"Miroir, miroir, dis-moi qui est la plus belle…"

"Miroir, miroir, dis-moi qui est la plus belle…"

Chères sœurs,

L’autre soir, j’ai très mal réagi à la boutade lancée par mon époux à propos de mon attitude renfrognée du moment. Je l’ai ressentie comme une critique négative et dévalorisante, ma fatigue émoussant considérablement mon sens de l’humour.
Fâchée, je suis allée en bougonnant dans ma chambre tout en ressassant les mille arguments qui lui donnaient tort et à moi raison : c’est toujours pareil, dans ces circonstances là, on ne voit plus que la paille de l’autre, notre vision des choses étant passablement obscurcie par la poutre qui encombre notre esprit.

Comme le Seigneur agit toujours avec douceur et humour (et que le sien ne s’émousse jamais), il m’a alors parlé d’une manière bien particulière. J’ai repris la lecture d’un bouquin commencé depuis quelques jours. Et quelle surprise de lire:

« Soyez attentifs aux corrections et réprimandes, accordez à votre époux(se) et à vos amis, le droit de vous remettre en question et de vous examiner. Lorsqu’ils vous feront remarquer vos points faibles, écoutez les. Les proverbes 9, 10 et 12 nous disent que celui qui hait la correction mourra, mais ceux qui la reçoivent sont sages. Soyez attentifs, Dieu utilise même parfois des personnes inattendues pour vous ramener dans le droit chemin. Il peut jusqu’à faire parler un âne pour guérir une folie guerrière (Nombres 22 : 22-35) » !!!
-extrait de « Combattre sans blessures inutiles » de JP JACKSON-

Oui, oui, vous allez me dire que c’est sûrement le hasard de lire ça deux minutes après s’être pris une réflexion, mais moi je sais bien que ma vie est conduite par Dieu car je lui ai entièrement remise, et qu’il me reprend quand j’en ai besoin. Et là, il m’a fait comprendre par le biais de mon conjoint, que je devais améliorer mon caractère « soupe au lait » en le remplaçant par la maîtrise de soi, et cesser de me sentir dévalorisée quand mes suggestions ne font pas l’unanimité.

C’est si simple de fermer les yeux sur nos faiblesses en se réfugiant derrière nos points forts...Mais veillons à ne pas endurcir nos cœurs et à laisser notre créateur nous transformer à son image.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires