Mise au point

Mise au point

Cher Pasteur,

Non, non, ne t'inquiète pas, je n'ai aucun compte à régler. La mise au point dont je veux te parler est d'une toute autre nature.

Il se trouve qu'au cours de mon pèlerinage terrestre, j'ai travaillé pendant assez longtemps chez un photographe, en Norvège. Nous faisions du portrait en noir et blanc, la couleur n'ayant pas encore fait son entrée fracassante, reléguant au musée les nombreux chefs-d'œuvre monochromes.

Nous utilisions une chambre d'atelier (sorte de gros appareil photographique) de format 13x18 ou 18x24, munie d'un énorme objectif. L'opération délicate était la mise au point de l'image. Pour donner du relief au portrait en gros plan, il fallait travailler à pleine ouverture de diaphragme, afin que la zone nette de la tête (profondeur de champ) soit la plus réduite possible : Le devant du visage devait être bien net, alors que vers l'arrière, la netteté allait diminuant. Il fallait donc jouer à la fois sur la précision et le "flou artistique".

Une nuit, vers trois heures du matin, j'ai bizarrement repensé à cette période de ma vie. Je me voyais en train de mettre au point avec précision, sur le verre dépoli, les yeux du sujet placé de trois-quarts, alors que je laissais son épaule noyée dans le flou.

Et soudain, ce fut comme un trait de lumière : Je choisis moi-même, net ou flou, flou ou net ! Je le fais avec les jugements que je porte, non plus sur l'image du verre dépoli, mais sur les qualités et les défauts des autres, et des miens ! Net ou flou, flou ou net, à volonté. Quelle facilité, de tourner la molette de mise au point pour que les défauts des autres et mes qualités soient bien nettes, les qualités des autres et mes défauts restant dans un flou miséricordieux !

Cela doit probablement provenir d'un défaut de la vue, non ?

"je te conseille d'acheter de moi […] un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies." (Apoc. 3.18)

Il faut d'urgence voir l'Ophtalmologue divin !

Mais je me demande si ce n'est pas parfois plus grave que cela. Peut-être un manque d'honnêteté ? Ou un besoin de signifiance qu'on veut combler au dépens des autres ? Peut-être les deux ?

"que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes." (Phil. 2.3)

Il faut d'urgence prendre rendez-vous avec le divin Photographe, qui nous enseignera l'art de la mise au point.

 Ça valait bien une petite mise au point, non ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire