Les grands leaders croient que la victoire est possible en dépit de circonstances insurmontables

Les grands leaders croient que la victoire est possible en dépit de circonstances insurmontables

 En 2003, j’ai eu le privilège de faire partie d’une équipe qui a formé les aumôniers des Forces armées de l’Afrique du Sud. En arrivant à Cape Town, la première chose que nous avons faite, fut de prendre le traversier pour l’île de Robben afin de visiter la prison où Nelson Mandela y fut détenu pendant 18 des 27 années qu’il passa en détention avant la chute de l’Aparteid. Mandela était un personnage controversé pour une grande partie de sa vie. Cependant, la population de l’Afrique du Sud à un grand respect pour lui et souvent, il est décrit comme le « Père de la Nation ».

 

Comment des personnes comme Nelson Mandela, John A. Macdonald, Winston Churchill, William Wilberforce ou Bob Pierce pour n’en nommer que quelques-uns, eurent du succès quand ils firent face à ce qui semblait être des circonstances insurmontables? Il est ironique de penser que plusieurs personnes pensent secrètement que les individus qui deviennent de grands accomplisseurs et des agents de changements le sont devenus par le biais d’opportunités mystiques comme « être au bon endroit au bon moment », ou qu’ils étaient « plus talentueux » ou nés dans « la bonne famille ». Je vous encourage à étudier la vie de personnes qui ont vraiment fait une différence dans notre monde et vous constaterez que souvent leur réussite s’est faite en dépit de terribles circonstances et de conditions extrêmement sévères.

Les grands accomplisseurs sont des gens ordinaires, qui souvent, à travers des circonstances insoutenables manifestent une résilience et une grande foi. Ils développent de la ténacité et un esprit axé sur la victoire, ils considèrent comme impensable l’idée d’abandonner. Ils sont croyants et combattants.

Pour illustrer mon point, je veux utiliser l’histoire biblique de Josias dans deuxième Rois et démontrer, comment cet enfant est devenu un leader qui a surmonté de grands obstacles et a réalisé la destinée que Dieu lui réservait.

1) Son premier obstacle était son jeune âge. Josias n’avait que 8 ans quand il est devenu roi. Il n’avait pas été préparé pour ce rôle et n’avait ni influence ni expérience.

2) Son héritage familial était pitoyable et il n’avait pas de rôle-modèle positif. Qui veut devenir le leader d’une nation qui a est une faillite sur le plan moral et spirituel à cause du manque de leadership de ses prédécesseurs, surtout quand ceux-ci sont les membres de sa propre famille? Selon 2 Rois 21 :6, son grand-père et son père Amon étaient tous deux leaders corrompus. Son histoire familiale était loin d’être inspirante et elle n’était surtout pas imitable.

3) Lors de son investiture, le pays était dans un état lamentable sur le plan moral et spirituel et le chaos y régnait. Le peuple n’avait aucun intérêt pour Dieu et il était égoïste, centré sur son propre plaisir et sur l’appât du gain.

Ce récit est un bel exemple décrivant comment des leaders efficaces doivent souvent surmonter des circonstances extrêmement pénibles avant de devenir des agents de changement. Par la grâce de Dieu, Josias a trouvé des moyens pour restaurer son pays. De même, les grands leaders savent trouver, pour leur équipe ou leur organisation, des moyens pour apporter les changements nécessaires.

Ceci dit, les grands leaders ne croient pas au « statuquo » et, quand ils font face à des circonstances extrêmes, la victoire est toujours envisageable parce que pour eux, l’idée de faillir est inconcevable. Voici donc, une question pour vous : « Dans quelles circonstances ai-je déjà accepté une défaite? » Maintenant regardez à la même situation et posez-vous la question différemment : « Si faillir n’est pas une option, qu’est-ce que j’ai besoin de faire pour obtenir la victoire? »

Rappelez-vous que ce n’est ni Tony Robins, ni Clement Stone ou Norman Vincent Peale mais Jésus lui-même qui a fait cette déclaration que : « Tout est possible à celui qui croit. » La victoire est inévitable!



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

26 commentaires