Le pouvoir de la convoitise

Le pouvoir de la convoitise
"Ah, qu’elle était jolie la petite chèvre de Monsieur Seguin…" Qui ne se souvient des "Lettres de mon moulin" d’Alphonse Daudet ? Un jour, voulant goûter l’herbe verte du "pays éloigné", elle devint la proie du loup…

Un texte du Nouveau Testament décrit une sorte de partie de pêche, dont nous sommes la prise : "Chacun est tenté quand il est amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort" (Jacques 1.14-15). Notre nature est ainsi faite, qui se laisse séduire par les choses visibles, voire illusoires. Comme l’aimant attire le fer, les choses de la terre exercent une puissante attraction sur notre âme : la tentation. Même un enfant le comprend ; nul besoin d’en expliquer le mécanisme, ni son formidable pouvoir de séduction qui nous éblouit et nous aveugle.

En outre, nous appartenons à une société qui, loin de nous aider à résister au péché, nous encourage plutôt à céder à chacune de nos pulsions. Elle martèle, dans nos cœurs, inlassablement : "Convoitez, convoitez". En revanche, le message de la Bible nous met en garde : "N’aimez pas… les choses qui sont dans le monde… car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie, ne vient pas du Père, mais vient du monde" (Jean 2.15-16).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires