Les blessures de la vie nous transforment

Les blessures de la vie nous transforment

Très souvent, dans ma vie, on a pointé du doigt mon caractère. Je pouvais être à la fois douce comme un agneau et agressive comme une louve.

Parfois, on est l’un ou l’autre ou les deux à la fois. Derrière nos comportements se cachent parfois de bonnes raisons sinon des explications qu’il serait bon de prendre en considération. Vous allez comprendre pourquoi...

Jésus a fait un miracle dans ma vie, il a entrepris de me transformer lorsque je l’ai rencontré. Et il n’en a pas fini ! Mais quel changement ! Aujourd’hui, il me permet de côtoyer des “loups” sans me métamorphoser en prédateur. Il m’a donné le caractère de l’agneau sans pour autant me faire manger toute crue…

Voulez-vous savoir comment ce miracle est possible ?

J’ai vécu ce grand miracle en deux temps. Il me faut bien le reconnaître, tout ne s’est pas fait en un seul geste. Il y a un processus de guérison, de restauration qui peut être plus ou moins long selon les uns les autres.

Voici le premier temps de ce miracle.

Loup ou agneau ?

J’ai grandi avec pour modèles mes parents aux caractères diamétralement opposés : celui très doux de ma maman et celui de mon papa sicilien, au tempérament de feu. J’étais réservée, douce et timide, jusqu’au jour où j’ai reçu les premières morsures de prédateurs : tout d’abord en me mariant, puis en découvrant le monde des adultes… J’avais à peine 19 ans. Vous pouvez lire la suite de mon histoire ici.

Je suis alors devenue une femme continuellement sur la défensive, au gré des rencontres et des événements, et j’ai dû m’adapter… Car je n’avais pas été du tout préparée à “ce monde cruel” ! Mes dents et mes griffes se sont aiguisées jusqu’à ne plus avoir peur de rien ni de personne. En apparence ! Car à l’intérieur de moi, je tremblais de peur, tel un agneau frêle et chétif. Pourtant, je me comportais comme un prédateur, prête à croquer celui qui s’approcherait un peu trop près de moi.

C’est bien la peur, propulsée par les blessures qu’on récolte, qui peut nous rendre parfois méfiants, agressifs et dangereux :

  • On peut blesser (mordre) par nos paroles et offenser (griffer) par des comportements inappropriés alors que tout le monde n’est pas malveillant !
  • On adopte alors un tempérament auto-protecteur qui peut s’avérer cruel pour les autres et aussi pour nous-mêmes : on devient insensible au mal comme au bien.
  • On ne parvient pas à tisser de relations car on ne fait plus de différence entre les “bons” et les “méchants” ; on n’a plus confiance, on devient méfiant.

Cette dualité entre le loup et l’agneau m’a souvent indisposée. Je souffrais de faire souffrir mais j’étais en permanence blessée, meurtrie par les autres. Alors, je continuais à mordre pour me défendre. Jusqu’au jour, où...

Le loup touché par l’Agneau

Un beau dimanche, pendant un culte, notre pasteur Patrice Martorano nous a demandé comment on voyait Dieu : comme un père fouettard ou comme un Dieu plein d’amour ? Ce jour-là, j’ai fait connaissance avec Jésus, l’Agneau de Dieu venu pour me sauver. J’ai senti que ma guérison avait commencé. Je me suis vue à ses pieds, entourant ses genoux de mes bras et sanglotant de tout mon saoul, la tête dans sa robe. Et Jésus posait sa main sur ma tête… Vous n’imaginez pas la puissance d’une telle vision ! Des vagues d’amour m’ont submergée. Et me submergent encore à ce beau souvenir

Cela a été le premier temps de “mon miracle d’amour”. Peu à peu, j’ai mué : mon pelage dru de louve blessée et farouche a laissé la place à une laine plus douce et soyeuse (toujours en cours de blanchissage !).

🔎 Et vous ? Comment voyez-vous Dieu ? Demandez-lui combien et comment il vous aime…

L’amour du plus doux attendrit le plus fort

Vous trouvez que cela n’est pas réalisable sur terre ? Que c’est pour “le futur”, au retour du Seigneur ?

Et pourtant… Ce miracle est possible !

Les loups et les agneaux paîtront ensemble, le lion mangera du fourrage tout comme le bétail. (Esaïe 66.25)

Quand “la raison du plus fort est toujours la meilleure” (Jean de La Fontaine), Jésus nous apprend le contraire : que l’agneau peut côtoyer les loups sans se faire mordre ni manger. Pourquoi ? Parce que la douceur apaise la férocité, l’amour est plus fort que la haine, il n’aura pas de fin.

Jésus est venu, non pas avec l’allure d’un roi conquérant, mais avec l’humilité et la douceur d’un serviteur, d’un agneau. “Voici, ton roi vient à toi, plein de douceur, et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d'une ânesse.” (Matthieu 21.5)

C’est ce Jésus-là qui m’a touchée et qui a transformé mon cœur, puis ma vie.

🔎 Et vous ? Vers quel comportement penchez-vous ? Loup ou agneau ?

  • L’agneau que vous étiez, est-il devenu un loup, blessé par la vie ?
  • En avez-vous plus qu’assez des tensions, des conflits, du rejet ?
  • Voulez-vous guérir de toutes vos blessures relationnelles ?

Je vous invite à demander à la personne Amour de Jésus de venir vous rencontrer… Il vous aime tel(le) que vous êtes. Il vous voit non pas comme les autres vous regardent : il vous aime d’un amour inconditionnel. Laissez sa douce main vous guérir, vous restaurer.

La prochaine fois, je vous raconterai comme l’agneau a pu se fortifier et côtoyer des prédateurs sans vivre pour autant dans la faiblesse et la peur d’être mangé.

22 commentaires
  • mamanlion Il y a 3 jours, 20 heures

    Juste te dire MERCI Lisa Giordanella pour ton témoignage , bisous !
  • mamanlion Il y a 3 jours, 20 heures

    C'est vrai que la vie peut nous amener à devenir des loups qui cherchent à faire du mal comme on nous en a fait ! J'ai vécu avec des personnes qui avaient souffert comme moi et qui passaient leur hargne sur moi ! Pourtant je n'y étais pour rien ! Moi aussi j'avais souffert , alors un jour j'ai crié à Dieu mais dans mon coeur et puis , moi , je Lui ouvert mon coeur , je Lui ai dis ma souffrance et c'est Lui qui a agit dans le coeur de mes ennemis ! Depuis j'en ai encore vu de ceux qui cherchent à me détruire mais je n'ai plus peur et je sème l'amour , car l'amour de Dieu sera toujours le plus fort ! L'amour de Dieu qui est en moi est plus fort que l'ennemi qui est en eux ! Je le Crois !
  • frederic italien Il y a 1 semaine, 2 jours

    Merci beaucoup lisa Giondanella je suis un peux de même je suis quelqu un de très nerveux avec mon passé de souffrance . J ai souffert des moment que je n arrive pas a me contrôler part mes colère. Je me fais souvant pardonner et me corriger. Sa marche defois et defois pas . Je mets tout pour me corriger et prie pour la sorte . Soyer benis lisa
  • Afficher tous les 22 commentaires