Le meilleur ami de mon enfant?

Le meilleur ami de mon enfant?
Nos ados sentent bien qu'il y a de l'absolu dans l'amitié. Cependant, en tant que parent, nous n'avons pas vocation à être l'ami de nos enfants, cela pourrait même être contre-productif à terme en l'empêchant de devenir un adulte accompli.


Les amis sont souvent, pour le jeune, les personnes les plus importantes du moment présent. C'est intense sans être toujours durable. En tant que parents, nous savons combien ces relations sont structurantes dans le développement social et émotionnel de nos enfants.

Mais voilà, parfois, nous voudrions pouvoir influencer le choix de leurs fréquentations en facilitant l'une ou freinant l'autre. Nous y sommes passés nous-mêmes à leur âge. Comment le voyons-nous avec le recul ? Étions-nous en danger ? Que recherchions-nous ?

Accompagner nos jeunes, c'est aussi exercer l'empathie à leur égard. Afin de les rencontrer dans leur quête d'amour et d'identité. L'ami véritable est un cadeau précieux. Jésus lui-même nous dit qu'il ne nous appelle plus serviteurs mais amis. L'amitié est quelque chose de total dans l'engagement: il n'y a pas de plus grand amour que de mourir pour ses amis, nous dit-il encore. Et nous avons l'exemple également de l'alliance entre David et Jonathan, amis fidèles jusqu'à la mort.

En ce sens, nos ados sentent bien qu'il y a de l'absolu dans l'amitié. Cela peut nous effrayer. Alors, parlons un maximum avec nos enfants dès leur plus jeune âge au sujet des amis. Ils verront que nous trouvons cela important et ils établiront des repères de ce qu'est un ami par rapport à un camarade, un copain, un " pote ". Ils exerceront au fur et à mesure un jugement avec sagesse des saines limites qu'ils veulent mettre dans leurs relations.

Surtout, en établissant très tôt ce dialogue à ce sujet, ils enverront des signaux clairs de leurs besoins ou désarroi en la matière. Une grosse déception, une manipulation, un abus, un isolement, une dépendance leur sera plus facile à partager ou à transparaître. Nous n'avons pas vocation à être l'ami de nos enfants, cela pourrait même être contre-productif à terme en l'empêchant de devenir un adulte accompli.

Mais nous avons la chance de pouvoir manifester notre amour inconditionnel en nous intéressant à ceux qui les intéressent. Et d'aiguiser ainsi leurs capacités de choix en la matière.
Et pourquoi pas leur audace d'annonceurs de la Bonne Nouvelle: avoir Dieu pour Ami.


en partenariat avec ; www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire