Qui est le « bon » samaritain ?

Qui est le « bon » samaritain ?

Lorsque nous lisons la parabole du « Bon Samaritain » (Luc 10,30-37), ce qui saute aux yeux c’est l’acte d’amour accomplit par ce samaritain envers cet homme laissé pour mort le long du chemin. Cet acte est encore plus parlant lorsque l’on se souvient que Samaritains et Juifs sont ennemis jusqu'à éviter toutes relations.

Dès lors, nous identifiant à ce samaritain nous tirons – et cela est bon – une définition de l’amour véritable pour notre prochain :

- L’Amour c’est prendre conscience des difficultés et dans celles-ci prendre soin de notre prochain.
- Cela au mépris de notre obéissance « religieuse et aveugle » et non comme le sacrificateur et le lévite qui n’apporteront pas leur aide, par obéissance à la loi qui leur impose de ne pas toucher un homme tué ou mort, pour ne pas se rendre impurs pendant sept jours (Nombres 19, 16).

Mais nous tirons également une définition du mot prochain. :

- Notre prochain est un homme aux origines, croyances et arrière-plan religieux parfois différents des nôtres.
- Un prochain ne se limite pas seulement aux compatriotes, comme c’était le cas pour les Juifs à l’époque de Jésus, mais bien plus.


Cependant au passage « (…) Va, et toi, fais de même » (Luc 10,37- NEG) est-il juste de penser que Jésus nous appelle à nous identifier au samaritain et à agir comme lui ?

Saint Augustin, théologien et Evêque d’Hippone (354-430 après J.C) nous livre dans son ouvrage - Question sur l’évangile de Saint Luc, question XIX- le Bon samaritain – une compréhension toute autre. Pour lui en effet : « C’est notre Seigneur lui-même qui est figuré par le Samaritain (…) ».

Sans développer cette interprétation, celle-ci semble davantage respecter le texte. Il est peu probable que Jésus ait poussé le docteur de la loi - à qui il raconte cette parabole - à s’identifier au samaritain, son ennemi juré.
Cette interprétation vieille de quelques siècles nous laisse avec une conclusion toute différente. Si Jésus est bien le samaritain alors à qui doit s’identifier le docteur de loi et par analogie, le lecteur ?

Le Christ, appelle le docteur de la loi et nous chrétiens, à nous identifier à cet homme laissé pour mort au bord du chemin. Ainsi tout comme l’intervention du samaritain en faveur du juif laissé pour compte est surprenante et nous prend à revers, la réponse que donne Jésus au docteur de la loi l’est tout autant :

« Si tu désires obtenir la vie Eternelle, accepte que moi Jésus ton messie te sauve et te délivre de la mort ». Ce qui va à l’encontre de la réponse attendue : obéir à la loi.

Jésus nous demande de faire de même et d’annoncer au monde la parole de ce Dieu différent de l’image que s’en fait le monde : Un Dieu qui accepte de souffrir pour l’humanité, dans le but ultime de nous sauver et de nous offrir la vie Eternelle.

4 commentaires
  • jeanmarie19 Il y a 5 années, 7 mois

    Ce qu'à voulu dire Jésus dans cette parabole, c'est se préoccuper de son prochain et qui est notre prochain? notre famille, nos voisins, nos amis, ceux qui vivent dans un autre pays, mêmes s'ils ont une approche différente, une religion différente, des avis contraires, c'est à nous chrétiens d'ouvrir les yeux, d'ouvrir notre coeur, d'être tolérant, de savoir écouter l'autre, demandons à Dieu qu'il nous guide et nous envoie son Esprit-Saint afin que son Amour grandisse en nous pour le donner à notre prochain.
  • Deogratias Gamligo Il y a 5 années, 7 mois

    Merci pour l'occasion qui m'est offerte de partager la comprehension que j'ai eu. Certainement Jesus est le bon samaritain! mais la parabole du bon samaritain je pense, voudrai spécifiquement répondre à la question du docteur à Jesus: "Qui est mon prochain?". Jesus voudrais nous faire comprendre qui est réellement notre prochain en nous transmettant la culture d'un Amour comme vous l'avez définir je cites:"L'Amour c'est prendre conscience des difficultés et dans celles-ci prendre soin de notre prochain. Cela au mépris de notre obéissance « religieuse et aveugle ». Jesus nous appele à resembler à cet samaritain que lui mème il est bien attendu. Merci pour le message, Que le seigneur te benisse!!
  • participante Il y a 5 années, 7 mois

    Amen, il est- vrai que nous devons suivre les pas de jésus et non a loi des hommes.
  • Afficher tous les 4 commentaires