Le grand Médecin

Le grand Médecin

Depuis douze ans elle courait de médecin en médecin, dépensant tout son bien, et son mal ne faisait qu'empirer. Qui était cette personne dont nous parlent les évangiles (Matthieu 9, Marc 5 et Luc 8) ? «Une femme». Peu importe son nom, son âge, sa race ou sa situation. Cette femme, c'est vous, c'est moi, c'est toute personne malade du péché, maladie incurable qui entraîne la mort.

Dans la foule, elle reconnaît quelqu'un dont elle devine la puissance. Elle se dit : «Si je touche, ne serait-ce que ses vêtements, je serai guérie» (Marc 5. 28). Alors, timidement, elle s'approche, touche son vêtement et elle est aussitôt guérie.

Vous aussi, plus d'une fois peut-être, vous avez été amené près de Jésus et vous ne l'avez pas «touché», autrement dit vous n'avez jamais eu avec lui un contact personnel, le contact de la foi. Bien d'autres personnes entouraient Jésus, le touchaient peut-être, mais elles n'ont pas reconnu leurs péchés ni cru à sa puissance et à son amour.

Guérie, sans rien dire, la femme s'en va. Jésus l'arrête. Il faut qu'elle explique quel était son problème, ses vains efforts pour s'en libérer, et qu'elle témoigne que Jésus est le Sauveur.

Vous voilà proche de Jésus. Allez-vous vous mêler à la foule indifférente, ou reconnaître courageusement que vous êtes un pécheur, comme chaque être humain... et faire confiance à Jésus pour vous guérir ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire