Mes petits enfants

Mes petits enfants Mes petits enfants

A la veille de la croix, Jésus n’a plus que onze apôtres autour de lui. A part quelques femmes fidèles qui l’accompagneront jusqu’au tombeau, tous l’abandonnent.

A ce moment-là, Jésus a une immense tristesse dans son cœur. Après avoir fait tant de bien, tant de guérisons, il est seul car il sait que les 11 apôtres n’ont pas compris son message d’amour et de réconciliation avec le Père, et qu’ils vont l’abandonner.

Dans une ultime tentative afin d’ouvrir leurs yeux, il s’adresse à eux disant : « mes petits enfants ! ».

Dans ce : « mes petits enfants »…Quelle tendresse, quel amour, quelle supplication, mais aussi quel désespoir il exprime devant leur incompréhension.

Il est avec eux pour peu de temps encore, et leur dit qu’ils ne peuvent venir où il va parce que lui seul peut accomplir le sacrifice expiatoire des pêchers du monde. Sacrifice nécessaire parce que la justice de Dieu qui déclare : « le salaire du péché c’est la mort ».

Par la croix, Jésus va leur donner la vie ; et ils ne le comprennent pas.

Pierre, encore lui, le disciple trop pressé réagit et dit : « je te suivrai jusqu’au bout et je donnerai ma vie pour toi ! ».

« Je comprends que tu veuilles me suivre » dit Jésus. Mais c’est trop tôt, personne ne peut faire ce que je fais s’il n’a pas en lui l’Esprit de Dieu. « Tant que Je ne suis pas ressuscité et glorifié l’Esprit Saint ne peut être manifesté dans la vie des hommes. Pierre, ta bonne intention, est charnelle. Sans l’Esprit Saint tu ne peux me suivre, tu vas t’effondrer et même tu vas me renier trois fois avant que le coq chante ! »

Devant le trouble des disciples, Jésus avec une tendresse de père les console en disant : « Que votre cœur ne se trouble pas. Croyez en Dieu et croyez en moi ».

« Je ne vous mens pas, je ne vous trompe pas. Vous allez passer par des moments de doute, et de désespoir. Vous allez avoir l’impression d’être trahi, de vous être trompé, d’avoir tout abandonné pour me suivre croyant alors que ça n’en valait pas la peine. Ayez confiance en moi, tenez bon, résistez au diable qui met en vous ces pensées injustes et il fuira loin de vous. »

Personne ne peut par ses propres forces, par des efforts charnels résister au péché, accomplir les commandements de Dieu, et amener les âmes à la repentance et la conversion. Ça ne peut se faire que par la puissance de l’Esprit ; c’est la leçon que Jésus donne à ses disciples au travers de cette douloureuse expérience de Pierre.

« Dans l’épreuve, dans l’opposition, dans la maladie, ne vous découragez pas, n’abandonnez pas la foi. Je comprends que vous soyez lassé, fatigués, usés, je l’ai été bien plus que vous » dit Jésus. Regardez à l’Esprit-Saint, il est puissance de Dieu en vous. L’épreuve ne durera pas toujours. La fin sera votre victoire et votre justification pour votre bénédiction ; Si vous tenez bon.

Les disciples ont eu confiance en Jésus et l’histoire a montré qu’ils ont eu raison.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire