L'humilité (2)

L'humilité (2)

Introduction

Rappel du message précédent : les raisons d’être humble (créature, pécheur, la grâce, la connaissance de Dieu), l’exemple de Jésus, l’exemple des disciples.

4 – L’école de l’humilité

Nous avons les uns et les autres le désir de servir le Seigneur, et il y a dans le cœur même de Dieu une volonté à notre égard, un plan pour notre vie, des œuvres qu’Il a préparées d’avance pour que nous les pratiquions. Mais avant cela Dieu va préparer notre cœur, se lancer dans un service important ou à responsabilités dans l’œuvre de Dieu sans être préparé, sans être passé par cette école de l’humilité, va nous conduire à l’échec. Se précipiter, va nous lancer prématurément dans un service même si c’est un service auquel le Seigneur nous appelle.

C’est que Paul écrit au sujet de ceux qui aspirent à la charge d’ancien : 1 Tim 3.1-7 : « …Il ne faut pas qu'il soit un nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable… ».

Exemple de Moïse : il savait que Dieu l’appelait à délivrer son peuple de l’esclavage d’Egypte (Actes 7.20-36), toutefois ce n’était pas le temps de Dieu et Moïse n’était pas prêt, il était trop plein de lui-même avec son savoir et ses capacités qu’il avait acquis en Egypte, il avait besoin de réaliser que sans Dieu il n’était rien et ne pouvait rien, aussi Dieu va le faire passer à son école pendant 40 ans à garder les troupeaux de son beau-père, au bout de cette période il sera prêt.

Même si nous sommes sûr de l’appel de Dieu, ne brûlons pas les étapes, le Seigneur va nous faire passer par l’école de l’humilité, et c’est lui qui nous élèvera au temps convenable : 1Pierre5:6 « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable ».

Exemple de Joseph : il en est de même pour Joseph. Dieu va l’appeler à un poste important et à sauver sa famille de la famine, Il lui révèlera au travers d’un rêve qu’il aura un rôle important, mais il faut que Joseph passe par l’école de l’humilité. Il va subir la haine de ses frères, des cabales vont se monter contre lui, et il sera oublié en prison. Ainsi humilié, il comprendra ce que c’est que de souffrir par la main des autres, et lorsqu’il sera gouverneur d’Egypte il ne se comportera pas comme un tyran orgueilleux, mais restera humble malgré sa position élevée. Joseph va connaître l’humiliation, il va être dépouillé par ses frères (Gen 37.23), Jésus lui va se dépouiller lui-même en prenant la forme d’un serviteur et se rendant obéissant jusqu’à la mort de la croix (Phil 2.5-8).

Ce que nous venons de dire est très important pour tous chrétiens. L’apôtre Paul, lui aussi, est passé à cette école de l’humilité, à cause de l’excellence des révélations qu’il avait reçue, il lui avait été mis une écharde dans la chair pour qu’il ne s’enfle pas d’orgueil (2 Cor 12.7). Plus nous aurons reçu de Dieu, plus nous serons tenus dans l’humilité par différentes choses, et cela pour notre bien, afin que l’orgueil ne gagne pas notre cœur.

Dans cette école de l’humilité, Dieu va d’abord nous confier de petites choses (Matt 25.21, Luc 16.10). Acceptons ces petites choses lorsque notre pasteur ou responsable nous les confie, et ne rouspétons pas du genre « je mérite qu’on me confie de plus grandes responsabilités ». Non, soyons humbles et Dieu en son temps nous confiera plus.

Le moi réagit quand il est humilié, mais portons nos regards sur toutes les humiliations qu’a connues Jésus qui injuriait ne rendait point d’injures (1 Pierre 3.21-25), puissions-nous mourir à nous-mêmes, c’est à Dieu qu’il appartient de nous élever selon son bon plaisir et en son temps.

5 – L’humilité dans le service.

Phil 4.13 « Je puis tout par celui qui me fortifie ».

Ces paroles sont de l’apôtre Paul, il était bien conscient que s’il pouvait tout c’était par Celui qui le fortifiait et non par sa propre force, c’est ce qui ressort aussi dans Col 1.28-29 « …C'est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi ». Il savait que sans Jésus il ne pouvait rien faire (Jean 15.5). Pour illustrer ce point prenons l’exemple de David face à Goliath, David était encore très jeune mais il dit qu’il ira ce battre avec cette homme de guerre qui est un géant, son frère aîné l’accuse d’orgueil (1 Samuel 17.28) et Saül le méprise ne voyant en lui qu’un enfant manquant d’expérience (1 Samuel 17.33), mais David sait qu’il peut, car il a déjà combattu contre le lion et l’ours et en a était vainqueur, non par sa propre force mais il reconnaît que c’est grâce à Dieu et il croit qu’il en sera de même pour ce Goliath (1 Samuel 17.37).

Celui qui est humble dans le service de Dieu sait qu’il dépend complètement de Lui. Il est « pauvre en esprit » (Matt 5.3), et se reconnaît comme tel. Nous sommes bien loin de certaines théories, philosophies, ou pratiques comme le yoga, qui enseigne que l’homme est rempli de capacité et de pouvoir dans lesquels il faut qu’il croit, et qu’il redécouvre, ces gens peuvent même avoir une apparence d’humilité mais ça ne sert qu’à satisfaire la chair (Col 2.18-23). Le serviteur de Dieu au contraire est convaincu qu’il peut tout mais par Celui qui le fortifie.

C’est encore ce qui ressort dans 1 Cor 15.9-11 « …Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi… ».

N’oublions pas que tout nous vient de Lui (1 Cor 12.4-6, Jac 1.17).

L’humilité ne justifie pas non plus la médiocrité, il nous faut avoir du zèle, être sérieux, et chercher à faire des progrès en toutes choses.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire