Le zèle

Le zèle

"Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur.

" (Rom. 12.11)

Le zèle est une ardeur, un engagement complet dans ce qu'on fait. Notre texte l'oppose à la paresse, qui est une répugnance à l'effort, un goût pour l'inaction, une apathie. L'apôtre Paul nous exhorte à la ferveur, à l'enthousiasme pour servir le Seigneur.

Le zèle doit être considéré comme une qualité de caractère, contrairement à la paresse. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'ait pas ses dangers. L'Écriture nous en signale plusieurs. Parlant des Israélites, qu'il appelle ses frères, Paul reconnaît qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais un zèle sans intelligence (Rom. 10.2). Lui-même, avant sa rencontre bouleversante sur le chemin de Damas, était animé de ce zèle-là (Actes 22.3 ; Gal. 1.14).

Le zèle doit donc être intelligent. Il ne s'agit pas de foncer tête baissée, mais de réfléchir avant d'agir. De plus, il est important d'être bien au clair sur les motivations de notre zèle. Dans Gal. 4.17, Paul dénonce chez certains un zèle impur, motivé par de mauvais sentiments. Jacques n'est pas en reste, lorsqu'il déclare :

"Mais si vous avez dans votre cœur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n'est point celle qui vient d'en haut ; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions." (Ja. 3.14-16)

Le zèle amer va de pair avec l'esprit de dispute. On veut à tout prix imposer ses opinions, ses conceptions, qui, bien entendu, sont toujours les meilleures ! Combien j'ai pu constater, au cours de mon long ministère, les dégâts causés par cette sagesse terrestre, charnelle, diabolique ! Car ceux qui sont animés de ce zèle perverti se croient tellement sages et spirituels !

Mais un zèle pur et saint ne manquera pas de rencontrer de l'opposition. Élie en fera l'expérience. Par deux fois il dira : "J'ai déployé mon zèle pour l'Éternel […] je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m'ôter la vie." (1 Rois 19.10)

Soyons malgré tout animés du même zèle que notre Maître a déployé lorsqu'il brava la réprobation en chassant les vendeurs du temple, au point que ses disciples se souvinrent de la parole du roi David : "Le zèle de ta maison me dévore." (Jn. 2.13-17).

Fuyons la paresse, car elle n'apporte rien de bon :

"L'âme du paresseux a des désirs qu'il ne peut satisfaire ; mais l'âme des hommes diligents sera rassasiée." (Pr. 13.4)

J'essaie pour ma part d'être le plus zélé possible, malgré les fatigues inhérentes à l'âge. Lorsque je pense à nos seize petits-enfants, dont je suis le grand-père, je me dis qu'il faut que j'aie plein de zèle, comme tous les papis ont !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires