Les chrétiens peuvent-il faire la guerre ?

Les chrétiens peuvent-il faire la guerre ?

Un chrétien peut-il prendre les armes et s’en servir ?

Ou devrait-il en toutes circonstances refuser de tuer ?

Quelles que soient nos croyances, nous ne pouvons que constater avec tristesse et dégoût, que le mal est omniprésent dans notre monde, et ce depuis toujours.

La Bible nous parle de “La chute”, qui  a créé un fossé entre Dieu et l’homme. La  conséquence majeure en est le péché, en d’autres termes la domination du mal sur l’existence humaine et sur toute la Création en général. Le premier meurtrier est d’ailleurs Caïn, fils du premier couple humain. Il tue son frère par jalousie et ouvre ainsi la porte à tous les règlements de compte, individuels et collectifs. (Genèse 14.8)

La guerre est le symbole même du mal collectif. Elle est présente depuis toujours. Force est de constater que notre planète n’a encore jamais connu de paix générale jusqu’à aujourd’hui.

Que dit la Bible ?

Tu ne tueras point.”

Le sixième commandement divin ne s’applique pas au collectif, puisque dans l’Ancien Testament, Dieu lui-même donnait ses directives aux chefs de guerre. Cet ordre s’adressait aux croyants juifs. Son application chez les chrétiens ne fait pas l’unanimité, en particulier en ce qui concerne la peine de mort. Mais ceci est un autre sujet.

“Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.
Matthieu 5.44

Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre.
Matthieu 5.39

L'injonction de Jésus à “aimer nos ennemis” et à répondre pacifiquement à la violence est aussi d’abord d’ordre individuel.

Prendre les armes pour défendre son pays ?

Quand toutes les solutions humaines, diplomatiques ou autres, ont fini dans des impasses, un pays cherche une “solution armée”. Le chrétien est alors devant un dilemme :

Accepter de prendre les armes et s’en servir,
ou bien refuser catégoriquement de tuer son prochain, qu’il soit ou non un ennemi ?

Je me suis toujours posé la question de comment je réagirais si quelqu’un s’en prenait violemment à mes enfants, petits-enfants, ou à des personnes fragiles et sans défense juste devant mes yeux.

Dans ma famille, depuis plusieurs générations, personne n’a porté les armes. L’un de mes grands-pères était gendarme et n’a pas été mobilisé. L’autre a participé à la guerre de 14-18 et aux batailles de Turquie, en tant qu’ambulancier. Il voulait d’abord déserter, mais le curé de son village (alors qu’il n’était pas croyant), l’avait encouragé à devenir ambulancier pour rester en vie. Il avait été médaillé comme tous les survivants de ces batailles sanglantes, mais il n’en parlait jamais, car c’était trop horrible. Et pour finir, mon père a été exempté comme tous ceux de son année de naissance, à cause de leur mauvaise santé.

Je n’ai donc pas été bercée par des récits héroïques, et j’ai pris conscience très jeune de cet enjeu. A 10/11 ans, j’ai même eu honte d’apprendre que ma ville de naissance, Angoulême, avait une fabrique d’armes de guerre.

Certains choisissent la résistance passive, non armée, en cherchant par tous les moyens à gêner et ralentir la progression “ennemie”, mais elle ne suffit en général pas à grande échelle. 

"Comment se positionner face à des Hitler, ou des terroristes de tous poils ?"

Prendre une décision et faire un choix personnel

Il me semble que la réponse à ces actions de défense collectives, ne peut être qu’individuelle, même pour les chrétiens. Un militaire chrétien peut d'ailleurs apporter son témoignage au sein de l’armée. Les aumôniers militaires en sont très souvent témoins.

A vos commentaires, mais personnellement je n’ai toujours pas la réponse ...

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

44 commentaires
  • Fadime Il y a 1 jour, 21 heures

    C'est une question difficile à répondre. Je connais personnellement un militaire chrétien qui durant toute sa carrière a marché dans l'intégrité, jusqu'à ce que le Seigneur l'élève à un moment très crucial de l'histoire de son pays. Le Seigneur a fait de lui le chef d'Etat major de toute l'armée de son pays, après avoir libéré ce pays d'un dictateur sanguinaire. Quand il est devenu chef d'Etat major et à pris les reines dans l'armée, il l'a dirigée avec sagesse. Un an plus tard, des militaires qui étaient à la solde du dictateur déchu, ont fait un coup d'Etat et devaient être attaqués par l'armée régulière. On parle ici des personnes d'un même pays qui s'apprêtaient à s'affronter. Tous savaient que si un affrontement avait lieu le pays serait en sang, mais beaucoup ignoraient la vraie tournure que le choses prendraient au péril de toute une nation, car les putschistes avaient mis des plans machiavéliques et sataniques en place pour détruire le pays et prendre le pouvoir. Le Jour du coup d'Etat, notre chef d'Etat major chrétien, ayant la responsabilité de dirigér l'armée et allé prier toute la nuit jusqu'à l'aube, afin que le Seigneur se révèle à lui et agisse. Il a supplié le Seigneur de faire en sorte que le sang ne coule pas. C'est pendant cette prière fervente et persévérante que le Seigneur lui a promis qu'Il ne permettra pas que les fils de ce pays s'entre tue, et le Seigneur lui a révélé comment procéder pour ramener la paix. C'est alors sous la conduite du Saint Esprit, ce CEMGA (Chef d'Etat Major General des Armées) a mis fin à ce coup d'Etat sans que les hommes du pays n'aie à s'entre tuer. Je crois personnellement que nos armées ont besoin de vrai chrétiens qui sauront faire la paix en temps de guerre. Nous avons besoin d'hommes qui agiront selon l'Esprit Saint et non selon la chair. Mon mari est un officier de l'armée de son pays, et je vois comment Dieu l'utilise pour apporter le salut dans la vie de ses frères d'armes. J'ai fois que le Seigneur l'utilisera pour glorifier son Saint Nom dans ce pays et amener des milliers d'âme à Lui au Nom de Jésus Christ Amen. Prions pour les militaires chrétiens afin qu'il soient le sel et la lumière dans l'armée aussi, et qu'il donnent gloire à Dieu. Merci Élisabeth pour votre apport. Demeurez tous bénis au Nom de Jésus Christ Amen !
    • Breizh Izel Il y a 15 heures, 28 minutes

      Votre témoignage bien que sans aucun doute, très édifiant ne répond qu'à une partie de la question posée... Dans le cadre d'un engagement, à plus forte raison lorsque celui-ci répond à un appel de Dieu, on peut s'attendre à qu'un comportement en cas de conflit soit naturellement celui que décrivez. Toutefois, d'une manière générale, lorsque les chrétiens sont confrontés à la guerre alors qu'ils ne sont pas préparés, destinés, engagés à la faire. Je crois que le problème ne se pose pas de la même façon. Cependant, avec l'aide de la Grâce de Dieu, je crois qu'il peut être amené à prendre et à avoir la bonne attitude dans ces moments là...il peut, en effet, bénéficier du même conseil divin que la personne dont le service, le ministère est celui de servir sous les armes .....
    • SISSIVER Il y a 1 jour

      Merci pour votre témoignage, il est vraiment édifiant, Merci Seigneur de continuer a bénir cette famille ainsi que de fortifier tous ceux qui portent l'uniforme soyez renouvelée
    • SISSIVER Il y a 1 jour

      Merci pour votre témoignage, il est vraiment édifiant, Merci Seigneur de continuer a bénir cette famille ainsi que de fortifier tous ceux qui portent l'uniforme soyez renouvelée
  • Fadime Il y a 1 jour, 21 heures

    C'est une question difficile à répondre. Je connais personnellement un militaire chrétien qui durant toute sa carrière a marché dans l'intégrité, jusqu'à ce que le Seigneur l'élève à un moment très crucial de l'histoire de son pays. Le Seigneur a fait de lui le chef d'Etat major de toute l'armée de son pays, après avoir libéré ce pays d'un dictateur sanguinaire. Quand il est devenu chef d'Etat major et à pris les reines dans l'armée, il l'a dirigée avec sagesse. Un an plus tard, des militaires qui étaient à la solde du dictateur déchu, ont fait un coup d'Etat et devaient être attaqués par l'armée régulière. On parle ici des personnes d'un même pays qui s'apprêtaient à s'affronter. Tous savaient que si un affrontement avait lieu le pays serait en sang, mais beaucoup ignoraient la vraie tournure que le choses prendraient au péril de toute une nation, car les putschistes avaient mis des plans machiavéliques et sataniques en place pour détruire le pays et prendre le pouvoir. Le Jour du coup d'Etat, notre chef d'Etat major chrétien, ayant la responsabilité de dirigér l'armée et allé prier toute la nuit jusqu'à l'aube, afin que le Seigneur se révèle à lui et agisse. Il a supplié le Seigneur de faire en sorte que le sang ne coule pas. C'est pendant cette prière fervente et persévérante que le Seigneur lui a promis qu'Il ne permettra pas que les fils de ce pays s'entre tue, et le Seigneur lui a révélé comment procéder pour ramener la paix. C'est alors sous la conduite du Saint Esprit, ce CEMGA (Chef d'Etat Major General des Armées) a mis fin à ce coup d'Etat sans que les hommes du pays n'aie à s'entre tuer. Je crois personnellement que nos armées ont besoin de vrai chrétiens qui sauront faire la paix en temps de guerre. Nous avons besoin d'hommes qui agiront selon l'Esprit Saint et non selon la chair. Mon mari est un officier de l'armée de son pays, et je vois comment Dieu l'utilise pour apporter le salut dans la vie de ses frères d'armes. J'ai fois que le Seigneur l'utilisera pour glorifier son Saint Nom dans ce pays et amener des milliers d'âme à Lui au Nom de Jésus Christ Amen. Prions pour les militaires chrétiens afin qu'il soient le sel et la lumière dans l'armée aussi, et qu'il donnent gloire à Dieu. Merci Élisabeth pour votre apport. Demeurez tous bénis au Nom de Jésus Christ Amen !
  • Frédéric Jerome Il y a 2 jours, 8 heures

    Il est évident que je chercherai à suivre Jésus en cas de guerre, mais si ont s’en prend au gens que j’aime je pense que je tuerai froidement pardonne moi mon père mais émotions surpasseront ma raison
  • Afficher tous les 44 commentaires