Le péché : Un vieux mot

Le péché : Un vieux mot

Un chrétien m'a dit que le péché est une offense à la sainteté de Dieu plus encore qu'un acte mauvais pour moi-même et pour ceux qui m'entourent. Mais ce vieux mot, le péché, n'est plus utilisé aujourd'hui. Sans nier le mal et ses conséquences – encore faut-il se mettre d'accord sur ce qui est mal et ce qui ne l'est pas -, je préfère parler de faute, d'erreur, d'ignorance voire même de maladresse. Cela me semble bien plus pertinent et surtout je refuse catégoriquement l'idée que le péché serait indissociable de la nature humaine, comme un côté obscur dont on ne peut se défaire.

Ces mots pourraient être, à quelques nuances près, les vôtres. S'il est vrai que le péché est un mystère, il n'en reste pas moins très concret et dévastateur. A force de vouloir disculper l'homme, de lui ôter sa responsabilité face au mal, vous pourriez passer à côté de l'essentiel.

Ne vous en déplaise, le péché existe et il est bel et bien présent en vous, même si vous vous en défendez. Il cherche par tous les moyens à prendre le contrôle de votre existence qui vaut bien mieux que cela. Dieu a autre chose en vue pour vous, mais pour cela il faut que vous reconnaissiez premièrement votre culpabilité et votre incapacité à vous délivrer du pouvoir du péché.

C'est paradoxal, mais il faut vous avouer vaincu pour ensuite remporter la victoire grâce à Jésus Christ.

Le péché... c'est mortel ! C'est pour cela que Jésus a donné sa vie sur une croix, pour que vous puissiez en être débarrassé, pour que vous puissiez vivre sans qu'il ne domine sur vous.

Dieu a fait payer votre immense dette, toutes vos offenses, à son propre Fils. Ainsi, il est juste tout en étant amour ; juste parce qu'il ne pouvait accepter le mal sans le punir, amour parce qu'il a trouvé le moyen de vous sauver par Jésus qui a accepté d'être condamné à votre place.

Passeriez-vous à côté de cette délivrance parce que le mot « péché » vous dérange ?

Il faut accepter le diagnostic et le remède quels que soient les mots utilisés. Un malade qui refuse de se reconnaître comme tel parce que le langage tenu lui déplaît, mais aussi et surtout parce qu'il s'obstine à ne pas considérer la réalité en face, reste une personne dont l'état intérieur se détériore.

Si vous voulez vous défaire du mot péché ou plutôt de son emprise, le meilleur à faire c'est de venir à Jésus et de l'inviter dans votre cœur comme Sauveur et Ami.

Oui, avec le péché, ce qu’on gagne, c’est la mort.
Mais avec Dieu, ce qu’on reçoit gratuitement,
c’est la vie avec lui pour toujours,
en union avec le Christ Jésus, notre Seigneur.

Lettre aux Romains chapitre 6 verset 23
 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires