Moïse le leader par excellence partie 1 de 2

Moïse le leader par excellence partie 1 de 2

Moïse est probablement le leader qui a le plus influencé l’histoire de la nation d’Israël. Aussi son impact dépasse sa nation et vient nous chercher en tant que chrétien et leader spirituel. Nous avons tant de leçons à tirer de son leadership. Nous verrons ensemble deux aspects de son leadership qui sont la vision (partie 1) et le principe de délégation (partie 2). Nous verrons que comme Moïse, le leader efficace doit, à la fois recevoir des paroles de Dieu dans une vision verticale, tout en ayant une vision horizontale qui consiste à observer les modèles et les concepts qui l’entourent, afin d’en tirer un enseignement pour son leadership.

Tout commence par un buisson ardent

Le buisson ardent est probablement le point déterminant dans la vie de Moïse et celui qui a eu le plus d’impact sur son avenir. Moïse venait de passer 40 ans à vivre une vie normale dans le désert. Son beau père Jéthro l’employait pour garder ses brebis et tout semblait normal pour ce futur leader qui allait changer le cours de l’histoire de sa nation. C’est au cours d’une de ces journées ordinaires que Dieu parla à Moïse à travers le buisson ardent et lui communiqua son plan pour son peuple. La vie de Moïse ne fut plus la même à partir de ce jour car il avait reçu une vision de la part de Dieu.

Il est étonnant et attristant de constater que la majorité des êtres vivants sur cette terre n’ont pas de but précis et ne relèvent pas de grands défis. En tant que chrétiens, Dieu nous a donné la mission suprême et le plus grand but qui est d’étendre son règne sur toute la terre. La majorité des leaders comprennent cela et veulent que le maximum de personnes soient sauvées, néanmoins, certains n’ont pas de plan et de vision précise concernant la mise en œuvre de ce but en rapport à leur leadership. Leur ministère semble manquer de cette vision qu’avait reçue Moïse.

Le buisson pour une vision

Tout leader doit connaître la vision que Dieu a pour son ministère. C’est une nécessité. Proverbes 29:18 nous dit que " Quand il n’y a pas de vision, le peuple est incontrôlable ". Ce verset est clair quand aux conséquences en cas d’absence de vision. Littéralement, il nous est dit que le peuple est sans frein. Il est donc urgent que les leaders cherchent la face de Dieu afin de connaître le plan qu’Il a pour leur ministère. John Maxwell énonce ce principe dans ce qu’il nomme la " loi de la navigation " : " Les suiveurs ont besoin de leaders capables ne naviguer efficacement pour eux. En vérité, pour ainsi dire, n’importe qui peut barrer le navire, mais il faut un leader pour tracer le cap ".

Il faut cependant prendre garde de ne pas confondre les méthodes avec la vision. Les méthodes sont appelées à changer avec les années et les époques alors que la vision doit rester la même. Il en est ainsi pour Moïse. Dieu lui avait dit d’aller en Egypte et de demander à Pharaon de laisser aller son peuple pour qu’il entre dans le pays promis. Ceci était la vision mais nous voyons que les méthodes et les moyens mis en œuvre ont changé au fur et à mesure de l’accomplissement de la vision. Rick Warren nous dit que - Un des pièges dans lequel de nombreuses personnes tombent aujourd’hui est de se spécialiser dans les choses secondaires (les méthodes). Elles se laissent distraire par des programmes, des croisades, et des objectifs intéressants en soi mais de moindre importance. L’énergie de l’église est diffuse et dissipée ; toute la puissance est perdue -. Notre besoin en tant que leader est de chercher la face de Dieu pour qu’Il nous communique la vision pour notre ministère ou notre église. C’est à partir de ce moment que Dieu pourra accomplir un acte libérateur comme ce fut le cas pour Moïse, car il avait reçu une vision à travers le buisson ardent.

L’implication de la vision

La réception de la vision implique que nous sortions de notre zone de confort. Bien souvent le sentiment que nous avons devant la tâche à accomplir est une complète indignité et incapacité. Aussi Dieu s’est présenté à Moïse en lui disant : " Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob " (Exode 3:6). Or nous considérons que ces hommes n’auraient jamais rien pu faire sans la grâce de Dieu car ils avaient des défauts, comme Moïse et nous en avons. Pour Chuck Swindoll, Dieu était en train de dire - Moïse, je suis le Dieu d’hommes qui ont eu des défaillances. Je suis le Seigneur de gens ordinaires qui ont accompli des choses extraordinaires dans leur vie -

Nous ne sortirons pas naturellement de notre zone de confort. Nous serons sûrement tentés de répondre à Dieu " Envoie quelqu’un d’autre ". Dieu nous assure cependant que si nous sortons de notre zone confort, Il sera pour nous celui dont nous aurons besoin peu importe la circonstance que nous devrons traverser (Exode 3.14). Faire un pas de foi dans la vision que Dieu nous donne implique des sacrifices. Mais c’est à ce prix que Moïse expérimenta les plus grands miracles tels que la traversée de la mer rouge. C’est aussi en faisant ce pas de foi que nous grandirons et que nous connaîtrons une croissance dans notre leadership.

Aujourd’hui, nous avons le devoir en tant que leader de chercher la vision que Dieu a pour notre ministère. Nous sommes confrontés au choix d’entrer dans la vision que Dieu veut nous donner ou de rester spectateurs de ce qui se passe ailleurs. John Maxwell constate que " Les zones de confort nous volent les plus grandes expériences et les plus grandes histoires ". Osons donc faire partie des leaders qui font un pas de foi dans la vision que Dieu veut leur donner.


Sébastien Corn a obtenu son Certificat en leadership en mai 2004. Il prépare actuellement un baccalauréat en théologie (équivalent d'une licence). Il est le leader du ministère de musique pour les adolescents à l’Eglise Nouvelle Vie de Longueuil (Québec). Lui et son épouse Myriam viennent de Marignane, France (13).  

Cet article est le fruit de diverses lectures incluant John Maxwell, Luc Dumont, Chuck Swindoll et Rick Warren. Il est aussi le fruit des connaissances acquises dans le cours de leadership enseigné par le Rév. Claude Houde et celui de Pentateuque enseigné par le Rév. Sylvain Tousignant.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

1 commentaire