Crois-tu que Dieu t’a oublié(e) ?

Crois-tu que Dieu t’a oublié(e) ?

Une bouteille jetée à la mer il y a 134 ans a récemment été retrouvée échouée sur une plage à 180 kilomètres de Perth en Australie. C’est au cours d’une promenade en famille que Tonya Illman, à l’origine de la découverte, a eu l’œil attiré par cette jolie bouteille ancienne qu’elle a choisi de ramasser pour en faire un objet de décoration. Un document y était glissé, enroulé à l’intérieur.

Le document était daté du 12 juin 1886 et indiquait qu’il avait été jeté à l’eau depuis un voilier allemand, le Paula, à 950 kilomètres du rivage australien. Afin de mieux comprendre les courants marins dans le monde, l’observatoire naval allemand avait mené une opération scientifique entre 1864 et 1933. Des milliers de flacons avaient ainsi été jetés à la mer avec des précisions concernant les coordonnées du lieu de largage.

Sur le verso du document découvert en Australie figurait un message demandant de faire parvenir la bouteille au consulat allemand le plus proche ou à l’observatoire naval allemand en précisant la date et le lieu de la découverte.

Les experts à qui les Illman ont confié leur trouvaille ont confirmé qu’il s’agissait bel et bien d’une bouteille de gin et d’un message datant tous les deux du 19ème siècle. Les spécialistes du musée d’Etat d’Australie-Occidentale ont même réussi à mettre la main sur le journal de bord du voilier d’où avait été jeté l’objet.

Quand j’ai lu ce récit, je me suis demandé, si parfois, mes prières n’étaient pas perdues, dans un océan, entre Dieu et moi.

Mais je me suis également posé une autre question : "Ces prières non exaucées, me sont-elles vraiment utiles, bénéfiques?"  Dieu les a bien reçues, mais pour une raison qui m’échappe, Il ne les a pas exaucées.

Je suis un fervent partisan de l'idée que rien n’échappe à Dieu. Il connaît le nombre de cheveux que j’ai sur la tête, même si je n’en ai plus beaucoup, ou encore le nombre de battements de mon cœur depuis que je suis né. Donc, je ne pense pas qu’une seule de mes prières ne Lui soit pas parvenue ! En revanche, pourquoi alors, nous ne sommes pas toujours exaucés ? C’est suite à plusieurs épreuves, que je l’ai compris.

Une de ces épreuves était financière. J’ai toujours été très dépensier et même si j’étais très généreux, je n’écoutais pas le Seigneur qui me disait de bien gérer mon argent. Un jour, j’ai commis une erreur involontaire qui m’a coûté plusieurs milliers d’euros. 

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, j’ai prié pour ce sujet. Mais, le Seigneur ne m’a pas exaucé. Étant droit et honnête dans cette erreur, je pensais mériter que Dieu m’exauce. C’était presque un devoir qu’Il me sorte de là dans mon esprit. Comment pouvait-il ne pas me tirer de là, Lui le Dieu de la justice ?

Je ne me suis pas plaint à Dieu. J’ai accepté cette épreuve, même si elle m’a tiré dans les profondeurs de l’incompréhension et m’a fait retourner à la case départ, j’ai persévéré et tout repris à zéro. 

Aujourd’hui, je suis sorti de ce problème, après de longs mois à persévérer et à me serrer la ceinture, acceptant même avec résignation, par manque de finances, à ne pas être présent à la célébration de mariage de mon petit frère à l’étranger. 

Ma foi a encore plus augmenté, car j’en suis sorti. Et il y a mieux, même si je suis toujours aussi généreux, aujourd’hui, je dépense avec parcimonie, en me demandant plusieurs fois avant d’acheter quelque chose, si cela est vraiment nécessaire.

Oui frères et sœurs, Dieu est Dieu et Il fait ce qu’Il veut. Même en utilisant une prière non exaucée, une injustice, une épreuve, une erreur, pour augmenter notre foi. A condition de Le suivre en tout temps, dans le bonheur et dans l’épreuve, mais également en utilisant cela pour changer en notre être intérieur , ou quelque chose qui n’est pas bon dans notre caractère. Dès lors, même le plus têtu d’entre nous, Dieu en son temps, lui fera comprendre.

Je glorifie notre Seigneur Jésus pour cela et de m’avoir changé à travers cette épreuve. Oui frères et sœurs, malgré mon injustice, et surtout grâce à une prière non exaucée, Dieu m’a fait changer !

Ne soyons pas amers quand nos prières ne sont pas exaucées. Dieu est insondable et connaît tout et surtout, Il nous connaît mieux que nous-mêmes ! Continuons d’avancer en cherchant à faire sa volonté. 

Je vous invite dans ces moments pénibles, à Lui demander de vous révéler ce qu’il faut éventuellement changer ou améliorer. Persévérons, réjouissons nous et glorifions Le, le jour où nous le comprenons.

Soyez bénis et ne résistons pas à ce que Dieu veut nous faire devenir, 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires