Oh Non ! Mes enfants ont grandi !

Oh Non ! Mes enfants ont grandi !

Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu. 1 Jean 3.1 (Version Semeur)

Quel privilège de savoir et de nous rappeler que nous sommes les enfants de Dieu ! De même que notre Papa nous chérit et prend soin de nous, nous avons été créés pour aimer et chérir ceux qui nous entourent, en particulier ceux qui nous sont confiés : nos enfants.

Avoir un enfant ! 

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré les bébés ! Et depuis l’âge de quinze ans, je disais à ma mère que je voulais avoir un enfant. Ce n’est que des années plus tard que j’ai réalisé combien j'ai dû l'inquiéter en tenant de tels propos…

J’ai été maman à vingt-sept ans et mes trois enfants sont les plus beaux cadeaux que Dieu m’a faits.

J’ai profité d’eux autant que j’ai pu lorsqu’ils étaient petits, j’ai savouré chaque instant, émerveillée par les premiers mots, les premiers pas, les premières découvertes…

Ma fille était tellement à l’aise en langage qu’elle employait à bon escient dans nos conversations des répliques exactes de son dessin animé préféré de l’époque « La Belle et la Bête ». Elle n’avait pas trois ans ! 

Avec mon cadet, nous avons beaucoup dessiné. Il me demandait sans cesse de lui dessiner Simba, Muphasa ou même Scar. Patiemment, je remplissais des pages de lions et autres animaux que nous coloriions ensemble. Par la suite, il m’a demandé de lui faire les dessins en pointillés sur lesquels il repassait. Aujourd’hui, bien qu’il ne soit pas dans la branche artistique, mon fils a un très « bon coup de crayon » ! C’est tout naturellement que son petit frère l’a suivi dans cette voie et mon plus grand bonheur est de les voir attablés tous les deux, les yeux rivés sur un modèle et concentrés sur le dessin qui prend forme sur leur feuille blanche.

Lorsque mes aînés étaient petits, dès le vendredi soir, notre plus grande hâte était de nous procurer du matériel pour « fabriquer » quelque chose. Que ce soit un jeu, un objet utile ou pas, nous avions hâte de nous retrouver pour fabriquer l’« œuvre d’art ». Comme leur père était souvent en déplacement le week-end, notre rituel consistait en la création de quelque chose et en la réalisation d’une pâtisserie pour fêter le retour de papa. Et cerise sur le gâteau ! Nous dormions tous les trois dans le lit parental ! Il n’existe aucun autre endroit plus douillet que le lit de papa et maman !

Ces moments sont gravés dans ma mémoire et sont mes plus beaux souvenirs. Ils sont sûrement gravés dans leur mémoire également… 

Avec du recul, maintenant que mon benjamin a douze ans, je ne regrette pas d’avoir fait du temps passé avec mes enfants, ma priorité, bien au contraire ! Enseignante de métier, c’est lorsqu’ils étaient couchés que je faisais mes préparations jusque très tard parfois, mais il était hors de question pour moi de grappiller sur mon temps avec eux.

Lorsqu’on est jeune maman, on se noie facilement dans les tâches du quotidien, on est sans cesse stressée par la montagne de choses à faire et le temps qui passe si vite !.. On aimerait avoir plus de temps pour soi, avoir plus d’aide pour s’occuper de nos enfants et on tente de faire de notre mieux, trop souvent submergée et tellement préoccupée !

Mais justement, le temps passe si vite et le temps perdu ne peut se rattraper…

Est-ce que nous profitons pleinement du temps passé avec nos enfants ou sommes-nous si concernées par leur bien-être que nous en oublions de « pauser » un instant pour juste se délecter du moment présent ?

La Bible le dit si bien « Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? » (Matthieu 6.27)

Elle dit également « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. » (Matthieu 6.33-34) Notre Dieu est un bon Père et il regarde au cœur avant tout. Alors si nous chérissons nos enfants et les éduquons de tout notre cœur selon Sa Parole et Ses préceptes, Il rachètera le temps. Nous pouvons nous appuyer avec assurance sur Lui et nous confier en Lui en ce qui concerne nos enfants (et tous les autres domaines de notre vie d’ailleurs…).

Dieu est souverain et désire le meilleur pour chacun de Ses enfants.

Ma prière : Père, fais de moi une mère selon ton cœur !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires