Les frustrations

Les frustrations

Texte d’introduction : Philippiens 4.10-19

Introduction et définition

- Etre privé de quelque chose

- Un espoir ou une attente non satisfait

- Un échec

Le sentiment de frustration est inévitable, mais nous pouvons gérer nos sentiments afin qu’ils ne deviennent pas pour nous une occasion de chute. Veille sur toi-même », 1Tim4.16.

Tous chrétiens, pasteurs, missionnaires, connaissent ce sentiment, mais il ne doit pas nous dominer. La chair est faible et se vexe vite, mais par l’Esprit apprenons à vaincre la chair, Mat26 :41, Gal3 :17-26.

1 – Frustrations des biens matériels

Ce point rejoint notre texte d’introduction. Paul a apprit à être content dans l’état où il se trouve. Beaucoup de frustrations animent les quartiers pauvres des grandes villes et commettent toutes sortes de violences. Mais il est formidable de voir quelqu’un se réjouir même avec rien, car il a mis son espérance en Jésus qui le fortifie.

2 – Frustrations venant d’un manque de réussite

Les serviteurs de Dieu peuvent connaître ce sentiment, quand dans leur ministère ils ne connaissent que peu de réussite alors qu’ils espéraient bien plus.

Jean-Baptiste s’est réjoui de ce que les disciples de Jésus baptisaient plus que lui (Jean3 :22 à 4 :3). Cela peut est encore plus lorsque l’on sait que d’autres ont du succès.

Ne nous attachons pas à la réussite mais Jésus. Ne nous attachons pas au fruit mais à Celui qui donne les fruits, tout en nous réjouissant des bons résultats des autres.

3 – Frustrations venant d’un objectif trop élevé.

Ps 131 : « …Je ne m’occupe pas de chose trop grandes et trop élevées pour moi. Loin de là, j’ai l’âme calme et tranquille, … »

Il est bien d’avoir des objectifs, d’avoir un idéal, d’avoir des projets et d’être entreprenant. Mais plaçons nous dans la prière et la réflexion devant Dieu avant d’entreprendre de grandes choses, car si on ne les atteints pas nous risque vraiment d’être frustrés.

Ceci ne doit pas bien sur étouffer notre foi qui nous conduit à entreprendre des choses irréalisables humainement, mais elles ne sont pas le produit d’une ambition charnelle.

Il est possible qu’après son échec Moïse est connu ce sentiment car il pensait que ces frères comprendraient que Dieu leur accordait la délivrance par ses mains (Actes 7 :25) mais ils ne comprirent pas, puis Moïse a fuit et s’est retrouvé à faire paître le troupeau de son beau-père.

4 – Frustration de se sentir inutile

L’homme a envie de reconnaissance, de ce qu’il est et de ses capacités. Mais quand il nous semble que nous ne sommes pas utilisé à notre juste valeur, et que personne ne nous utilise dans l’œuvre de Dieu, la frustration peut gagner nos cœurs. Toutefois, rappelons-nous la valeur que nous avons aux yeux de Dieu, et qu’il a préparé pour nous d’avance des œuvres bonnes afin que nous les pratiquions, Eph2 :8-10.

5 – Frustration du non exaucement

Nous croyons que notre Seigneur exauce les prières, mais quand ne nous exauce pas et que pourtant à nos yeux la chose demandée était bonne, nous pouvons être frustrés. Dieu n’est pas obligé de nous dire oui, il peut nous faire attendre ou refuser d’exaucer. Comme Paul qui n’a pas été exaucé apprenons à nous suffire de la grâce de Dieu (2Cor12 :7-9).

0 commentaire