire ou nous sentir responsable de leur réussite au point de donner notre vie. Nous sommes pour ou nous sommes contre, Jésus l’a dit lui-même : « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi et celui qui n’assemble pas disperse ».

De Jonathan, à Jésus et de Jésus à nous aujourd’hui, il y a cet appel à être des hommes et des femmes d’alliance, des personnes fidèles, loyales, sincères et désintéressées en amitié.

Trop nombreux, sont les opportunistes, les arrivistes et les autres « istes », qui se servent des autres pour parvenir à leurs fins. Aussi, ne leur ressemblons pas.

Au contraire, plaçons notre joie dans le fait d’aider quelqu’un d’autre à réussir en employant tous les outils que Dieu à mis entre nos mains pour y parvenir.

Aujourd’hui, demandons à Dieu d’être des hommes et des femmes d’alliance, des gens de parole, fiables, et dignes de confiance et dont l’amitié n’a pour d’autre but que celui de voir l’autre être enrichi par ce que nous avons à lui offrir; car la véritable richesse consiste à partager et non à prendre.

Ainsi, nous ressemblerons au Christ qui, de riche qu’il était, s’est fait pauvre afin que par sa pauvreté nous soyons enrichis.

 

 

Vous pouvez avoir une opinion différente voire même divergente de celle de l'auteur de ce texte. Cependant, nous vous demandons de rester fraternels et respectueux dans vos commentaires et de viser d'abord à encourager chacun et chacune, comme nous le faisons nous-mêmes au TopChrétien.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • mamanlion Il y a 2 années, 8 mois

    Merci Seigneur car c'est Toi qui nous donne le choix , d'aimer et de servir ou de mépriser et de trahir ! Il y a trop de personnes qui se croient supérieures et qui finalement détruisent ceux qu'ils croient inférieures . Donne moi Papa d'avoir un cœur humble et remplis d'amour pour ceux qui m'entourent ! De te ressembler !
  • Elenao Il y a 2 années, 11 mois

    Merci pour ce message qui me touche beaucoup, surtout dans cette période de ma vie difficile. Je prie pour que je sois un Jonathan et un David en même temps Amen
    • mamanlion Il y a 2 années, 5 mois

      Je crois que ta prière à été exaucée , surtout si elle a été faite d'un cœur sincère ! Dieu est avec toi , dans tout tes combats ! Crois le !