Le péché originel, version revue et corrigée

Le péché originel, version revue et corrigée
Cher Pasteur,

Il m'est arrivé l'autre jour, en explorant les réactions des Internautes, de tomber sur un site qui proposait ce que j'appellerai une version revue et corrigée du péché originel! Je dois avouer que l'imagination exégétique n'y faisait point défaut! Comme il serait dommage que certaines âmes naïves prennent ces élucubrations pour argent comptant, et comme le site en question nous invite à ressembler aux chrétiens de Bérée (Actes 17.11), qui examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact, je me propose de le faire, tout simplement.

On nous démontre d'abord que les deux arbres du jardin d'Éden n'étaient pas de vrais arbres, mais symbolisaient deux personnes. Il paraîtrait que la Bible utilise cette symbolique, et on nous cite, à l'appui de cette affirmation, la guérison de l’aveugle de Bethsaïda, où Jésus, après lui avoir imposé les mains, lui demande s'il voit quelque chose. L'homme lui répond: «J'aperçois les hommes, mais j'en vois comme des arbres, et qui marchent.» (Marc 8.24) Démonstration convaincante, non? Donc les deux arbres du jardin d'Éden seraient Jésus et le diable.

Avec cette précieuse indication, on nous demande de croire que le fruit défendu a été une relation sexuelle entre Ève et le serpent, qui n'était rien de moins qu'une sorte de beau jeune homme, qui fut d'ailleurs ensuite condamné par Dieu à marcher sur son ventre (Genèse 3.14). Le fruit de cette relation adultérine édénique aurait été tout naturellement Caïn! N'est-il pas dit de lui: «Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère»? Encore une démonstration éclatante: s'il était du malin, c'est donc le malin qui l’avait engendré!

Je n'ai pas dû longtemps fouiller mes souvenirs bibliques pour réfuter ces absurdités.

Premièrement, je lis: «La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea » (Genèse 3.6). Si ce fruit qu'elle a mangé représente une relation sexuelle avec le serpent, comment a-t-elle pu en donner aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et qui en mangea? Homosexualité avant la lettre?

Deuxièmement, concernant la naissance de Caïn, voici ce que dit l'Écriture: «Adam connut Ève, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel» (Genèse 4.1).

Selon cette nouvelle version revue et corrigée du péché originel en Éden, nos super exégètes, en mal de Bible fiction, nous affirment, contrairement à l'enseignement clair de l'Écriture, que la lignée de Caïn, est celle des «reptiliens», ayant le serpent pour origine!

On croit rêver! Cependant, de telles insanités étant susceptibles de troubler les esprits, j'ai préféré faire comme les gens de Bérée!

Ça fait du bien de réfléchir de temps en temps!


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires
  • sylamene Il y a 4 années

    Amen
  • haidandijonas Il y a 10 années, 9 mois

    Merci pasteur si le monde entier parvenait a lire ce message,c'est serai une grande victoire.Ils sont très nombreux ceux qui cherchent à tordre le cout de la parole de Dieu.je suis etonné du fait que meme parmi les chretiens il y'a cette croyance.Mais j'ai toujours dis que Dieu est le Tout Puissant quoiqu'il dise n'arretera jamais la foi à notre Dieu Amen
  • tchikette Il y a 11 années

    Nous invoquons encore puissament ton Esprit Saint Seigneur afin qu'il nous éclaire véritablement chaque jour! que nous soyons capables de discerner le vrai du faux,que nous soyons capables de prendre le dessus sur toute pensée ,lecteure,parole,et autres insanités qui n'est pas de toi ,que le malin soit confondu et anétanti au nom de Jésus! puissance à ton saint nom Jésus!
  • Afficher tous les 10 commentaires