Le commandement « Honore ton père et ta mère… »

Le commandement « Honore ton père et ta mère… »

En tant que chrétien, nous désirons tous nous conformer à la volonté de Dieu et ainsi obéir aux commandements qu’il nous a transmis. Pourtant, il est une chose fondamentale de comprendre ce que Dieu a désiré faire aux travers de ses paroles et ce qu’elles signifient et entrainent comme attitude de notre part.

Tout d’abord, le mot commandement n’apparait pas dans les différents passages relatifs aux dons de la loi (Exode 20 et Deutéronome 5) au Mont Sinaï. L’hébreu utilise le terme « dix paroles ». Des paroles qui se présentent comme une proposition de relation profonde et intime, comme un cadre préservant cette relation et une proposition d’alliance. Celles-ci ne devront pas être perçues comme des obligations, fruit d’un caractère « despotique » de Dieu, mais comme une déclaration de son identité, un appel à l’histoire, des exigences et des promesses, mais également des sanctions.

« Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne. » Exode 20,12 (NEG)
Comment, dans le cadre de cette définition, pouvons-nous comprendre le cinquième commandement sans en détourner le sens ?

Simplement en donnant du sens au verbe « honorer », tout en luttant contre celui que malheureusement on lui confère trop souvent celui de « vénérer ».
Bien que Dieu ait mandatés notre père et notre mère comme des intermédiaires, durant notre enfance et notre minorité, de son autorité, celle-ci n’est pas absolue.

En effet, le terme hébreu employé, aura comme sens premier « donner du poids, rendre lourd ». Il s’agira donc de donner du poids, de rendre lourd nos parents.

Ainsi, honorer en hébreu désignera la véritable valeur des choses (poids réel). Il s’agira donc d’estimer et de reconnaître ce qui a été bon, même très bon et mauvais voir très mauvais dans l’éducation reçue de nos parents.

Estimer et reconnaître ces choses mauvaises ne consisteront pas à mépriser nos parents. Car dans ce cas voilà ce que dit la parole « Maudit soit celui qui méprise son père et sa mère […] » Deutéronome 27,16 (NEG).
Rashi, grand Rabbin du XIème siècle, dans son commentaire du verset nous rappelle qu’il ne s’agira pas de mépriser - dans le sens de bafouer- ce que nos parents nous ont transmis. Son commentaire vient ainsi confirmer ce que le cinquième « commandement » nous demande.

Alors honorons notre père et notre mère en reconnaissant ce qu’ils nous ont transmis avec un regard juste. En agissant de la sorte, nous permettrons à nos parents de retrouver une juste place dans la famille : Ni dieux, ni incapables mais simplement des hommes avec leurs forces et leurs faiblesses.

Nous trouverons également –en tant qu’enfants – la liberté de considérer à leurs justes valeurs nos parents trouvant ainsi une place et une liberté nouvelle et au sein de la famille.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

14 commentaires
  • myriam971 Il y a 2 années, 5 mois

    J'aime beaucoup ce message. Merci. Je le mediterai, car il amène une paix dans mon coeur. Je ne me sens plus coincée entre suivre Dieu et suivre ses commandements. Les parents font des erreurs et nous avons parfois besoin de prendre une position contraire. Cela ne leur ote pas pour autant tout le bien et les autres «merveilleuses» fondations qu'ils ont pu nous apporter. Ce message est porteur d'une vérité qui va changer ma vie.merci.
  • Esther Jacques Il y a 3 années, 1 mois

    Chère Fabrice ! Quelles vérités vous nous avez communiquées aujourd'hui. Je me réjouis pour votre témoignage si juste : veiller à faire du bien à nos parents, chercher à les écouter pour mieux comprendre ce qu'ils ont à nous dire et bien souvent, s'ils sont chrétiens, sains dans la foi, on les "comprendras" comme nous disant qu'ils regrettent bien des erreurs à notre sujet. Comme vous le dites avec tant de bénédictions à la clé, ils sont dignes d'honneur et de notre amour. Si les choses n'ont pas été celles que nous aurions souhaitées, nous pouvons choisir de pardonner, de bénir, de demander la grâce au Seigneur pour les comprendre et ainsi nous voir nous même pécheur ! Vous avez bien fait de "nombrer" tout ce qui vous est arrivé depuis le temps ou vous avez choisi de faire du bien à votre maman. Quelle joie ! Amen. C'est aussi mon témoignage et cela me permet d'en informer les jeunes du dehors qui ne trouvent pas de travail !!!! Je leur demande quelle est leur relation avec leurs parents !!!! et je leur indique de secourir leurs parents en tout point de vue. Ainsi, au temps de Dieu,, avec les pratique des écritures dans son ensemble, ils pourront retrouver un travail (sans délaisser et mépriser la vieillesse de leurs parents).
  • Livra Il y a 3 années, 8 mois

    D'après les explications qui sont données dans ce 5ème commandement On honore son père et sa mère mais on ne les vénère pas. Certains parents abusent et l'interprètent à leur manière au détriment de leurs enfants qui doivent se soumettre à leurs obligations sans rechigner. C'est inadmissible.
  • Roonan Il y a 4 années, 4 mois

    Merci pour ce message cher frère aîné. Que Dieu bénisse mes parents malgré leurs imperfections je loue le Seigneur aujourd'hui de m'avoir donné une famille. Et même deux car l'Eglise aussi est ma famille. Soyez tous comblés, fortifiés et bénis en abondance dans le Nom de Jésus.
  • perceverance Il y a 6 années, 7 mois

    Dieu demande à nous enfant d'honorer nos parents mais également un peu plus loin dans la bible recommande aux parents de ne pas irriter les enfants
  • cedrics Il y a 6 années, 7 mois

    Merci pour cet éclairage.
  • Marie Blanche Il y a 6 années, 7 mois

    et si mon parent s'oppose à mon mariage dois je l’honorer en annulant celui ci??
    • fanou Il y a 6 années, 7 mois

      QUESTION quel genre de parents sont les tiens?? d'après ta couleur de peau et ton pays (moi arabe d'origine musulmane) je me dis que peut etre ce sont des parents très dominants, qui pensent que les enfants doivent obéissance et RIEN d'autre?! c'est les parents qui décident de TOUT et les enfants disent amen!! bien sûr normalement les parents ne veulent que le bien de leurs enfants et non asseoir leur autorité. As-tu bien choisi avec le conseil de DIEU ton futur conjoint?? tu appartient à christ et à sa loi, non plus à ta communauté et sa loi propre d'ethnie ou de religion!! J'ai respecté mes parents mais n'ai JAMAIS été d'accord avec ce que Dieu ne voulait pas. Mon père m'a donné une très bonne éducation, alors que lui vivait le contraire dans sa vie?? il n'a jamais laissé les autres décider pour lui, MAIS lui décidait de tout pour la communauté et tout le monde devait obéïr!! SEUL le conseil de Dieu peut t'éclairer, allez courage
    • Va-Laine7 Il y a 6 années, 7 mois

      Non, je ne pense pas. Toutefois pour un sujet si delicat, je conseillerais de rechercher la face de Dieu dans la priere et le jeune. Lui seul te donnera non seulement Sa position, mais aussi t'inspirera sur la conduite a tenir, tout en preparant vos coeurs a tous, afin que Sa volonte seule se fasse. Que le Seigneur te benisse.
  • Yeolassina66 Il y a 6 années, 7 mois

    Pour moi, votre lecture est trop complexe et pas vraiment facile à assimiler à un africain, qui sait la valeur du respect dû aux aînés, à commencer par les parents.
    • fanou Il y a 6 années, 7 mois

      sauf votre respect frère karim, ce texte mérite d'être réecrit avec des mots plus simples. Il est trop intellectuel pour des personnes n'ayant pas une grande instruction scolaire, ou étant de pays où l'on ne maîtrise pas bien la langue française. C'est le commentaire du frère qui me pousse à vous le dire, car c'est ce que j'ai ressenti dès que j'ai commencé à le lire.
    • fanou Il y a 6 années, 7 mois

      en afrique et en orient, comme en asie, on se doit de vénérer les anciens, ça c'est pour les gens du monde, pas pour les enfants de Dieu! quand on vient à christ on doit se déshabiller de son ancienne identité pour revêtir l'identité d'enfant de Dieu, on doit tourner le dos à toutes nos pratiques anciennes et nos mentalités, nous somme une NOUVELLE créature en christ.Dès cet instant de convertion, AUCUNE malédiction ou magie ou autre ne peut avoir raison de notre vie, ne crains RIEN ton papa céleste te protège
    • geogui Il y a 6 années, 7 mois

      Au premier abord,ce texte peut paraître "complexe et pas facile à assimiler",comme vous le dites!Il illustre très bien la "vérité" selon laquelle,on ne peut bien comprendre une idée sans faire appel à son vécu,à sa culture,à sa perception du monde...Cependant,en le relisant plusieurs fois,on arrive à en tirer sa "substantifique moêlle". Certes,il faut partir du principe que tout homme est capable d'erreur;mais ce qui importe c'est de reconnaître le bien dont il peut faire preuve. C'est être capable de "valoriser" ce bien,d'en garder le souvenir,de s'en inspirer,d'en faire sien ,de le recommander,de le transmettre...C'est en ce sens que l'on "honore" ses parents!Non,il ne faut pas les "vénérer"car ce serait les mettre au même rang que Dieu.Au contraire,si on doit rester assez objectif pour identifier leurs erreurs,tirons en leçons, pour ne pas reproduire ce que nous avons reconnu comme "mauvais" dans leurs comportements...Texte interessant!
    • geogui Il y a 6 années, 7 mois

      Au premier abord,ce texte peut paraître "complexe et pas facile à assimiler",comme vous le dites!Il illustre très bien la "vérité" selon laquelle,on ne peut bien comprendre une idée sans faire appel à son vécu,à sa culture,à sa perception du monde...Cependant,en le relisant plusieurs fois,on arrive à en tirer sa "substantifique moêlle". Certes,il faut partir du principe que tout homme est capable d'erreur;mais ce qui importe c'est de reconnaître le bien dont il peut faire preuve. C'est être capable de "valoriser" ce bien,d'en garder le souvenir,de s'en inspirer,d'en faire sien ,de le recommander,de le transmettre...C'est en ce sens que l'on "honore" ses parents!Non,il ne faut pas les "vénérer"car ce serait les mettre au même rang que Dieu.Au contraire,si on doit rester assez objectif pour identifier leurs erreurs,tirons en leçons, pour ne pas reproduire ce que nous avons reconnu comme "mauvais" dans leurs comportements...Texte interessant!