L’Anti-Internet ou le Syndrome du « Petit Troupeau »

L’Anti-Internet ou le Syndrome du « Petit Troupeau »
Cher Pasteur,

J'ai parcouru les réactions enthousiastes des Internautes sur le blog d'Éric Célérier «Jusqu'aux extrémités de la Terre…», paru le 28 janvier 2010. Notre frère évoque les débuts modestes du Top Chrétien et son époustouflant développement, avec ConnaitreDieu.com en quinze langues, et ses merveilleux résultats. À la question qu'il pose à la fin: «Pensez-vous que l'évangélisation par Internet en vaille la peine?», il semble évident que la seule réponse possible soit un OUI franc et massif, et les Internautes ne s'y sont pas trompés!

J'ai cependant remarqué que plusieurs d'entre eux faisaient allusion à une certaine frange d'irréductibles Anti-Internet, ou faudrait-il plutôt dire AntiTop Chrétien. Certes, cela n'est pas nouveau, si tant est que la race des «contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre» est loin d'être en voie d'extinction!

Il est intéressant de s'interroger sur les causes profondes d'une telle attitude. Passons rapidement sur certaines raisons de bas étage, telles que frustrations, jalousies, complexes divers etc., elles ne valent pas la peine qu'on s'y arrête.

Il m'est venu à l'idée que certaines personnes, aux sentiments plus nobles, pourraient, à leur insu, être atteintes de ce que j'appelle le «Syndrome du Petit Troupeau». Ces gens, fortement impressionnés par la disproportion numérique entre le monde chrétien et le monde impie, semblent s’être réfugiés dans un certain texte de l'Écriture, qui, pour eux, serait devenu la norme:

«Ne crains point, petit troupeau; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.» (Luc 12.32)

Tout ce qui précède ce texte est une exhortation de Jésus à ne pas s'inquiéter, même si nous ne sommes qu'un «petit troupeau». Mais cette expression de Jésus n'a jamais constitué une apologie de la petitesse, de l'étroitesse, pour ne pas dire de la médiocrité! Et c'est pourtant cela que certains ont cru comprendre, et ils ont développé une sorte d'agoraphobie spirituelle, c'est-à-dire une crainte de tout ce qui est grand et qui suscite l'admiration.

D'où, par exemple, le développement d'une suspicion à l'égard de la plus grande église évangélique du monde, «Yoido Full Gospel Church», à Séoul en Corée du sud. Mon épouse et moi-même avons eu le privilège de visiter cette extraordinaire église en 1978, alors qu'elle ne comptait que 64.000 membres, et qui en dénombre aujourd'hui plus de 800.000. En effet, son fondateur, David Yonggi Cho, un homme de Dieu remarquable, que j'ai fort bien connu pour avoir été plusieurs fois son interprète, est soupçonné par certains «petit-troupistes» de véhiculer des pratiques chamanistes!

Alors, vous comprenez, plus de 15 millions de personnes qui sont venues sur ConnaitreDieu et 1,5 million de personnes qui ont dit: «J'ai prié pour recevoir Jésus-Christ dans ma vie!», c'est louche, ça ne colle vraiment pas avec l'idée du «Petit Troupeau»!

Que Dieu veuille faire tomber les écailles de nos yeux, et nous faire comprendre que s'il est le Dieu du «Petit Troupeau», il est aussi le Dieu de l'Univers!

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires