Le secret le mieux gardé

 Le secret le mieux gardé

Nous oublions parfois que le Seigneur a fait résider sa sainte gloire dans nos vies.
Nous pouvons aussi prendre pour acquise la lumière qui nous est donnée et la réalité merveilleuse du Saint-Esprit.

Dans Colossiens 3 /12-15, Paul nous exhorte à plusieurs choses.
Tout d’abord, il nous rappelle qui nous sommes: des saints, élus de Dieu et bien-aimés.
Nous sommes appelés à nous aimer, chérir, supporter et pardonner les uns les autres. Soyons persuadés de l’impératif d’être une bénédiction pour les autres.
L’Esprit de Dieu est répandu sur nos vies afin que nous puissions bénir le monde.
L’esprit du monde, quant à lui, demeure axé sur la satisfaction de soi. Il voit les autres comme un véhicule visant l’intérêt propre tandis que l’Esprit de Dieu est axé sur le salut et le bien des autres. C’est ainsi que la paix de Dieu peut régner dans nos cœurs.

Puis il termine la section en déclarant: Soyez reconnaissants.
Voilà le secret le mieux gardé.
La reconnaissance met immédiatement les pendules à l’heure.
Par elle, nous reconnaissons que tout nous vient de Dieu.
Par exemple, si nous faisons une bonne œuvre, nous sommes automatiquement reconnaissants à Dieu. Nous lui donnons tout le crédit et nous pouvons librement nous réjouir d’avoir été un instrument dans sa main. Si nous étions régulièrement reconnaissants, la moitié de nos troubles d’orgueil seraient éliminés.

Comment être orgueilleux pour ce que Dieu fait?

Ça serait lui voler la gloire! Dans la reconnaissance, nous nous rendons humbles et dépendants tout en ouvrant la porte de la bénédiction divine.


Pensées:
« Nos péchés nous sont pardonnés; de telle sorte que c’est comme s’ils n’avaient jamais été commis. » - Thomas Adams -

« Le ciel est vaste, mais le chemin qui y mène est étroit. »  - Henry Smith -

« Salomon a plus été corrompu par sa richesse qu’il n’est devenu bon par sa sagesse. » - Thomas Brooks -

« La providence (la gouverne de Dieu sur les circonstances) est le perpétuation et la continuation de la création. » - Richard Sibbes -

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

14 commentaires