Les chrétiens peuvent-ils fêter Noël?

Les chrétiens peuvent-ils fêter Noël?

Et tout d'abord que veut dire fêter Noël ?

Ce qui ressort de mes différentes lectures, c'est qu'un peu partout dans le monde, Noël était la fête du soleil, et donc de la lumière, ce qui en confirme l'origine païenne. Elle correspondait en effet au solstice d'hiver, qui se situe autour du 21 décembre, date où les jours commencent à rallonger, et donc la lumière à augmenter.

Certains attribuent à Noël une origine hébraïque, à cause de sa terminaison en El, d'autres une origine grecque, d'autres romaine, d'autres celte … Les deux étymologies les plus vraisemblables seraient latine et celte.

Noël pourrait venir de Natalis : naissance, en latin. Cette fête célébrait la naissance du soleil.

Noël pourrait aussi avoir une origine celte : Noïo Hel, nouveau soleil.

- Depuis quand fête-t-on la naissance de Jésus ?

Les premiers chrétiens ne fêtaient pas Noël. Ils célébraient avant tout la mort et la résurrection de Jésus.

La date de la naissance de Jésus n'était et n'est toujours pas connue avec certitude. Des anciens la situaient en automne, d'autres pensent au contraire qu'elle serait plutôt au printemps, car la bible nous dit que les bergers gardaient leurs troupeaux et dormaient dehors.

C'est vers la fin du IVè siècle que l'église catholique romaine a commencé à célébrer Noël le 25 décembre. Un savant calcul aurait défini la naissance de Jean, le cousin de Jésus, dit le Baptiste, au 24 juin, et donc celle de Jésus six mois plus tard, le 25 décembre.

 - Si Noël n'est pas la date anniversaire de Jésus, alors pourquoi la fêter ?

Jésus est la lumière du monde (Jean 8.12), c'est lui-même qui nous l'a dit. Associer Jésus à la lumière a un vrai sens biblique.

Jésus est Dieu, et Dieu est amour (1 Jean 4.16). Noël est par définition la grande fête de famille de l'année, celle où les gens seuls souffrent le plus. Celle où les gestes de fraternité et de solidarité sont multiples, quelles que soient les croyances des gens.

Jésus est le prince de la paix (Esaïe 9.6). La nuit de Noël est la seule de l'année où les combats sont mis en pause, et où les ennemis acharnés peuvent même pour quelques heures chanter ensemble, comme cette belle histoire dans les tranchées de 14-18 entre soldats allemands et français.

Noël est souvent le seul moment dans l'année où on peut parler ouvertement de Jésus, de sa naissance et de la raison de sa venue dans le monde. Le dessin animé « l'Etoile de Noël » (avec lequel nous étions partenaires), sorti Fin 2017, très bien fait et très amusant, est un excellent support pour échanger avec nos enfants et petits-enfants.

  - Amis chrétiens qui ne fêtez pas Noël :

Savez-vous que dans beaucoup de pays du monde, des chrétiens paient très cher, certains de leur vie, pour fêter la naissance de notre sauveur ? Dans les pays où ils sont minoritaires, ils sont souvent en grand danger à cette période de l'année, où leurs ennemis savent qu'ils vont se réunir pour célébrer Noël.

Nos frères et sœurs irakiens, syriens, indonésiens … et plus récemment pakistanais et indiens, peuvent en témoigner. Prions pour eux. 

"Marie mit au monde son premier-né : un fils. Elle l’emmaillota dans des langes et le coucha dans une mangeoire, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux à l’intérieur du caravansérail.
Dans les champs environnants, des bergers passaient la nuit à la belle étoile et surveillaient tour à tour leurs troupeaux.
Tout à coup, ils virent apparaître devant eux un ange du Seigneur resplendissant d’une gloire divine. La peur s’empara d’eux.
Mais l’ange les rassura : — N’ayez pas peur, car je viens vous annoncer une heureuse nouvelle qui sera, pour tout le peuple (de Dieu), un très grand sujet de joie :
cette nuit même, dans la ville de David, est né votre Sauveur, celui qui vous délivrera. C’est le Messie, le Seigneur."
Luc 2.7-11 (Parole Vivante)

Que Jésus, le Prince de la paix, soit le bienvenu chez nous !

11 commentaires