Marche devant ma face

Marche devant ma face

JE SUIS LE DIEU TOUT PUISSANT. Marche devant ma face et soit intègre

"Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Éternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre." (Gen 17.1)

· Introduction : Le Dieu qui rassure

o Abram a besoin d’être rassuré :

Abram avait 75 ans lorsqu’il quitta Haran pour se rendre à Canaan (12.4). Son périple en terre promise et aux alentours ne se fait pas sans quelques maladresses de sa part : Il fait passer son épouse Saraï pour sa sœur (12.13) ; Il forme des projets pour que son serviteur Éliezer devienne son héritier (15.2) ; Il écoute la voix de Saraï et prend sa servante pour seconde épouse afin d’obtenir une descendance (16.2), ce qui ne manquera pas d’entraîner de graves conflits familiaux.

- Quelle est la voix que nous écoutons aujourd’hui ? La voix du monde, la voix du raisonnement humain peut à prime abord nous faire miroiter une solution qui semble adéquate à première vue… cependant une solution sans Dieu va tôt ou tard provoquer déchirement et confusion dans notre cœur. (foi = action basée sur une parole de Dieu / présomption = action basée sur notre raisonnement humain sans l’approbation divine)

Après toutes ces maladresses, Abram avait bien besoin d’être rassurer. La bonne nouvelle c’est que Dieu veut le rassurer…

- Malgré nos maladresses, notre marche chrétienne parfois boiteuse, le Seigneur désire nous rassurer.

- Lorsqu’un enfant se fait mal, il court rapidement dans les bras de ses parents, lorsque nous trébuchons courons-nous dans le bras de notre Père Céleste ou cherchons-nous à nous cacher comme Adam et Ève dans le jardin d’Eden ? Dieu veut nous rassurer, malgré nos maladresses, il tient à nous relever et accomplir ses promesses dans notre vie.

Lorsqu’Abram fut âgé de 99 ans… Le temps de Dieu transforme la stérilité humaine en opportunité divine.

o Dieu veut rassurer Abram (4 occurrences dans les 6 chapitres qui précèdent la naissance d’Isaac) : Gen 13.14-18 ; 15 ; 17 ; 18.10;

Dieu utilise plusieurs moyens pour nous rassurer… Il rassure au moyen de sa Parole, au moyen de direction spéciale, au moyen d’un frère ou d’une sœur dans la foi, au travers des circonstances, en nous permettant de ressentir sa présence… ou encore en nous donnant une paix surnaturelle dans un moment difficile :

Réjouissez-vous en tout temps de ce que le Seigneur est pour vous. Oui, je le répète soyez dans la joie… Ne vous mettez en soucis pour rien, mais, en toute chose, exposez vos besoins à Dieu. Adressez-lui vos prières et vos requêtes, en lui disant aussi votre reconnaissance. Alors la paix de Dieu, qui surpasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera votre cœur et votre pensée sous la protection de Jésus. (Phil 4.4-7, Semeur)

Paul ne nous promet pas ici que nos problèmes seront régler dans l’immédiat, au contraire… si cette paix surpasse tout ce qu’on peut concevoir c’est parce qu’elle se manifeste au sein même de nos épreuves !!!

Dans le passage qui nous intéresse, Dieu rassure Abram en deux temps : (1) Par un rappel ; (2) par deux impératifs.

  • Je suis le Dieu tout puissant… (El Shaddaï)

Dieu rappel à Abram une vérité essentielle à la foi du croyant : Il est le Tout Puissant !

Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob, comme le Dieu tout-puissant… (Exo 6.3)

Au sein des difficultés, Abram a expérimenté la fidélité de Dieu et sa capacité réelle à mener à terme ses promesses :

- Dieu n’a pas permis que Saraï soit séparée d’Abram malgré sa fourberie

- Dieu n’a pas permis qu’Abram soit désavantagé par le fait que Lot ait semblé choisir les meilleures terres pour lui.

- Dieu a pourvu au sein de la famine alors qu’il doit quitter Canaan pour se réfugier en Égypte…

- Dieu a mené à bonne fin ses promesses malgré la présomption d’Abraham

De la même manière que Dieu a gardé Abraham, il nous promet aujourd’hui :

- Que personne ne pourra nous ravir de sa main bienveillante

" Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père." (Jean 10.27-28)

- Qu’en Jésus-Christ, les promesses du Père son oui et amen

" 19 Car le Fils de Dieu, Jésus-Christ, qui a été prêché par nous au milieu de vous, par moi, et par Silvain, et par Timothée, n’a pas été oui et non, mais c’est oui qui a été en lui; 20 car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c’est en lui qu’est le oui; c’est pourquoi encore l’Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu." (2Co 1.19-20)

Hab 2.3 "Car c'est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas; Si elle tarde , attends-la, Car elle s'accomplira, elle s'accomplira certainement. "

- Que s’il nous arrive de trébucher, nous nous tiendrons debout par sa grâce toute puissante

Rom 14.4 " Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d‘autrui? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l’affermir. "

- Que son regard sera toujours sur nous pour nous garder

" Il ne permettra pas que ton pied chancelle ; celui qui te garde ne sommeillera pas. Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël…" (Psa 121.3-4)

- Que l’œuvre qu’il a commencé, il la rendra parfaite (1Th 5.23)

" Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers ; que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé sans reproche à l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! Celui qui vous a appelé est fidèle, et c’est lui qui le fera. " (1Th 5.23-24)

- Que si le cœur d’un roi païen est comme un courant d’eau dans les mains du Père à bien plus forte raison, notre cœur a nous est dans sa main.

" Le coeur du roi est un courant d‘eau dans la main de l’Eternel; Il l’incline partout où il veut." (Pro 21.1)

- S’il est vrai qu’il tient le monde dans le creux de sa main, qu’il soutient toute chose par sa Parole Puissante, il est certainement capable de nous soutenir et de nous garder dans le creux de sa main. (Heb 1.3) [ Chant : Il tient le monde dans le creux de sa main ]

  • Marche devant ma face et soit intègre…
      • Marche devant ma face…

Marcher devant la face de Dieu, c’est marcher en reconnaissant l’omniprésence et l’omniscience divine… Dieu voit tout et connaît tout…

C’est marcher en sachant que notre Père céleste voit ce que les autres ne voient pas… le monde nous juge selon notre apparence, notre prestige, notre parcours professionnel, nos richesses… Notre Seigneur pour sa part regarde au cœur… Il voit les moments où nous nous oublions pour la cause du Royaume, les temps que nous passons dans le secret à chercher sa face, les injustices que nous subissons en silence… Dieu voit tout et connaît tout…

"Car Dieu n’est pas injuste, pour oublier votre travail et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints."  (Heb 6.10)

" Car l’Éternel parcours du regard toute la terre, pour que s’affermissent ceux dont le cœur est tout entier à lui. " (2Ch 9.16)

Marcher devant la face de Dieu, c’est aussi marcher dans la crainte de Dieu sachant qu’un jour nous serons devant lui et devrons rendre compte sur la manière dont nous gérons la vie qu’il nous a prêtée… C’est nous conduire en sachant que rien de ce que nous faisons ou pensons passe inaperçu pour lui.

"9 C’est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions. 10 Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, pour que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps." (2Co 5.9-10)

      • Et soit intègre…

Dans la pensée hébraïque un homme intègre (la Darby utilise le mot : parfait), c’est un homme sans double visage, un homme qui ne dissimule pas, qui manifeste la rectitude. L’intégrité ici s’oppose donc à l’hypocrisie. Dieu demande que nous soyons sincères avec lui…

Le mot sincère dans son étymologie parle d’être « sans cire », à l’époque on dissimulait, par exemple, les imperfections d’un vase à l’aide de cire… Dieu ne veut pas que nous menions une vie chrétienne mascarade… il demande à ce que nous fassions preuve de transparence devant lui.

"Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur: Fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi! " (Psa 51.6)

Un de mes personnages favoris est Thomas, le pauvre… on lui en met tellement sur le dos qu’aujourd’hui je prendrai sa défense !!! En fait, la personnalité de Thomas a beaucoup de choses à nous enseigner :

- Thomas dit tout haut ce que les autres pensent tout bas, il est vrai avec Jésus

" Sur quoi Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples: Allons aussi, afin de mourir avec lui." (Jean 11.16)

"Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin?" (Jean 14.5)

- Thomas a fait preuve de plus de foi que les 10 autres disciples… Lorsqu’il voit Jésus, il n’a soudainement plus besoin de mettre ses doits dans les marques du corps de son Seigneur, il croit tout simplement. Chez les autres disciples cependant, Jésus se voit dans l’obligation de manger un morceau de poissons devant eux pour qu’ils puissent se ressaisir et comprendre qu’il n’est pas un fantôme !!! (Jean 20.24-28 ; Luc 24.11, 41-43)

- Non seulement Thomas exprime le fond de sa pensée à Jésus mais il reçoit aussi ce qu’il demande, ses questions sont répondues, ses demandes lui sont accordées… Ce que le Seigneur désire, c’est que l’on soit vrai avec lui, vrai au sein même de nos faiblesses et de nos difficultés…

Psa 32.1-7. Le temps convenable pour élever la voix vers notre Seigneur : Dans les moments où nous nous voyons vaciller, où nous avons péché… Ce qui est intéressant ici c’est que le fidèle n’est pas celui qui est sans péché mais le pécheur qui ne cache pas sa faute, qui chercher l’aide de Dieu en étant vrai avec lui. [ Chant : Dis tout à Jésus ]

· Conclusion

Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Éternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. (Gen 17.1)

Nos moments de stérilité sont des moments d’opportunité divine. Dieu nous assure qu’il veut accomplir pleinement ses promesses dans notre vie, (1) il le fait en nous rappelant qu’il est tout-puissant et en demandant simplement (2) de marcher devant sa face et (3) d’être transparent dans notre marche avec lui. (La simplicité de Dieu, la complexité de l’homme…)

1 commentaire
  • rehobot Il y a 5 années, 4 mois

    wondeful! je rend grâce à Dieu pour cette révélation et la profondeur de ce message Waou! je suis grandement béni en lisant ce message. Que Dieu bénisse son serviteur