Naaman

Naaman

Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu." (1 Co. 1.27-29)

L'histoire de la guérison de Naaman, cet officier syrien lépreux, que nous trouvons dans 2 Rois 5.1-14, est fort connue des lecteurs de la Bible.

Tout va commencer par le témoignage d'une petite esclave insignifiante ; petite, certes, mais servante d'un Dieu grand, et qui croit en sa puissance : "Et elle dit à sa maîtresse : Oh ! si mon seigneur était auprès du prophète qui est à Samarie, le prophète le guérirait de sa lèpre !" (2 Rois 5.3).

Alors le roi va mettre tout en œuvre pour aider cet officier, qu'il apprécie beaucoup. Mais trois erreurs vont être commises :

1. Erreur sur l'homme : Le roi de Syrie envoie Naaman vers son homologue Joram, roi d'Israël impie. (2 Rois 3.13 ; 14)

2. Erreur sur la manière : Naaman s'imagine qu'on peut acheter la bénédiction divine avec des présents.

3. Erreur sur le lieu : Il va au palais du roi d'Israël, qui s'affole, pensant que le roi de Syrie lui tend un piège.

Mais le prophète Élisée va intervenir. Les démarches faites jusqu'à maintenant sont celles de l'orgueil humain, qui a présidé à ces trois erreurs. Il faut un remède à cet orgueil. Élisée ne prend même pas la peine de recevoir ce haut dignitaire. Il lui fait simplement dire : "Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain ; ta chair redeviendra saine, et tu seras pur." (2 Rois 5.10).

Quel affront, quand on connaît la qualité détestable de l'eau boueuse du Jourdain ! Naaman, furieux, veut s'en retourner, tant son orgueil est blessé dans différents domaines. Il s'était dit (2 Rois 5.11-12) :

· "Il sortira vers moi" Égocentrisme

· "il se présentera lui-même" Honneurs

· "il invoquera le nom de l'Éternel, son Dieu " Religion

· "il agitera sa main sur la place" Rite

· "Les fleuves de Damas..." Orgueil national

Mais ses serviteurs, plus avisés que lui, lui conseillent d'obéir dans l'humilité, ce qu'il accepte de faire. Et le miracle s'accomplit !

Ainsi en est-il de l'Évangile : Rien pour satisfaire l'orgueil humain. Relisez 1 Co. 1.18-29. Paul nous y montre : la folie de Dieu (v. 18 ; 21 ; 23 ; 25) ; la sagesse de Dieu (v. 24) ; la faiblesse de Dieu (v. 25) ; la puissance de Dieu (v. 18 ; 24).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • ukenza Il y a 5 années, 10 mois

    Jean-Claude Guillaume, homme de Dieu, tes œuvres parlent encore aujourd'hui, et parleront encore demain. Merci pour ce message qui m'a édifié. Bon repos bien mérité.