Le Vouloir et le Faire

Le Vouloir et le Faire Le Vouloir et le Faire

Un jeune homme vient me voir, après avoir fait une bêtise dont il est coutumier et me dit :

« Je n’y peux rien, je suis comme ça. Et puis de toute façon, c’est Dieu qui produit en moi le vouloir et le faire alors, il ne pourra pas me le reprocher, il me délivrera de cette mauvaise habitude quand il le voudra ».

Voilà un raisonnement bien dangereux qui s’il n’est pas forcément exprimé aussi clairement est malheureusement bien présent dans beaucoup de mentalités.

Raisonnement dangereux et grave, car si c’est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire, malgré nous, alors quelle est notre liberté de choix, ce bien si précieux que Dieu nous a donné en partage disant « Je mets devant toi le bien et le mal, la vie et la mort, choisis le bien afin que tu vives » ? Quelle est notre responsabilité ? Et si nous n’avons pas de responsabilité pourquoi nous jugerait-il à la fin des temps ?

Raisonner comme ce jeune homme est faux, apostat et dangereux !

Il est le produit de la manipulation de Satan, le menteur qui pollue le monde, les mentalités et les consciences des croyants par des doctrines trompeuses qui s’appuient sur d’apparentes bribes de réalités.

Il est aidé pour cela par les technologies de l’information et de la communication envahissantes et omniprésentes.

Pour rétablir la vérité, il faut rappeler que cette parole de Paul aux Philippiens s’adresse exclusivement aux enfants de Dieu et non à l’ensemble de l’humanité. Ce n’est pas Dieu qui pousse au mal, il ne pense pas le mal, il n’est pas tenté par le mal. C’est le diable qui le fait dans des limites que Dieu permet pour des raisons qui nous échappent.

Juste après avoir dit « Dieu produit en vous le vouloir et le faire », Paul écrit « faites toutes choses sans murmure ni hésitation. ». Ces deux phrases sont paradoxales et le « faites toutes choses » montre que nous avons bien une part de responsabilité dans l’action. Et la deuxième épître de Pierre au chapitre 1, ajoute « Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science », etc.

Deux éléments sont essentiels pour que Dieu produise dans l’enfant de Dieu le vouloir et le faire :

  1. Premièrement que le croyant désire et attende de tout son cœur que Dieu agisse en lui. Il ne contraint personne !

  2. Deuxièmement, qu’il conduise sa vie conformément à ce que la Parole de Dieu attend de lui.

Pierre, dans ce même chapitre, dit que si nous sommes infidèles, inconstants, désobéissants, si nous ne travaillons pas à notre salut avec crainte et tremblement par une vie d’obéissance à la Parole de Dieu, si nous ne faisons pas tous nos efforts et si nous ne nous appliquons pas à affermir notre élection et notre vocation alors, « Celui en qui ces choses ne sont point est aveugle » (2 Pierre 1.9)

Contrairement à ce que le monde voudrait faire croire, dans la vie avec Jésus, il ne peut y avoir de demi-mesures ; il veut tout ! Et quand il a tout, il produit le vouloir et le faire qui bénissent ceux qui l’aiment.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire