La nuit, tous les chats sont gris ...

La nuit, tous les chats sont gris ...

Combien de fois nous arrive-t-il de nous tromper sur quelqu’un ? Qu’il soit chrétien ou non d’ailleurs ...

Combien de fois encore, pouvons-nous nous fâcher pour quelque chose et nous rendre compte ensuite qu’on s'est trompé ?

Pire encore, des liens familiaux ou d’amitiés peuvent être complètement brisés suite à une incompréhension...

J’ai toujours eu soif d’apprendre. J’aime savoir le pourquoi des choses. Le comment de ce qui se vit. Et comprendre ceux qui m’entourent. J’aime également analyser les expressions de la vie, et voir s’il y a une corrélation possible avec notre vie chrétienne. Cela me permet également d’encourager les autres par des images, des exemples de notre vie courante en rapport avec notre cheminement spirituel.

Le Seigneur m’a fait la grâce de connaître Nancy, une dame extraordinaire, qu’Il m’a mise à cœur de choisir comme marraine de baptême en Christ. 
Et Nancy, aime beaucoup cette expression, qu’elle me rappelle souvent : “La nuit, tous les chats sont gris”. 

On retrouve déjà cette expression dans des textes du 14ème siècle.
Nous avons 2 sortes de cellules dans la rétine de nos yeux : les cônes et les bâtonnets. Les cônes qui détectent les couleurs, et les bâtonnets qui détectent la luminosité. 

Dans un endroit sombre, les cônes ne réagissent plus normalement. La nuit, notre vision n’est donc plus la même. Ainsi nous pourrions voir aussi bien un chat roux, qu’un chat gris, qu’ils nous paraîtraient identiques. Même si les bâtonnets nous permettent de voir que c’est un chat, nous serions incapables de différencier ces chats. A l’inverse, les chats ou d’autres animaux nocturnes ont une vue extraordinaire dans la pénombre.

Cette expression est utilisée aujourd’hui, lorsque dans l’obscurité, on ne distingue pas bien les formes et les couleurs.

Ce qui me fît me poser cette question :
Est-ce que dans certains cas, dans ma vie chrétienne, mes cônes spirituels voient mal certaines choses ? Est-ce qu’il pourrait ou m’est déjà arrivé de mal voir ou mal comprendre quelque chose ?

Lorsque j’ai rencontré notre Seigneur, je Lui ai promis de toujours être honnête. Alors, je ne vous mentirai pas, ma réponse est oui et je vais vous confier un exemple qui aurait pu empêcher la naissance d’une belle amitié.

Celui que je veux vous partager concerne un pasteur. Nous nous étions rencontrés plusieurs fois dans divers événements.

A chaque fois, ce dernier me paraissait être un épateur, un paradeur, voire un peu frimeur…

J’en étais convaincu à chacune de nos rencontres, mais je n’ai jamais éprouvé de colère ou de reproche dans mon cœur. Je priais pour lui en demandant à Dieu de ne pas avoir de telles pensées.

Les mois, les années ont passé. Un jour, la lumière est arrivée et mes cônes se sont remis à fonctionner. Ce pasteur que je croyais être un excellent showman, est en fait un homme qui aime Dieu et qui a tellement de zèle que cela peut porter à confusion quand on est dans la pénombre…

Le pire, c’est qu’en pleine lumière, je me suis rendu compte, qu’aux yeux des autres, je pouvais paraître comme ce pasteur, tant mon zèle et mon amour pour Dieu sont identiques au sien !

Oui frères et sœurs, il est possible qu’on se trompe. Et parfois, ceux qui sont en face de nous, peuvent aussi se tromper sur notre compte.

Je terminerai par dire que j’ai un jour, demander à ce pasteur un rendez-vous. Nous sommes allés manger ensemble. D’un amour sincère et fraternel, je lui ai expliqué ce que je viens de vous écrire. Et je lui ai demandé pardon. Il m’était impossible de vivre sans cela.

Mon coeur était si léger et mon âme tellement en paix ensuite. Aujourd’hui, nous sommes devenus de très bons amis et nous nous apprécions énormément. 

Frères et sœurs, gardons toujours à l’esprit que l’on doit préserver l’amour de Christ dans nos cœurs. Et que Jésus, Lui le premier, nous a aimés, pardonnés et a voulu nous connaître.

Je profite de remercier Dieu d’avoir rencontré une amie, une confidente et marraine en Christ : Nancy. Je voudrais à travers ce texte, également la remercier de son écoute et ses conseils, les premières années de ma conversion. C’est vraiment le Seigneur qui l’a placée sur ma route.

Gardons toujours la paix et l’amour pour notre prochain. Cela aide à ce que Christ ouvre les yeux de nos cœurs et prions notre Seigneur pour cela.

Soyez bénis et même dans l’obscurité, regardez avec la lumière de Christ, 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires