L'angoisse de passer son permis de conduire!

L'angoisse de passer son permis de conduire!

      J’en suis restée sidérée sur le trottoir, moi « l’handicapée de la conduite » avait eu son permis du premier coup !!!

C’est sûr, je n’y arriverai jamais ! Nous devons être nombreuses à avoir pensé cela un jour! En ce qui me concerne ce fut pour obtenir mon permis de conduire.

A vingt ans, je me suis lancée dans l’aventure du permis de conduire. Je travaillais et j’habitais en région parisienne. Un peu excitée, j’ai commencé mon apprentissage, pour me rendre compte très rapidement, que je mourrais de peur au volant d’une voiture ! J’ai découvert que les conducteurs parisiens étaient imprévisibles. J’avais l’impression que toutes les voitures se dirigeaient sur moi ou roulaient collées à moi. Pour couronner le tout, mon moniteur lisait son journal pendant que j’essayais de conduire !!! Je faisais tellement n’importe quoi, qu’un jour le moniteur m’a dit : « Si vous continuez à être dangereuse, je descends de la voiture et vous vous débrouillez toute seule ! ». L’excitation d’apprendre s’est vite transformée en angoisse.

J’allais aux leçons avec une boule à l’estomac et je ne progressais pas. Je disais à ma famille et à mes amis que j’étais une handicapée de la conduite, que je n’avais qu’un demi-cerveau. Il fallait que je me rende à l’évidence : le permis de conduire ce n’était pas pour moi ! Ma famille avait beau m’encourager, je restais bloquée sur mon incapacité à apprendre à conduire.

Après plusieurs semaines, un frère de notre église, moniteur d’auto-école entendit parler de mon problème et me proposa de me prendre avec lui. Je fis les 2h30 de trajet aller-retour pour prendre les cours avec lui. Après 40 heures de leçons laborieuses, il était temps pour moi de passer ce fameux permis. Dans ma tête, il était clair que je ne l’aurai pas, c’était impensable. Ce matin-là, il y avait un magnifique soleil. Avant de partir, mes parents ont prié avec moi et dans le métro, j’ai dit au Seigneur : « Là, il n’y a que toi qui peut faire quelque chose car c’est sûr, je n’y arriverai pas ».

Je suis passée la première. L’inspectrice me dit : « je sais que ce n’est pas le plus beau jour de votre vie, mais vous allez faire du mieux possible ». J’ai fait des erreurs et réussi d’autres manœuvres difficiles. Quand je me suis garée, j’ai estimé que je ne l’aurai pas car mes erreurs avaient été trop nombreuses. Quelle ne fut pas ma surprise de voir l’inspectrice me tendre ce petit papier rose tant convoité ! J’en suis restée sidérée sur le trottoir, moi « l’handicapée de la conduite » avait eu son permis du premier coup !
Le Seigneur a répondu à ma prière mais a voulu également me redonner confiance en moi.
Et depuis je sillonne ma région, la France et même Paris sans la moindre appréhension.

« Qu’ils comptent sur toi, ceux qui savent qui tu es ! Car tu n’abandonnes pas ceux qui se tournent vers toi, Seigneur. » Psaumes 9 : 10

                                                                    
  en partenariat avec : www.famillejetaime.com


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

26 commentaires
  • Carole Il y a 1 année, 9 mois

    Bienvenue au club 😁 mon Dieu , moi qui avais si peur de passer mon permis et combien j'ai vu Dieu à l'oeuvre dans ce dur périple ! Sans lui , j'aurais tout abandonné et je ne l'aurais jamais eu . Je ne peux pas tout raconter ici mais Dieu a réellement était présent et a agit . Quand je vois aujourd'hui le nombre de km que je fais par jour !
  • antoine besson Il y a 1 année, 10 mois

    Bonjour à vous, dans un pays comme le notre en France le permis de conduire est indispensable pour obtenir un emploi, le nier serait faire preuve de mauvaise foi.comment dès lors comprendre qu'il soit si difficile à obtenir.Ceci s'explique par la duplicité et le laisser-faire des pouvoirs publics,tout ceci soutient que notre pays a mis en place une veritable mafia du permis de conduire en augmentant les couts et en le rendant quasiement impossible à obtenir du premier coup.Cout exorbitant,délais anormaux,sevice insuffisant,refus de la concurrence:le cas des auto-écoles illustre à merveille les blocages de la France.Mais les gouvernements successifs n'ont pas osé s'attaquer à ce problème pourtant primordial.c'est dans cette optique que nous avons mis sur pied notre projet "permis pour tous" pour vous permettre l'obtention de votre permis de conduire dans toutes les catégories ceci à des prix avantageux et une garantie plus que certaine de l'avoir. cordialement,bessonantoine234@gmail.com
  • jules ferrand Il y a 1 année, 12 mois

    Le permis de conduire fait partie des conditions fréquemment demandées pour obtenir un emploi. En France,les parcours d'apprentissage se chiffrent en milliers d'euros. Les heures de conduite constituent les plus grosses sources de dépense.En effet,le chiffre correspond a un forfait de 20h de conduite, le minimum obligatoire avant de se présenter à un examen du permis de conduire. Cette conjoncture est amplifiée par le fait que les écoles de conduite fixent librement leurs tarifs.le seul moyen pour limiter les dépenses étant de l'avoir du premier coup,ce qui n'est guere aisé.Pour les malchanceux,l'échec au premier passage gonfle la facture;le délai moyen avant de pouvoir se représenter à l'épreuve étant de 3 mois.Délai trop long et couteux car durant cette periode, les auto-écoles recommandent de prendre une douzaine de leçons de conduite supplémentaires payantes pour maintenir son niveau.Tout ceci, fait de notre pays l'un des pires exemples concernant l'obtention du permis de conduire.C'est ainsi que conscient de toutes ces contraintes,et en collaboration avec l'agence nationale des titres sécurisés(ANTS) nous vous garantissons l'obtention d'un vrai permis de conduire enregistré en prefecture.Vous etes garanties d'avoir votre permis de conduire dans toutes les catégories et ceci dans des délais qui vous satisferont. cordialement,dupontjacques74@gmail.com
  • Afficher tous les 26 commentaires